Ma pile à lire du mois d’Août 2021

Le mois de juillet a été un mois de lecture compliqué… Je pensais qu’avec mes congés, j’allais enchainer les romans, et en fait pas du tout, je n’ai fait que dormir… Je compte donc bien sur le mois d’août et ses transports parisiens à moitié vides pour me permettre de vider un peu ma pile à lire et mes emprunts médiathèque !

→ Le mystère de la Main rouge, d’Henri Loevenbruck – 473 pages, Editions XO
Après mon coup de coeur pour Le loup des cordeliers, je me suis jetée sur la suite à la médiathèque. Et vu qu’on ne change pas une équipe qui gagne, je le lirai une nouvelle fois en lecture commune avec le club de lecture d’Autumnalys !
Résumé : Juillet 1789. La Bastille vient de tomber. Danton, Desmoulins et Robespierre entrent dans l’Histoire. Au milieu du tumulte, le jeune et brillant journaliste Gabriel Joly a découvert l’identité du Loup des Cordeliers, ce mystérieux justicier qui hante, la nuit, les rues de Paris. Mais alors qu’il est sur le point de le confondre, voilà que celui-ci disparaît ! La course-poursuite s’engage, menant Gabriel jusque dans les maquis de l’île de Corse, sur les traces de la Main rouge, étrange société secrète dont les membres tentent d’influer sur la Révolution en cours. Accompagné du pirate Récif et de l’intrépide Théroigne de Méricourt, Gabriel parviendra-t-il à retrouver le Loup des Cordeliers et à découvrir ses plus noirs secrets ? Entre complots et trahisons, il devra faire usage de sa plus grande sagacité pour résoudre l’énigme de la Main rouge.

*

→ La sœur du roi, d’Alexandra de Broca – 406 pages, Editions Albin Michel
Je vais enfin découvrir la plume d’Alexandra de Broca avec ce roman, qui retrace une partie de la vie de Madame Elisabeth, petite soeur de Louis XVI, qui a connu le même sort tragique que son frère… J’ai très très hâte, car même si je connais cette personnalité de loin, je n’ai jamais rien lu la concernant spécifiquement !
Résumé : Elle est princesse de sang. Recluse à la Cour de Versailles, vouée à rester seule et à se consacrer aux œuvres charitables.
Lui est roturier. Brillant botaniste du jardin du Roy, il est adepte des Lumières.
Tout oppose Madame Elisabeth, la jeune sœur de Louis XVI, et François Dassy. Pourtant, lorsqu’ils se rencontrent par hasard dans la forêt de Fontainebleau, une irrésistible attirance les pousse l’un vers l’autre. Mais la révolution gronde et menace cet amour clandestin… Elisabeth saura-t-elle suivre les idées nouvelles qui bouleversent la France ? Et mettre en danger la royauté ? Dassy est-il un honnête homme ou un imposteur ?

*

→ Fille, de Camille Laurens – 240 pages, Editions Gallimard
Après n’avoir lu que des excellents avis sur ce livre, il est temps de me faire à mon tour une opinion sur le dernier livre de Camille Laurens !
Résumé : FILLE, nom féminin
1. Personne de sexe féminin considérée par rapport à son père, à sa mère.
2. Enfant de sexe féminin.
3. (Vieilli.) Femme non mariée.
4. Prostituée.
Laurence Barraqué grandit avec sa soeur dans les années 1960 à Rouen. « Vous avez des enfants ? demande-t-on à son père.
– Non, j’ai deux filles » , répond-il.
Naître garçon aurait sans doute facilité les choses. Un garçon, c’est toujours mieux qu’une garce. Puis Laurence devient mère dans les années 1990. Etre une fille, avoir une fille : comment faire ? Que transmettre ?

*

→ La fille du faiseur de rois, de Philippa Gregory – 471 pages, Editions Hugo & Cie
Je continue ma lecture des romans de Philippa Gregory avec La fille du faiseur de rois, toujours avec ma copine de LC romans historique Alix !
Résumé : Angleterre, 1465, les grandes familles de Lancastre et York se disputent depuis plus de 10 ans le trône. À cette époque un homme œuvre dans l’ombre pour faire et défaire les dynasties, au gré de ses intérêts personnels : Richard Neville, comte de Warwick, surnommé le  » faiseur de rois ». Celui- ci, sans héritier homme, s’est servi de ses deux filles, Isabelle et Anne, comme des pions sur l’échiquier politique. L’histoire est racontée ici par Anne Neville. Mariée très jeune, Anne perd très vite son époux, ainsi que son père en 1471. Sa mère est enfermée au sanctuaire et sa sœur mariée à l’ennemi. Elle s’en sort en épousant Richard, le frère du roi, mais doit affronter la puissante famille royale, notamment la reine. Après la mort de sa sœur et de son seul fils, Anne finira par réaliser le rêve de son père en montant sur le trône aux côtés de Richard. Malheureusement, celui-ci s’éprend de sa nièce Élisabeth (future reine et femme d’Henri VII, la Princesse Blanche)…

