Ça, tome 1, de Stephen King

41wqmvaj2brl._sx342_

Le format audio me permet de découvrir des romans que je n’aurais pas osé ouvrir au format papier, notamment des pavés. Et Stephen King est un auteur dont j’apprécie particulièrement découvrir les oeuvres au format audio. Dernièrement, j’ai jeté mon dévolu sur Ça, roman incontournable de l’auteur.

L’histoire

Enfants, dans leur petite ville de Derry, Ben, Eddie, Richie et la petite bande du « Club des ratés », comme ils se désignaient, ont été confrontés à l’horreur absolue : ça, cette chose épouvantable, tapie dans les égouts et capable de déchiqueter vif un garçonnet de six ans…
Vingt-sept ans plus tard, l’appel de l’un d’entre eux les réunit sur les lieux de leur enfance. Car l’horreur, de nouveau, se déchaîne, comme si elle devait de façon cyclique et régulière frapper la petite cité.

Mon avis

Ça fut une excellente lecture ! J’avais quelques souvenirs du film des années 80-90, mais vraiment très très peu, et je ne savais pas trop dans quoi j’allais m’embarquer. Et j’ai embarqué dans un pur Stephen King, une histoire intelligente et profonde, dont j’ai hâte de lire la suite !

Ce premier tome est clairement un tome d’introduction. Stephen King fonctionne toujours de la sorte : les premières moitiés de ces romans présentent ses personnages très en détails, et les secondes moitiés dépotent et sont pleines d’action. Je sens que ce sera la même chose dans cette duologie, même si certaines scènes m’ont déjà bien chamboulé dans ce premier tome. Et quand je dis chamboulé, le mot est faible : j’ai eu peur, clairement, j’ai eu peur, j’ai flippé, j’ai eu les miquettes, bref, je n’écoutais pas le roman en rentrant tard le soir chez moi…

J’ai adoré tous les personnages présentés dans le livre, soit principalement les membres du clan des losers. J’ai un attachement particulier à Ben, qui m’a énormément touché. Beverly est également un personnage féminin très fort, qu’il me tarde de voir évoluer dans la suite. Les personnages secondaires ne sont pas en reste, notamment Tom et Henry, et j’ai hâte de voir comment ils vont interférer dans la suite de l’histoire…

J’adore l’histoire de Ça, cette matérialisation de la peur profonde, viscérale, qui touche enfants comme adultes. Ce décor mis en place par l’auteur pour exorciser cette peur et la placer dans un contexte sociétal et social. Les valeurs de courage, de dévouement et d’amitié véhiculées par les personnages et leur parcours. Et surtout, j’adore l’horreur que véhicule l’histoire. J’ai eu peur en écoutant ce roman; peur à cause de certaines scènes qui étaient atroces et stressantes, et peur grâce à la voix du narrateur, qui a su s’adapter aux voix des enfants comme à celle du Ça

Il me tarde maintenant de pouvoir découvrir la suite et fin de cette histoire passionnante et frissonnante. Pour tout vous dire, j’ai déjà acheté le tome 2…!

15 réflexions sur “Ça, tome 1, de Stephen King

  1. J’ai bien aimé, je me suis arrêtée à la moitié du tome 2… il va falloir que je reprenne un jour.
    Concernant les films : je n’ai pas accroché aux anciens par contre Ça de 2017 j’ai beaucoup aimé, je n’ai pas vu celui de cette année par contre.

    Aimé par 1 personne

  2. J’ai lu le tome 2 cette année, j’ai beaucoup aimé cette histoire. Ca doit être une expérience complètement différente en audio, je suis sûre que ça doit faire davantage flipper que sur papier ^^ En tout cas, on ne peut pas reprocher à Stephen King d’avoir tout misé sur les personnages dans ce tome, je me suis beaucoup attachée à eux!

    Aimé par 1 personne

  3. J’ai terminé récemment le tome 1 et dévore actuellement le 2. Je l’apprécie d’autant plus en sachant que King l’a écrit pour exorciser un affreux souvenir de sa jeunesse, lorsqu’il a assisté au décès d’un ami écrasé par un train. L’oeuvre y gagne en honnêteté et en profondeur je trouve

    Aimé par 1 personne

  4. C’est pour le moment l’univers que j’ai préféré chez Stephen King, avec cette peur omniprésente bien matérialisée et dosée, la rencontre avec ses enfants, leur amitié, leur force, la manière avec laquelle Grippe sou s’immisce dans la ville rendant celle-ci complètement glauque. J’ai lu la moitié du tome 2 qui est dans la même lignée, j’ai fait une pause depuis mais j’adore tout autant cette suite.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s