Ma pile à lire du mois d’Octobre 2021

Depuis cet été, je retrouve le plaisir de lire tel qu’il m’habitait il y a encore quelques années, et ça me fait un bien fou ! J’enchaine les lectures, plus ou moins bonnes, mais cela ne freine pas mon rythme, et je retrouve dans cette activité toute la détente dont j’ai besoin. Voici donc les quelques ouvrages sélectionnés pour ce mois d’Octobre, qui nous plonge en plein cœur de l’automne ! Bon, j’ai beaucoup de pavés au programme, donc je ne lirai probablement pas tous ces livres. Mais ils me tentent tous énormément !

→ L’institut, de Stephen King – 601 pages, Editions Albin Michel
Ma copine Coralie m’a offert ce roman à mon anniversaire en 2020, peu après sa sortie… Il est donc plus que temps que je le lise ! Et puis on est d’accord, je pense, pour dire qu’automne rime avec Stephen King, c’est indéniable ! Et ça fait longtemps que je n’ai pas lu un de ses romans, je suis ravie de retrouver son univers !
Résumé : Au coeur de la nuit, à Minneapolis, des intrus pénètrent la maison de Luke Ellis, jeune surdoué de 12 ans, tuent ses parents et le kidnappent. Luke se réveille à l’Institut, dans une chambre presque semblable à la sienne, sauf qu’elle n’a pas de fenêtre. Dans le couloir, d’autres portes cachent d’autres enfants, dotés comme lui de pouvoirs psychiques. Que font-ils là ? Qu’attend-on d’eux ? Et pourquoi aucun de ces enfants ne cherche-t-il à s’enfuir ?

*

→ Bourbon Kid, tome 8 : Santa Mondega, d’Anonyme – 648 pages, Éditions Sonatine
Ouiiiiiii enfiiiiinnn un nouveau tome du Bourbon Kid !!!! Je ne suis que joie et excitation à l’idée de me replonger dans cette série absolument délirante que j’aime tant !
Résumé : L’heure est grave à Santa Mondega. Après avoir réglé son compte à Dracula, le Bourbon Kid est de retour, plus en colère que jamais. Sanchez, le patron du Tapioca, vient d’être nommé maire de la ville. Et une tempête de neige à l’intensité biblique s’apprête à s’abattre dans les rues. Simple coïncidence, ou ruse du diable ? Justement, celui-ci a réuni les meilleurs tueurs à gages qui existent pour éliminer le Kid. Parmi eux, un homme à la hache complètement cinglé, une sorcière, une tribu de cannibales et une armée de squelettes. Et pour couronner le tout, il a convoqué la Grande Faucheuse en personne…
Pour le Bourbon Kid et les Dead Hunters, l’heure de la traque a sonné.

*

→ Poussière dans le vent, de Leonardo Padura – 640 pages, Éditions Métailié
J’ai entendu beaucoup de bien de ce roman de la part de Gérard Collard, célèbre libraire de la Griffe Noire, j’ai donc voulu tenter l’aventure !
Résumé : Nous suivons Le Clan, un groupe d’amis soudés depuis la fin du lycée et sur lequel vont passer les transformations du monde et leurs conséquences sur la vie à Cuba. Des grandes espérances des nouveaux diplômés devenus médecins, ingénieurs, mathématiciens ou éditeurs, jusqu’aux pénuries de la  » période spéciale  » des années 90, après la chute du bloc soviétique (où le salaire d’une chercheuse représente le prix en dollars d’une course en taxi) et la fuite dans l’exil à travers le monde. Des personnages soumis au suspense permanent qu’est la vie à Cuba et aux péripéties universelles des amitiés, des amours et des mensonges. Ils vont survivre à l’exil, à Miami, Barcelone, New York, Madrid, Porto Rico, Buenos Aires. Après l’exode ils vont prendre de nouveaux départs, témoigner de la force de la vie, de leurs échecs, de leurs victoires.

*

→ La villa aux étoffes, d’Anne Jacobs – 648 pages, Éditions 10/18
Je profite d’une lecture commune organisée par Magdalena du compte Instagram Triple L de Mag pour sortir de roman de ma PAL, qui m’a été offert cet été !
Résumé : Dans l’Allemagne de 1913, dans l’apparat d’une somptueuse maison bourgeoise, maîtres et domestiques se croisent et se côtoient, partageant joies, drames, secrets et amours interdites. La jeune orpheline Marie occupe le poste de femme de ménage dans l’imposante résidence de la famille industrielle Melzer. Alors que Marie cherche sa place parmi les domestiques, l’agitation règne lors de la saison du bal hivernal : Katharina, la belle et plus jeune fille des Melzers, doit être introduite en société. Seul Paul, l’héritier de la famille, se tient à l’écart et préfère sa vie étudiante à Munich – jusqu’à ce qu’il rencontre Marie… Tandis que la guerre approche, petite et grande histoire se mêlent, palpitantes, pour nous plonger au coeur d’une saga inoubliable.

