Bilan cinéma – Avril 2021

Les cinémas n’ont pas encore rouvert, mais ça n’empêche pas de continuer à voir des films ! Voici les 10 films que j’ai vus au mois d’avril !

→ La fille au bracelet, de Stéphane Demoustier – Avec Melissa Guers, Roschdy Zem, Chiara Mastroianni – Sortie le 12 février 2020
Synopsis : Lise a 18 ans, elle vit dans un quartier résidentiel sans histoire et vient d’avoir son bac. Mais depuis deux ans, Lise porte un bracelet électronique car elle est accusée d’avoir assassiné sa meilleure amie.
Mon avis : Je voulais absolument voir ce film qui a reçu pas mal de nominations aux derniers Cesars, et j’ai beaucoup apprécié. Le film nous plonge au coeur d’un procès, celui de Lisa soupçonnée d’avoir assassiné sa meilleure amie, et assignée à domicile sous bracelet électronique. Le film nous met donc dans la position de la Justice, à savoir qu’on ne suit pas Lise au moment du drame, mais uniquement le temps du procès. Cela en fait un film très troublant, car je n’ai jamais su comment me positionner par rapport au personnage de Lise qui est déroutant. Melissa Guers est excellente dans son rôle ! Sympathique, mais j’attendais un peu plus de la fin !

*

→ La femme au tableau, de Simon Curtis – Avec Ellen Mirren, Ryan Reynords – Daniel Brühl – Sortie le 15 juillet 2015
Synopsis : Une réfugiée juive octogénaire fait appel au gouvernement pour récupérer des oeuvres d’art qui appartiennent à sa famille.
Mon avis : J’avais manqué ce film à sa sortie, et ayant lu d’excellents avis dessus, je tenais à le regarder. Et bon… C’était sympathique, mais rien de plus. Le grand mérite du film est de remettre l’église au milieu du village, par rapport à la spoliation du peuple juif lors de la Seconde Guerre Mondiale. Ce film est adapté d’une histoire vraie, que je ne connaissais absolument pas ! Savoir qu’un tableau de Klimt a fait l’objet d’un tel procès est fou ! Le casting est excellent, la situation juridique autour du tableau et de ce que la réclamation implique est bien expliquée, mais… Je ne sais pas, il manque un petit truc, cette petite étincelle qui aurait fait que j’aurais pu adorer ce film et qu’au final, il sera rapidement oublié. Pourtant il ne manque ni d’émotions ni d’élégance, mais…

*

→ Le dernier métro, de François Truffaut – Avec Catherine Deneuve, Gérard Depardieu, Jean Poiret, Heinz Bennent – Sortie le 02 février 1981
Synopsis : Alors que les Allemands occupent la moitié de la France, Marion Steiner ne pense qu’aux répétitions de la pièce qu’elle doit monter au théâtre Montmartre dont elle assure la direction depuis que son mari, Lucas, juif allemand, s’est enfui de Paris. En réalité, Lucas s’est réfugié dans les sous-sols du bâtiment. Chaque soir, Marion lui rend visite et commente avec lui le travail des comédiens, notamment celui du jeune premier de la troupe, Bernard Granger.
Mon avis : Il m’a fallu 35 ans pour voir Le Dernier Métro, film salué par toutes les critiques, qui semble faire l’unanimité. Et je les rejoins, car j’ai adoré ce film ! Le film dénonce autant la barbarie que la collaboration, l’amour pour l’art comme la perte que l’on peut y trouver, la place du pygmalion dans l’équilibre du couple, etc. Le film est un huit-clos au sein d’un petit théâtre parisien, reprenant tous les détails de ce genre. Certaines scènes sont d’une tension dingue, et d’autre d’une légèreté et d’une sensibilité tout aussi folle. Une très belle découverte !

*

→ Jojo Rabbit, de Taika Waititi – Avec Roman Griffin Davis, Thomasin McKenzie, Scarlett Johansson, Taika Waititi, Sam Rockwell – Sortie le 29 janvier 2020
Synopsis : Jojo est un petit allemand solitaire. Sa vision du monde est mise à l’épreuve quand il découvre que sa mère cache une jeune fille juive dans leur grenier. Avec la seule aide de son ami aussi grotesque qu’imaginaire, Adolf Hitler, Jojo va devoir faire face à son nationalisme aveugle.
Mon avis : J’avais hésité à aller voir ce film au moment de sa sortie, et jusqu’à ce que je me décide, le film avait quitté les écrans. Et quel dommage, car j’ai adoré adoré adoré ! Le film est très audacieux, plein de folie, de poésie, de candeur, mais aussi d’intelligence. Le casting est excellent, les jeunes Roman Griffin Davis et Thomasin McKenzie sont très émouvants. Scarlett Johansson, Taika Maititi et Sam Rockwell apportent beaucoup de folie à leurs personnages. Il est rare qu’un film traitant du nazisme soit agréable à regarder, mais celui-ci l’est; Taika Waititi retourne totalement les thèmes forts de l’idéologie nazie et les transforme en lumière, en chansons et en amour. A voir !

