Ça, tome 2, de Stephen King

Après la découverte du tome 1 de Ça il y a quelques mois (cliquez ici pour lire mon avis), il m’était impossible de résister plus longtemps à me plonger dans la suite. Etant absolument fan de la version audio de l’oeuvre, je l’ai rapidement chargé sur mon téléphone, et m’y suis plongée avec avidité !

L’histoire

De retour, après vingt-sept années, dans leur petite ville de Derry, les membres du « Club des ratés » (ainsi se nommaient-ils eux-mêmes sur les bancs de l’école) doivent affronter leurs plus terrifiants souvenirs, brutalement ressurgis.
Ça : nul ne sait nommer autrement la chose inconnue qui semble devoir se réveiller cycliquement dans les entrailles de la ville, pour semer la mort et l’épouvante.

Mon avis

J’ai passé un excellent moment avec ce roman… même si j’ai préféré le premier tome, je dois bien l’avouer. La fin m’a un peu laissée sur ma faim, notamment sur le traitement de certains personnages, mais globalement j’ai adoré !

Quel plaisir de retrouver la bande des ratés ! Je me suis attachée à chaque personnage, et leur force en tant que groupe m’a énormément touchée. Leur relation en tant qu’adulte est un peu moins puissante que leur relation étant enfant, sauf entre Bill et Mike. J’avoue être restée particulièrement dubitative sur la relation Bill/Beverly, mais bon je suis team Ben depuis le départ donc au final, ça ne m’a pas dérangé tant que ça. J’ai adoré leurs réflexions en tant qu’adultes sur la manière dont leur naïveté d’enfance leur permettait de vaincre la peur, et ce qu’ils allaient devoir faire en tant qu’adultes pour vaincre Ça.

J’ai trouvé que ce second tome donnait une toute autre dimension à certains personnages. Je pense notamment aux jeunes Henry et Patrick, dont la psychopathologie est largement développée dans ce livre-ci. Je pense n’avoir jamais lu de livre développant à ce point-là le côté psychopathe de ses personnages, même si ceux-ci sont des enfants, et que le côté fantastique appuie sur cet aspect de leur personnalité. Ces deux personnages m’ont glacé le sang, et certaines scènes sont insoutenables d’horreur.

J’ai trois bémols à cette lecture, qui reste fabuleuse, mais pas parfaite et donc pas un coup de coeur. Le premier bémol concerne la fin réservée à certains personnages. Je pense notamment à deux personnages, un méchant et un gentil, dont la fin est très vite expédiée et pas du tout exploitée. Le deuxième bémol concerne « l’affrontement final », dont j’attendais un peu plus. Et le troisième bémol concerne une scène spécifique, de sexe infantile, qui m’a énormément dérangée. Je sais que le sexe fait partie de l’oeuvre de King, mais faut pas abuser !

Malgré ces petites réserves, Ça fut une lecture fabuleuse. C’est un roman incroyable sur la force de l’amitié et le pouvoir de la foi. Ça est une oeuvre qui m’a fait vivre une multitude de vies, d’émotions, et de rêves. J’ai vibré avec les personnages, été immergée dans une tension insoutenable, et ai vécu de beaux moments de complicité avec une bande dans laquelle j’ai fait partie pendant quelques heures mémorables. Cette oeuvre est une pépite !

4 réflexions sur “Ça, tome 2, de Stephen King

  1. Il faut vraiment que je m’y mette, j’en suis rendue à la moitié. Je rejoins ce que tu dis sur les personnages, leurs relations a l’âge adulte et le développement de certains d’entre eux comme Henry qui fait vraiment flipper.
    Je connais déjà la scène de sexe très dérangeante, donc pas de surprise de ce côté-là mais difficile vraiment de comprendre le choix de l’auteur.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s