Liv Maria, de Julia Kerninon

Liv Maria est un roman qui a beaucoup fait parler de lui depuis sa sortie, notamment suite au passage de l’autrice dans La Grande Librairie. J’ai donc profité de mon crédit mensuel chez Lizzie pour me procurer la version audio du livre !

L’histoire

Son nom est Liv Maria Christensen. Enfant solitaire née sur une île bretonne, entre une mère tenancière de café et un père marin norvégien. Envoyée subitement à Berlin à l’âge de 17 ans, elle tombe amoureuse de son professeur d’anglais. Le temps d’un été, elle apprend tout. Le plaisir des corps, l’intensité des échanges. Mais, à peine sortie de l’adolescence, elle a déjà perdu tous ses repères. Ses parents décèdent dans un accident, la voilà orpheline. Et le professeur d’été n’était peut-être qu’un mirage. Alors, Liv Maria s’invente pendant des années une existence libre en Amérique latine. Puis, par la grâce d’un nouvel amour, elle s’ancre dans une histoire de famille paisible, en Irlande. Deux fils viennent au monde. Mais Liv Maria reste une femme insaisissable, même pour ses proches. Comment se tenir là, dans cette vie, avec le souvenir de toutes celles d’avant ?

Mon avis

J’ai passé un très bon moment de lecture avec ce roman, qui a su m’emporter grâce à son personnage principal, à la plume de Julia Kerninon, et à ses thématiques touchant au plus profond du féminin.

J’avoue qu’au départ, je ne savais pas trop où l’autrice allait m’emmener, et ça m’a un peu perturbée. Mais au bout de quelques chapitres, je me suis totalement laissée prendre dans cette histoire de vie. Dans son roman, Julia Kerninon nous décrit simplement la vie de Liv Maria; nous suivons ce personnage pendant une grande partie de sa vie, la voyant passer de l’enfance à l’adolescence, puis à l’âge adulte. Un moyen de suivre son évolution, ses questionnements par rapport à sa vie, la manière dont il lui appartient de la mener par rapport à sa condition de fille, de femme, d’épouse, de mère.

J’ai beaucoup aimé comme ce portrait de femme est le moyen pour l’autrice de parler du féminin, de la condition de femme dans la société, quel que soit le pays ou la période. Que ce soit pendant son enfance, son adolescence, ou sa vie adulte, Liv Maria va voir sa vie bouleversée du fait des hommes. Que ce soit dans le positif ou le négatif. Le roman n’est pas féministe à proprement parler, mais il explore des problématiques relevant de la condition féminine qui sont universelles : sa place en tant que femme dans le monde, ou encore son identité de femme en tant qu’épouse puis mère. Ces thématiques m’ont beaucoup touchée, en tant que femme.

D’autant plus que le personnage de Liv Maria est assez fascinant. A l’image de son prénom, elle a une personnalité et une identité très forte, très affirmée, que j’ai beaucoup apprécié et trouvé très inspirante. J’ai été très touchée par son parcours, et la manière dont elle gère le mensonge qui finira par prendre le pas sur la vie qu’elle a construite. La manière dont elle est mise en mots par Julia Kerninon ajoute à cette fascination.

Je vous conseille vivement Liv Maria, si les thématiques liées au féminin vous touchent. Je suivrai les prochaines publications de l’autrice avec attention !

4 réflexions sur “Liv Maria, de Julia Kerninon

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s