*

→ Les parapluies de Cherbourg, de Jacques Demy – Avec Catherine Deneuve, Nino Castelnuovo, Anne Vernon – Sortie le 19 février 1964
Synopsis : Cherbourg, au mois de novembre 1957. Geneviève et sa mère tiennent un magasin de parapluies. La jeune fille est amoureuse de Guy, un jeune garagiste, au grand dam de sa maman qui préférerait la voir épouser Roland Cassard, un riche diamantaire. Appelé sous les drapeaux, Guy s’apprête à partir pour l’Algérie. La veille de son départ, Geneviève se donne à lui et lui jure de l’attendre. Mais les mois passent et les lettres du jeune soldat se font de plus en plus rares. Enceinte, désœuvrée, pressée par sa mère, Geneviève consent finalement, la mort dans l’âme, à épouser Roland. Dix-huit mois après son départ, Guy revient à Cherbourg, blessé à la jambe…
Mon avis : J’avais de grandes attentes en démarrant le film, et finalement, ce fut une petite déception. J’avais adoré Les demoiselles de Cherbourg du même réalisateur, mais j’ai trouvé celui-ci bien plus plat. L’alchimie du couple Geneviève/Guy est prégnante, mais l’histoire est tellement molle ! Le film est court (il ne dure qu’1h30), et il m’a paru tellement long, notamment en milieu de film où on passe 45 minutes à attendre une décision de la part de Geneviève. Par contre, j’ai adoré la fin !

*

→ Ant-Man et la Guêpe, de Peyton Reed – Avec Paul Rudd, Evangeline Lilly, Michael Douglas, Michelle Pfeiffer, Michael Pena – Sortie le 18 juillet 2018
Synopsis : Après les événements survenus dans Captain America : Civil War, Scott Lang a bien du mal à concilier sa vie de super-héros et ses responsabilités de père. Mais ses réflexions sur les conséquences de ses choix tournent court lorsque Hope van Dyne et le Dr Hank Pym lui confient une nouvelle mission urgente… Scott va devoir renfiler son costume et apprendre à se battre aux côtés de La Guêpe afin de faire la lumière sur des secrets enfouis de longue date…
Mon avis : Bon, ça va être vite dit : j’ai trouvé le film nul. Le premier était divertissant mais sans intérêt, et celui-ci n’est ni divertissant ni intéressant. C’est dommage car l’univers scientifique tournant autour d’Ant-Man est sympathique, mais ici le scénario ne consiste qu’à s’emparer d’une mallette pendant deux heures. Ce n’est que de l’action, des courses poursuites, avec un humour pas drôle (alors que je ne suis pas très difficile à ce niveau). Quel dommage !

*

→ Le colonel Chabert, d’Yves Angelo – Avec Gérard Depardieu, Fanny Ardant, Fabrice Luchini, André Dussollier – Sortie le 21 septembre 1994
Synopsis : Paris, février 1817, trois ans après la Chute de l’Empire, l’avoué Derville reçoit la visite d’un vieillard misérablement vêtu. Il assure être le colonel Chabert, passé pour mort, à la bataille d’Eylau en 1807. Il avait alors contribué à la victoire en conduisant une charge de cavalerie devenue célèbre. Le vieil homme raconte comment, se réveillant dans un fossé entre des cadavres, il a survécu à ses blessures. Il revient dix ans après et souhaite réclamer son titre, faire valoir ses droits et revivre avec sa femme. Celle-ci, durant son absence, s’est mariée avec le comte Ferraud. Mais celle-ci le repousse et refuse de reconnaître son premier mari. L’avocat accepte d’aider le colonel en proposant une transaction à son ex-femme. Celle-ci refuse et tente plutôt de manipuler son ex-mari. Chabert n’est pas dupe, et dégoûté par la corruption des hommes, il sombre dans la folie et la misanthropie, mettant fin à la procédure de divorce/résurrection qu’il avait tant poursuivie…
Mon avis : Je n’ai jamais lu le Colonel Chabert, et je suis rentrée dans ce film, charmée par le casting. Et j’ai beaucoup, beaucoup aimé ce film ! L’histoire est passionnante, cet affrontement entre le Colonel Chabert et sa femme, plusieurs années après sa mort présumée. Un duel fort où se mêlent l’amour et l’honneur, entremêlée d’envolée lyriques et politiques. La reconstitution du XIXème siècle est réussie, le casting à la hauteur, les décors et costumes parfaits. Une belle découverte !