*

→ Le bruit de la soie, de Sonia Velton – 448 pages, Editions Préludes
Ce roman ayant été sélectionné par Alexia du compte Instagram MyBookVision comme lecture du mois pour son club de lecture, je vais partir à la découverte de ce roman dont je n’ai lu aucun avis : surprise totale (et parfois, ça ne fait pas de mal !) !
Résumé : 1768, Londres. Quand Esther Thorel, l’épouse d’un maître soyeux huguenot, sauve Sara Kemp des griffes d’une mère maquerelle, elle pense accomplir la volonté de Dieu.  Mais Sara, loin d’être reconnaissante, se lasse bientôt  de sa nouvelle vie de domestique au sein de la grande  demeure du quartier de Spitalfields, où retentit la cadence des métiers à tisser. La relation des deux femmes se trouble peu à peu, et Sara se met en tête de découvrir ce qui  préoccupe Esther.  Car la maîtresse de maison a un secret : elle dessine depuis toujours et rêve que son mari, Elias, la laisse créer des motifs pour ses soieries. Lorsque celui-ci balaye ses projets d’un refus moqueur, Esther va involontairement bouleverser le destin du foyer…

*

→ La prisonnière du roi, de Gilbert Bordes – 384 pages, Editions Presses de la Cité
En plein mood historique, j’ai immédiatement craqué en voyant la couverture et le titre de ce roman. Et je ne parle même pas du résumé qui nous plonge en plein Moyen Âge, période qui me passionne de plus en plus ! J’ai hâte de voir ce que ça va donner, même si ça me semble très très romancé…
Résumé : Ingeburge, princesse danoise de grande beauté, devient reine de France le 15 août 1193. Or, dès le lendemin, le roi Philippe Auguste la répudie et la place sous la protection de Guilhem de Ventadour, colosse tonitruant, chevalier troubadour maniant aussi bien l’épée que la vielle. Ainsi commence un amour insensé entre le chevalier et la reine sans trône, enfermée dans des couvents successifs. Bientôt le pape s’en mêle et exige de Philippe Auguste qu’il reprenne son épouse. Refus du roi qui pousse l’affront jusqu’à se remarier avec Agnès de Méranie. En 1200, le pape décrète « l’interdit » sur le royaume de France : plus de messe, églises fermées à la prière, sacrements interdits…. A la mort d’Agnès, Philippe fait revenir Ingeburge près de lui. Mais il l’a fait enfermer dans le fort d’Etampes où elle demeurera treize longues années, très mal traitée. Durant tout ce temps, Guilhem et Ingeburge se rapprochent. N’écoutant que son sentiment, le chevalier trahit le roi pour rejoindre la prisonnière. Leur cavale amoureuse, courte, sera d’une grande intensité.

*

→ Sa majesté mène l’enquête, tome 1 : Bal tragique à Windsor, de S.J. Bennett – 280 pages, Editions Presses de la Cité
Pardon mais un cosy murder dont l’héroïne principale est la Reine Elizabeth II ? Et vous réussissez à résister à ce résumé ?! Mais qui êtes-vous ?!
Résumé : Windsor, printemps 2016. La reine Elizabeth II s’apprête à célébrer ses 90 ans et attend avec impatience la visite du couple Obama. Mais au lendemain d’une soirée dansante au château, un pianiste russe est découvert pendu dans le placard de sa chambre, quasiment nu. Shocking!
Lorsque les enquêteurs commencent à soupçonner son personnel d’être impliqué dans cette sordide affaire, Sa Majesté, persuadée qu’ils font fausse route, décide de prendre les choses en main. Mais être reine a ses inconvénients, et notamment celui de ne pas passer inaperçue. C’est donc Rozie, sa secrétaire particulière adjointe, qui va l’aider à démêler ce sac de noeuds… God save the Queen du cosy crime !

*

→ Dame d’honneur, d’Anne Glenconner – 352 pages – Editions Les Escales
Un livre sur la dame d’honneur de la princesse Margaret ?! Mais je fonce direct ! En grande fan de The Crown, c’est un devoir de lire ce livre !
Résumé : Bien qu’elle soit l’aînée du richissime cinquième comte de Leicester, Lady Anne Glenconner est une femme et donc une  » terrible déception « . Elle n’héritera ni du domaine ancestral ni de la fortune familiale. Ainsi débute la vie riche en contrastes de cette aristocrate, intime de la famille royale, qui oscille entre tragédie et comédie. Lady Anne raconte les missions diplomatiques aux quatre coins du monde, aux côtés de la princesse Margaret. Elle décrit les fêtes somptueuses et décadentes sur l’île Moustique, propriété de son époux, refuge de la princesse fuyant les paparazzis et paradis pour célébrités comme David Bowie ou Mick Jagger ; mais aussi l’annulation de ses premières fiançailles due à son  » mauvais sang  » et son mariage tumultueux avec le fantasque Lord Glenconner…

