Le Monstrologue, tome 1, de Rick Yancey

Mon amour pour la série La Cinquième Vague, et surtout mon coup de coeur pour le premier tome et la capacité de l’auteur à instaurer une ambiance prenante, m’a incité à me tourner vers une autre de ses séries fantastiques : Le Monstrologue. Une série plus jeunesse que La Cinquième Vague, mais à l’ambiance halloweenesque parfaite pour la saison !

L’histoire

« Voici les secrets que j’ai gardés. La confiance que je n’ai jamais trahie. Mais cela fait aujourd’hui plus de quatre-vingt-dix ans qu’est mort celui qui m’a accordé sa confiance, celui dont j’ai conservé les secrets. Celui qui m’a sauvé… et aussi condamné. »
Ainsi commence le journal de Will Henry, jeune apprenti auprès d’un docteur à la spécialité des plus inhabituelles : la chasse aux monstres. Au fil des années passées à ses côtés, Will s’est accoutumé aux visites nocturnes et aux missions périlleuses. Mais lorsqu’une nuit, un pilleur de tombes leur apporte une trouvaille particulièrement macabre, Will et son maître se retrouvent embarqués dans une vertigineuse descente au coeur de l’horreur…

Mon avis

J’ai passé un bon moment de lecture avec ce livre, même si au final, je ne sais pas trop si j’ai aimé ou non ce roman. J’en suis ressortie avec un sentiment très mitigé, car c’est un livre qui n’est pas exempt de défauts.

Le premier problème du roman est un problème de rythme. J’ai trouvé le rythme de ce roman très étrange… L’auteur nous débarque en plein dans une histoire assez poussée, qui n’est pas correctement introduite selon moi. Alors oui, ça donne un côté original et tordu à la narration, mais pour un roman jeunesse c’est un peu bizarre, d’autant plus que l’histoire l’est tout autant.
Le début du roman est extrêmement long, on découvre les créatures par les yeux d’enfant de Will Henry, et du coup on ne comprend pas certaines choses, tout comme Will Henry, qui s’évertue par ailleurs à nous rappeler à chaque fois quelques menus détails de son passé. Cette alternance entre le récit de « chasse aux créatures » et l’histoire des parents de Will est parfois déconcertante, et chaque partie aurait mérité son propre traitement différencié.

Un autre souci concerne l’attachement aux deux personnages principaux du roman, Will Henry et le Docteur Warthrop. L’auteur ne prend pas le temps d’introduire correctement ses personnages, que l’on découvre au fil des chapitres, mais jamais de manière très approfondie. Du coup, je suis ressortie de cette histoire avec un sentiment de tendresse vis à vis de Will, surtout du fait de son jeune âge et de sa candeur je dois dire; par contre, le Docteur Warthrop m’a intrigué, mais son détachement de tout sentiment humain le rend si particulier que parfois, il m’a abasourdie par sa cruauté et son manque d’empathie. Reste que la relation entre les deux personnages est intéressante.

Par contre, j’ai trouvé l’histoire absolument fascinante. On a beau dire, Rick Yancey est doué pour créer des univers fantastiques et déroutants. Ici, il donne aux monstres de notre enfance une apparence absolument dégueulasse, et s’évertue à les décrire de manière détaillée, comme il sied à un roman d’horreur. Les scènes d’action sont très angoissantes, et j’ai eu peur à de nombreuses reprises pour les personnages. Le roman peut être impressionnant pour de jeunes lecteurs, mais pour ma part, du haut de mes nombreuses années, j’ai beaucoup aimé cet univers entre horreur et gothisme.

Aux Etats-Unis, la série fait quatre tomes, et seul le premier tome a été traduit par Robert Laffont. Heureusement, ce tome se suffit à lui-même, et je sens que certains défauts du roman auraient pu être corrigés dans la suite (notamment l’approfondissement des personnages). Ce roman a su me surprendre par sa noirceur, mais sa construction et son rythme particuliers ont un peu gâché ma lecture…

3 réflexions sur “Le Monstrologue, tome 1, de Rick Yancey

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s