Bilan cinéma – Juillet 2020

movies

Le mois de juillet a signé mon retour en salle de cinéma, ENFIIIIIN ! L’ambiance des salles obscures m’avait tellement manqué, et c’est d’autant plus jouissif d’y aller que seuls les passionnés y sont (sauf malchance), donc le respect est présent ! J’ai également regardé quelques films depuis mon canapé ! Voici le bilan !

VUS EN SALLES

0315921

Été 85, de François Ozon
Est-ce mon plaisir infini de retourner en salle de cinéma qui a fait que j’ai adoré ce film ? Ca l’a probablement exacerbé. Ce film n’est pas le meilleur Ozon, mais je l’ai bien apprécié !
Ma chronique complète ici

************************************

SÉANCES DE RATTRAPAGE

Donne-moi des ailes : AfficheDonne-moi des ailes, de Nicolas Vanier – Avec Jean-Paul Rouve, Louis Vazquez, Mélanie Doutey – Sortie le 09 octobre 2019
Synopsis : Christian, scientifique visionnaire, étudie les oies sauvages. Pour son fils, adolescent obnubilé par les jeux vidéos, l’idée de passer des vacances avec son père en pleine nature est un cauchemar. Pourtant, père et fils vont se rapprocher autour d’un projet fou : sauver une espèce en voie de disparition, grâce à l’ULM de Christian ! Commence alors un incroyable et périlleux voyage…
Mon avis : J’ai découvert Nicolas Vanier il y a peu, et je suis tombée sous le charme de son travail et de ses idées. J’ai donc profité de sa diffusion sur Canal+ pour voir Donne-moi des ailes. Et j’ai adoré ! Le film est très émouvant, dans le sens où son message est double : c’est avant tout une histoire de rapprochement entre un père et son fils, mais sous couvert d’un message environnemental fort. J’ai été très émue par le film, j’ai pleuré, voyagé, et ri. Un très beau film !

*

Rox et Rouky : AfficheRox et Rouky, de Disney – Sortie le 25 novembre 1981
Synopsis : Rox le renard et Rouky le chien sont les meilleurs amis du monde. Mais cette amitié est menacée lorsque le maître de Rouky devient chasseur…
Mon avis : J’ai toujours eu peur de regarder Rox et Rouky, car on m’a toujours dit que c’était horrible. Et vu que j’ai pleuré au cinéma devant Bambi, et bien j’avais peur de ce film. Mais dernièrement, j’ai pris mon courage à deux mains, profité que mon Amoureux était présent pour être certaine de pouvoir aller pleurer contre lui, et j’ai lancé le film. Et effectivement, c’était dur. L’histoire d’amitié est très belle, mais elle part dans un tel extrême que j’en ai été choquée dans mon petit coeur. Ajoutez à cela des personnages assez caricaturaux, qui fait ressentir que le film est ancien. Le propos du film est beau, mais tout de même, pourquoi s’infliger ça ?! J’avoue, je ne le regarderai plus (comme Bambi), je ne suis pas brave.

*

4451357J’irai où tu iras, de Géraldine Nakache – Avec Géraldine Nakache, Leïla Bekhti, Patrick Timsit – Sortie le 02 octobre 2019
Synopsis : Vali et Mina sont deux sœurs que tout oppose, éloignées par les épreuves de la vie. L’une est chanteuse, rêveuse et émotive. L’autre est thérapeute, distante et rationnelle. Leur père aimant finit par trouver l’occasion rêvée pour les rassembler le temps d’un week-end et tenter de les réconcilier : Vali a décroché une audition à Paris et c’est Mina qui va devoir l’y emmener malgré son mépris pour la passion de sa sœur.
Mon avis : J’ai passé un bon moment devant le film, même si je l’ai trouvé un peu what the fuck et suis restée hermétique devant certaines scènes censées être émouvantes. J’adore le duo Nakache/Bekhti, leur alchimie à l’écran est incroyable. Le film m’a également réconciliée avec Patrick Timsit, que je n’apprécie pas vraiment, mais qui est très touchant dans ce film. Reste que je ne suis pas convaincue par l’histoire, qui part dans tous les sens au fur et à mesure de l’avancée du film, et donc ne m’a que peu touchée et convaincue. Dommage…

*

3125098Maléfique : Le pouvoir du mal, de Joachim Ronning – Avec Angelina Jolie, Elle Fanning, Michelle Pfeiffer – Sortie le 17 octobre 2019
Synopsis : Plusieurs années après avoir découvert pourquoi la plus célèbre méchante Disney avait un cœur si dur et ce qui l’avait conduit à jeter un terrible sort à la princesse Aurore, « MALEFIQUE : LE POUVOIR DU MAL »  continue d’explorer les relations complexes entre la sorcière et la future reine, alors qu’elles nouent d’autres alliances et affrontent de nouveaux adversaires dans leur combat pour protéger leurs terres et les créatures magiques qui les peuplent.
Mon avis : Malgré tous les mauvais avis que j’ai pu lire sur cette suite, j’ai bien aimé. Beh oui, je ne sais pas : les petites fées, les couleurs, le dépaysement, ont fait que j’ai apprécié le film. Effectivement, l’histoire ne casse pas trois pattes à un canard : aucune surprise, aucune émotion, tout est convenu et prévisible. Mais tout de même… j’ai aimé. Je ne saurai pas l’expliquer davantage. Ah bah si je sais : il y a Michelle Pfeiffer, donc forcément, j’ai aimé !

4 réflexions sur “Bilan cinéma – Juillet 2020

  1. Rox et Rouky, pas un de mes préférés mais je l’ai pas mal de fois petite. Tout aussi beau que triste !
    Javis bien aimé le duo Nakache/Behkti dans leur film précédent en commun mais celui-là ne me fait pas spécialement envie.
    Je n’attends rien de la suite de Malefique donc je pense comme toi plutôt bien l’aimer. Je vais profiter qu’il soit sur canal + pour le regarder.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s