Illuminae, tome 2 : Dossier Gemina, d’Amie Kaufman et Jay Kristoff

J’essaie de tirer profit du confinement comme je peux, en sortant de ma pile à lire des romans qui, habituellement, auraient été difficilement transportables dans le métro. Autrement dit, j’essaie de sortir des pavés. Il y a quelques jours, j’ai donc jeté mon dévolu sur le tome 2 d’Illuminae, que j’avais emprunté à la médiathèque il y a un petit moment. J’avais beaucoup apprécié le premier tome (cliquez ici pour lire ma chronique), et j’avais hâte de voir si le plaisir serait le même dans cette suite !

L’histoire

Sur la station spatiale Heimdall, tout le monde se prépare à la grande fête de Terra. Certains plus intensément que d’autres : la fille du commandant, Hanna Donnelly, experte en mode et en arts martiaux, aimerait bien faire la fête jusqu’au bout de la nuit. C’est à ce moment précis que BeiTech lance son attaque, envahissant la station avec une violence inouïe. Ceux qui résistent sont éliminés. Les autres, capturés. Quant aux fuyards, ils sont traqués sans relâche. Parmi les rescapés : Hanna et Nik, un véritable bad boy issu d’une grande famille mafieuse. Les deux ados que tout sépare s’allient pour sauver leur peau. Pendant que s’amoncellent les cadavres, dont certains d’êtres très proches…

Mon avis

J’ai passé un très bon moment de lecture avec ce deuxième tome, qui est largement à la hauteur du premier ! Si vous avez aimé le premier tome, vous aimerez certainement sa suite.

C’est simple : la recette des tomes 1 et 2 est exactement la même ! Prenez un vaisseau spatial, une attaque, des jeunes adultes qui se battent, mélangez le tout, et ça vous donne Illuminae ! Ça peut paraître simple dit comme ça, mais c’est diablement efficace en terme de divertissement ! Deux ingrédients font d’Illuminae un divertissement efficace : le fond rythmé, et la forme originale. Concernant la forme, c’est exactement la même que dans le premier tome : l’histoire se développe sous forme de comptes-rendus de conversations ou vidéos, mails, télétransmission de messages, etc. Non seulement les pages défilent, mais cela permet une multiplicité de points de vue et un rythme très intense.

Le rythme intense est accentué par l’histoire, qui regorge d’action et de rebondissements. L’action se met en place dès les premières pages, et ne s’arrête qu’à la toute dernière phrase du livre. C’est simple, je ne me suis pas ennuyée une seconde, et je n’ai jamais trouvé que l’on tournait en rond dans ce livre ! D’autant plus que, ce tome étant une suite, les personnages du premier tome se retrouvent également dans ce deuxième. Et quand les deux histoires et équipages s’allient, tout explose. Le côté astrophysique, qu’implique normalement le genre du space opera auquel appartient la série, est très bien exploité par les auteurs.

Si un space opera young adult vous intéresse, je vous conseille à 1000% de vous pencher du côté de la série Illuminae, qui regorge d’action et d’intensité dans son intrigue, et d’originalité de rythme dans sa forme ! Vivement la suite !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s