Le Fil des souvenirs, de Victoria Hislop

Il y a longtemps que j’avais envie de découvrir la plume de Victoria Hislop, et l’été me paraissait la période idéale pour m’y mettre (et l’urgence de devoir rendre le roman à sa propriétaire également…). J’ai donc sorti de ma bibliothèque Le Fil des souvenirs, un roman qu’on m’avait prêté, et dont la couverture me promettait de voyager !

L’histoire

Thessalonique, 1917. Le jour de la naissance de Dimitri Komninos, un terrible incendie ravage la cité, ou chrétiens, juifs et musulmans vivaient jusque-là en harmonie.
Cinq ans plus tard, à Smyrne, la petite Katerina est arrachée à sa mère en fuyant l’invasion turque et embarque seule sur le bateau qui la mène vers une destination inconnue.
Dès lors, les destins de Dimitri et Katerina vont être liés à jamais, tandis que les guerres, les révolutions et la haine déchirent les habitants de leur ville, Thessalonique…
De quels trésors et secrets du passé sont-ils les gardiens ? Comment les transmettre avant qu’il ne soit trop tard ? Katerina et Dimitri vont devoir trouver la force de dérouler le fil des souvenirs…

Mon avis

J’ai passé un fabuleux moment de lecture grâce à ce roman ! Je ne m’attendais pas à y trouver une histoire si riche et passionnante, la surprise a été totale, et j’ai adoré de la première à la toute dernière page !

J’avais entendu parler de Victoria Hislop comme d’une autrice qui prenait son temps pour raconter ses histoires, qui souffraient parfois de quelques longueurs. Et bien pour ma part, si les longueurs signifient décrire le contexte historique et politique d’un pays que je connais très peu (ici, la Grèce), et bien j’adhère ! Car découvrir l’histoire de la Grèce au XXème siècle, particulièrement l’histoire de la ville de Thelassonique, m’a passionné !

Et comment ne pas se passionner par les vies des personnages de cette histoires ? A travers les destins de trois familles voisines, Victoria Hislop explore les aspects religieux, historiques et amoureux des personnages. J’ai été à la fois touchée, émue, et révoltée par les différents bouleversements que les uns et les autres ont pu affronter dans cette histoire, et j’ai été totalement embarquée dans leurs périples. J’ai adoré le fait que le fil rouge de l’histoire tourne autour de la couture, comme une manière de recentrer l’histoire et les liens entre les personnages.

J’ai été très surprise par le plume de Victoria Hislop. Elle réussit brillamment à concilier les aspects historiques de son récit en les intégrant dans la vie de ses personnages, d’une manière très fluide et sans aucune lourdeur. J’avais parfois l’impression de flotter dans le récit, comme si on me racontait un conte, mais sous une plume moderne.

C’est sans aucune hésitation que je lirai d’autres romans de Victoria Hislop, notamment Une dernière danse et L’île des oubliés, qui sont dans ma pile à lire ! Si vous souhaitez découvrir un roman historique riche sans être lourd, palpitant et lancinant à la fois, mais surtout très émouvant, n’hésitez plus !

6 réflexions sur “Le Fil des souvenirs, de Victoria Hislop

  1. J’avais les mêmes a priori que toi concernant Victoria Hislop. J’ai découvert L’île des oubliés il y a deux ans pendant mes vacances – le bouquin que j’avais trouvé dans une boîte à livres avait aussi traîné douze mille ans dans ma PAL – et je l’ai adoré !
    Comme toi j’ai beaucoup aimé découvrir un peu plus l’histoire de la Grèce que je ne connais pas du tout, et il m’a fait voyager, même si j’étais déjà en vacances !

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s