*

→ Mank, de David Fincher – Avec Gary Oldman, Amanda Seyfried, Lily Collins – Sortie Netflix le 04 décembre 2020
Synopsis : Le Hollywood des années 1930 revisité à travers le regard d’Herman J. Mankiewicz, critique social et scénariste alcoolique, alors qu’il s’efforce de finir « Citizen Kane ».
Mon avis : Avec toutes les nominations aux Oscars qu’il a récoltées, je ne voulais pas passer à côté de Mank, dernier film de David Fincher. Et j’ai bien aimé, même si le film manque un peu de « magie » selon moi. Attention, si vous n’avez pas vu le film Citizen Kane, passez votre chemin, vous risquez de passer à côté d’énormément d’éléments de compréhension du film. Je l’ai vu il y a un an pile, et je l’avais encore bien en tête, donc pour ma part ça a été. Mais bon, le film manque d’un je-ne-sais-quoi qui aurait pu en faire un grand film. La réalisation est extrêmement soignée, avec un travail de la photographie en noir et blanc absolument magnifique. Le scénario est pas mal, les thèmes abordés sont intéressants. Mais le film est tellement long ! Mouais…

*

→ Judas and the Black Messiah, de Shaka King – Avec Daniel Kaluuya, LaKeith Stanfield, Jesse Plemons – Sortie le 24 avril 2021
Synopsis : Focus sur l’ascension de Fred Hampton, militant politique afro-américain, membre du Black Panther Party dans l’Illinois, décédé en décembre 1969 à l’âge de vingt-et-un ans. L’assaut, qui causa sa mort, a été perpétré par le FBI et la police de Chicago sur les ordres de l’agent infiltré, William O’Neal.
Mon avis : J’étais très intéressée par ce film, qui met en scène le contexte de l’assassinat de Fred Hampton, figure emblématique des Black Panthers dans les années 1960. Je ne connaissais pas du tout l’histoire qui a entouré son assassinat, et j’ai été passionnée par le film. Après, j’ai trouvé que celui-ci manquait de tension, seule la fin est vraiment marquante. Mais le casting est excellent, la mise en scène soignée, et le contexte historique extrêmement bien expliqué. Très sympa !

*

→ Terrible jungle, d’Hugo Benamozig et David Caviglioli – Avec Vincent Dedienne, Catherine Deneuve, Jonathan Cohen, Alice Belaïdi – Sortie le 29 juillet 2020
Synopsis : Eliott, jeune chercheur naïf, part étudier les Otopis, un peuple mystérieux d’Amazonie. C’est aussi l’occasion pour lui de s’éloigner de l’emprise de sa mère, la possessive Chantal de Bellabre. Mais celle-ci, inquiète pour lui, décide de partir à sa recherche en s’aventurant dans l’étrange forêt amazonienne.
Mon avis : J’étais passée totalement à côté de ce film au moment de sa sortie en salle l’année dernière, et pour cause : les comédies bien grasses, assez peu pour moi. Et pourtant, j’ai adoré ! Le film est tellement con, mais ça le rend tellement bon ! Ca faisait bien longtemps qu’un film ne m’avait pas fait autant rire ! Le casting est parfait : Vincent Dedienne et son phrasé sont charmants, Alice Belaïdi est totalement dingue, Catherine Deneuve a contre-courant de ses rôles habituels ce qui rend le film d’autant plus délairant, et Jonathan Cohen dans l’humour qui le caractérise. Le film n’est qu’une suite de gros délires, de dialogues et de situations plus folles les uns que les autres. Une bonne découverte, si vous aimez les comédies poussées !

3 réflexions sur “Bilan cinéma – Avril 2021

  1. J’ai très envie de découvrir « Jojo Rabit » et « Judas and the black Messiah » qui me fait de l’oeil depuis sa sortie ! Je me rappelle avoir un assez bon souvenir de « La femme au tableau » mais davantage pour la grande Histoire derrière le film…

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s