Oh Happy Day, d’Anne-Laure Bondoux et Jean-Claude Mourlevat

Quelques années après Et je danse, aussi – que j’avais bien apprécié (cliquez ici pour lire ma chronique), Anne-Laure Bondoux et Jean-Claude Mourlevat retrouvent les personnages d’Adeline et Pierre-Marie. Une suite inattendue, mais qui m’a immédiatement attirée !

L’histoire

Après quatre ans de silence et ce qu’il appelle son  » grand malheur « , Pierre-Marie Sotto décide d’écrire à Adeline Parmelan au sujet d’un certain carnet qu’il aurait laissé chez elle. Est-ce un prétexte pour reprendre contact avec celle qu’il n’a jamais oubliée depuis leur rupture ? En ce cas, le moment paraît très mal choisi. Occupée par son prochain déménagement vers le Canada avec l’homme qui partage désormais sa vie, Adeline a bien d’autres projets en tête que de renouer avec lui.
Seulement, c’est sans compter sur le lien indéfectible qui les attache l’un à l’autre. De surprises en confidences, leur correspondance va les entraîner dans un tourbillon inattendu d’émotions.

Mon avis

J’adore quand des romans sont de belles surprises. Je n’attendais strictement rien de ma lecture de Oh happy day, et j’en suis ressortie totalement enchantée ! Si vous cherchez un roman addictif et feel-good, foncez !

J’avais apprécié Et je danse, aussi, mais j’ai largement préféré Oh Happy Day ! C’est toujours un plaisir de retrouver des personnages que l’on a appréciés dans un roman, et retrouver Pierre-Marie et Adeline était très agréable. Plus que cela, ce sont surtout leurs échanges, qui font transpirer leur complicité, que j’ai pris plaisir à retrouver. Ce sont des échanges tantôt drôles, émouvants, difficiles, et poétiques. Un vrai plaisir à lire, et un mode de narration qui rend le roman totalement addictif !

Il faut dire aussi que l’histoire de cette suite est bien différente du premier roman. Alors que le premier roman consistait à connaitre le passé des personnages, celui-ci consiste à les faire affronter une situation bien actuelle. Une situation que j’ai trouvé d’actualité, très prenante et forte. J’ai été très touchée par cette nouvelle histoire, par l’évolution des personnages, leur maturité nouvelle, et le contexte dans lequel elle est développée. Le personnage d’Adeline m’a particulièrement ému, et je dois avouer que Pierre-Marie est remonté un peu dans mon estime.

J’ai tellement apprécié ce roman que je l’ai dévoré en quelques heures. J’ai lu les trois quarts du livre en un après-midi, impossible de m’arrêter, c’est dire s’il est efficace ! Je le redis donc : si vous cherchez un roman addictif et feel-good, foncez !

3 réflexions sur “Oh Happy Day, d’Anne-Laure Bondoux et Jean-Claude Mourlevat

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s