*

→ Le chœur des femmes, de Martin Winckler – 688 pages, Editions Folio
Cela fait bien trop longtemps que je n’ai pas lu une lecture pour le Club de lectures féministes de ma petite Carnet Parisien, je compte donc bien m’attaquer à la lecture sélectionné pour le mois de… mai (oui oh ça va !). Ce roman me tente depuis des années, j’ai hâte de pouvoir enfin le découvrir !
Résumé : «Je m’appelle Jean Atwood, je suis interne des hôpitaux et major de ma promo. J’ai choisi la chirurgie gynécologique. Je vise le poste de chef de clinique au CHU de Brennes, dans le meilleur service de France, mais pour de foutues raisons administratives, voilà qu’on m’envoie perdre mon temps à l’hôpital général de Tourmens-Nord, dans un département de  » Médecine de La Femme  » vétuste, démuni de tout ou presque, et dirigé par un médecin aussi pouilleux que les murs. Et ce type – qui n’est même pas gynéco, mais généraliste, vous vous rendez compte ? – s’imagine que je vais passer six mois à son service ! Pour qui est-ce qu’il me prend ? Je suis un chirurgien hors pair, je mérite mieux que de perdre mon temps avec de foutues bonnes femmes qui viennent lui montrer leur cul et lui raconter leur vie. Qu’est-ce qu’il croit, ce tocard ? Qu’il va m’apprendre mon métier» ?
Jean Atwood, interne des hôpitaux et quatre fois major de promotion, vise un poste de chef de clinique en chirurgie gynécologique. Mais au lieu de lui attribuer le poste convoité, on l’envoie passer son dernier semestre d’internat dans un service de médecine consacré à la médecine des femmes – avortement, contraception, violences conjugales, maternité des adolescentes, accompagnement des cancers gynécologiques en phase terminale.
Le Docteur Atwood veut faire de la chirurgie, et non passer son temps à écouter des femmes parler d’elles-mêmes à longueur de journée. Ni servir un chef de service à la personnalité controversée. Car le mystérieux Docteur Karma – surnommé  » Barbe-Bleue  » – séduit sans vergogne, paraît-il, patientes et infirmières et maltraite sans pitié, dit-on, les internes placés sous ses ordres. Pour Jean Atwood, interne à la forte personnalité et qui brûle d’exercer son métier dans un environnement prestigieux, le conflit ouvert avec ce chef de service autoritaire semble inévitable.
Mais la réalité n’est jamais ce que l’on anticipe, et la rencontre entre les deux médecins ne va pas se dérouler comme l’interne l’imagine.

*

→ Promis, je suis mon héroïne, de Camille Roy – 349 pages, Auto-édité
Je me suis ruée dessus à sa sortie, je ne compte donc plus attendre pour dévorer le nouveau tome de la saga des Promis de ma chouquette au caramel vanillé Rue Camille alias Camille Roy ! J’adore cette série de comédies romantiques, genre que je lis peu, et j’ai hâte de voir ce qu’elle propose cette fois-ci !
Résumé : Nina, 24 ans, déteste s’en faire dans la vie. Disposant d’une personnalité aussi optimiste qu’insouciante et d’un physique à faire pâlir les princesses Disney, elle profite de chaque petit plaisir de son existence.Enchaînant les histoires de cœur sans jamais risquer le sien, Nina préfère réserver ses élans d’affection pour ses trois colocataires qu’elle considère comme ses sœurs. Mais du jour au lendemain, elle doit rentrer en Bourgogne pour venir en aide à Edmond, son grand-père chéri. Et alors qu’elle se réjouissait de passer quelques jours paisibles dans son village d’enfance, elle tombe nez à nez avec Hugo, un récent et (très) charmant voisin. Ni une, ni deux, Nina se lance tête baissée dans une entreprise de séduction digne des meilleures comédies romantiques qu’elle adore revoir en boucle. Bien décidée à faire succomber le jeune homme, elle ne reculera devant rien pour qu’il réalise qu’elle est la nouvelle femme de sa vie.Pourtant, incroyable mais vrai, l’objet de sa convoitise paraît totalement hermétique à ses charmes. Pire, il semble rejeter d’emblée toutes ses tentatives de rapprochement!Alors, tout en renouant avec les souvenirs parfois douloureux de son enfance, Nina parviendra-t-elle à répondre présente pour sa famille et à conquérir le récalcitrant Hugo ?

6 réflexions sur “Ma pile à lire du mois d’Août 2021

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s