C’est lundi, que lisez-vous ? #198

banniere

Et oui, c’est lundi ! C’est donc parti pour le rendez-vous hebdomadaire du C’est lundi, que lisez-vous ? Ce joli rendez-vous hebdomadaire est géré depuis le blog I believe in Pixie Dust !

Pour rappeler le principe de ce rendez-vous hebdomadaire, qui est très simple, il suffit de répondre à 3 questions :
– qu’ai-je lu la semaine passée ?
– que suis-je en train de lire ?
– que vais-je lire ensuite ?

MES DERNIÈRES LECTURES

→ Keleana, tome 2 : La reine sans couronne, de Sarah J. Maas – 506 pages, Editions La Martinière Jeunesse
Bon… sympa, mais sans plus ! Je pense que je lis maintenant trop de fantasy adulte pour être aussi happée par de la fantasy plus jeunesse. Même si ma lecture m’a plu, ça n’a pas été incroyable. 

→ Terrible vertu, d’Ellen Feldman – 304 pages, Editions Le Cherche Midi
J’ai adoré ! Cette biographie sur Margaret Sanger, militante féministe en faveur du contrôle des naissances aux Etats-Unis, m’a appris énormément de choses, en plus d’adopter une forme assez originale.

************************************

MES LECTURES EN COURS

Ça, tome 1, de Stephen King – 1586 minutes, Editions Audible
J’en suis à la moitié du roman, et j’aime toujours autant !
Enfants, dans leur petite ville de Derry, Ben, Eddie, Richie et la petite bande du « Club des ratés », comme ils se désignaient, ont été confrontés à l’horreur absolue : ça, cette chose épouvantable, tapie dans les égouts et capable de déchiqueter vif un garçonnet de six ans…
Vingt-sept ans plus tard, l’appel de l’un d’entre eux les réunit sur les lieux de leur enfance. Car l’horreur, de nouveau, se déchaîne, comme si elle devait de façon cyclique et régulière frapper la petite cité.

→ Les Dames du lac, tome 1, de Marion Zimmer Bradley – 430 pages, Editions Pygmalion
Je n’ai pas du tout avancé la semaine dernière, mais il sera terminé cette semaine c’est certain !
La légende du Roi Arthur et des Chevaliers de la Table Ronde n’avait, depuis longtemps, inspiré un roman d’une telle envergure, d’un pareil souffle. Et, pour la première fois, ce draine épique nous est conté par une femme à travers le destin de ses principales héroïnes. Bien sûr, Merlin l’Enchanteur, Arthur et son invincible épée Excalibur, Lancelot du Lac et ses vaillants compagnons, tous sont présents mais ce sont ici les femmes, exceptionnellement attachantes, qui tiennent les premiers rôles : Viviane, la Dame du Lac, grande prêtresse d’Avalon, Ygerne, duchesse de Cornouailles et mère d’Arthur, son épouse Guenièvre, Morgane la Fée, soeur et amante du grand roi… S’appuyant sur plusieurs années de recherches, cette épopée envoûtante est bien autre chose qu’un roman historique de plus. Elle relate la lutte sans merci de deux mondes inconciliables, celui des Druides et des anciennes croyances défendant désespérément un paradis perdu et celui de la nouvelle religion chrétienne supplantant peu à peu rites et mystères enracinés au coeur de la Grande Bretagne avant qu’elle ne devienne l’Angleterre. Au-delà du rêve et de la réalité, au-delà des passions tumultueuses, où l’amour charnel, loin de toute notion de péché, pouvait s’extérioriser librement, au-delà des intrigues de Cour, des larmes et du sang, voici une nouvelle et fascinante reconstitution de l’un des thèmes romanesques les plus impérissables de toute l’histoire de l’Occident. Eternelle histoire d’amour et de mort, vécue et ressentie intensément par celles sans lesquelles l’exaltante aventure des Chevaliers de la Table Ronde, opposant forces du mal et hommes de bonne volonté, n’aurait jamais existé.

→ Les filles du 17 Swann Street, de Yara Zgheib – 320 pages, Editions JC Lattès
Le résumé de ce roman m’a tapé dans l’oeil, et j’ai eu l’immense plaisir de le recevoir via NetGalley ! Je le lis avec mon petit pain d’épices Sorbet Kiwi
Anna Roux était danseuse au ballet de l’Opéra de Paris quand elle a décidé de suivre l’homme de sa vie aux États-Unis. Seule face à ses angoisses – l’imperfection, l’échec, la solitude –, elle est emportée dans la spirale de l’anorexie mentale, et finit par ne peser que 40 kg. Contrainte de se faire soigner, elle est admise au 17 Swann Street, une maison rose où des femmes aux visages fantomatiques s’efforcent de vaincre leurs troubles alimentaires. Des femmes comme Emm, la cheffe du groupe ; Julia, toujours affamée ; ou la discrète Valérie. Ensemble, elles combattent leurs démons et affrontent six repas quotidiens. Chaque bouchée est une épreuve. Chaque calorie un déferlement de culpabilité. Et chaque pas vers la guérison réclame une force et une bravoure peu communes, qu’Anna va devoir trouver auprès de ses amies du 17 Swann Street.

************************************

MES PROCHAINES LECTURES

→ F20, d’Anna Kozlova – 224 pages, Editions Stéphane Marsan
Je dois avouer que ce roman, qui parle de schizophrénie, me fait un peu peur, mais bon, je vais me lancer !

→ Une braise sous la cendre, tome 3 : Le prix du sang, de Sabaa Tahir – 570 pages, Editions Pocket Jeunesse
Encore une suite de série fantasy avec le dernier tome de la série Une braise sous la cendre ! J’ai lu le deuxième tome il y a un an pile, il est temps de continuer ! 

Belle semaine de lecture à tous !

17 réflexions sur “C’est lundi, que lisez-vous ? #198

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s