*

→ Un amour fou, de Catherine Hermary-Vieille – 400 pages, Éditions Archipoche
Je suis si heureuse d’avoir reçu la réédition de ce roman que j’ai repéré il y a déjà bien longtemps, et que j’ai eu la chance de recevoir lors de la dernière Masse critique Babelio ! J’adore la plume de Catherine Hermary-Vieille, j’ai donc vraiment hâte de découvrir cette histoire !
Résumé : En 1509, à trente ans, Jeanne de Castille, fille d’Isabelle la Catholique et de Ferdinand d’Aragon, héritière du plus grand empire au monde, est enfermée dans la sombre citadelle de Tordesillas : elle y restera quarante-six ans au secret absolu.
Veuve de Philippe le Beau, souverain des Flandres, elle l’a aimé d’un amour fou. Qu’a-t-elle fait pour mériter ce châtiment ? Pourquoi son fils Charles Quint la surveille-t-il si étroitement ? On la dit démente : un prétexte pour la tenir éloignée du pouvoir ?

*

→ Au service secret de Marie-Antoinette, tome 6 : Le coiffeur frise toujours deux fois, de Frédéric Lenormand – 384 pages, Éditions La Martinière
Impossible de passer à côté de la sortie et de la lecture immédiate du sixième tome de ma série de comédie policière historique préférée !
Résumé : À la Cour, Necker, le ministre des Finances est au bord du burn-out. D’abord les dépenses faramineuses de la Reine, puis l’assassinat de son riche ami banquier… Sur la scène du crime, un oiseau à bec jaune insulte la terre entière. Rose et Léonard, les intrépides détectives de sa Majesté, vont lui apprendre la courtoisie et à révéler le nom du meurtrier !
La grande organisatrice : Marie-Antoinette est enceinte ! Pouponner ? Très peu pour elle. Elle préfère s’amuser avec madame de Polignac…
Détective amateur n°1 : Rose Bertin, la modiste la plus en vogue de Versailles, brille par son savoir-faire inimitable et son agacement tenace envers Léonard.
Détective amateur n°2 : Léonard Autier est à la coiffure ce qu’est Léonard de Vinci à la peinture : un artiste renommé ! Mais aussi un sacré énergumène…

*

→ Feu, de Maria Pourchet – 360 pages, Éditions Fayard
J’ai entendu tellement de bien sur la plume de Maria Pourchet que je n’ai pas résisté à le solliciter sur NetGalley… oups !
Résumé : Laure, prof d’université, est mariée, mère de deux filles et propriétaire d’un pavillon. À 40 ans, il lui semble être la somme, non pas de ses désirs, mais de l’effort et du compromis. Clément, célibataire, 50 ans, s’ennuie dans la finance, au sommet d’une tour vitrée, lassé de la vue qu’elle offre autant que de YouPorn. Laure envie, quand elle devrait s’en inquiéter, l’incandescence et la rage militante qui habitent sa fille aînée, Véra. Clément n’envie personne, sinon son chien. De la vie, elle attend la surprise. Il attend qu’elle finisse. Ils vont être l’un pour l’autre un choc nécessaire. Saisis par la passion et ses menaces, ils tentent de se débarrasser l’un de l’autre en assouvissant le désir… Convaincus qu’il se dompte.

*

→ La terre maudite, de Juan Francisco Ferrandiz – 688 pages, Éditions Robert Laffont
Je n’avais jamais entendu parler de ce roman au résumé foldingo avant que MyBookVision le sélectionne pour son club de lecture. Du coup je suis passée à la caisse…!
Résumé : En ce IXe siècle, le roi des Francs Charles le Chauve nomme à Barcelone un jeune évêque d’une redoutable intelligence, Frodoi. Mais le cadeau est empoisonné : la ville se trouve aux confins du royaume et Frodoi doit faire face à des luttes fratricides et à des attaques sarrasines. Heureusement, deux femmes exceptionnelles sont prêtes à se battre pour sauver leur cité : Elisia, lumineuse tenancière de la seule auberge de la ville, et Goda, belle aristocrate et fine stratège.
Dans l’entourage de l’évêque rôde aussi Rotel, une sorcière de quinze ans d’une beauté stupéfiante. Les serpents sont ses armes, la haine sa force et l’amour son talon d’Achille. À elle seule, elle peut réduire à néant la renaissance de Barcelone.
Tandis qu’à la cour du roi franc les seigneurs se déchirent pour l’argent et la gloire, à Barcelone, l’amour et la haine bousculent les équilibres. Les sentiments meurtrissent les coeurs, les bassesses politiques et les noirceurs de l’âme humaine marquent les esprits au fer rouge.

*

→ Magnificat, de François-Henri Soulié – 522 pages, Éditions 12/21
Cette série me tente depuis longtemps, et je suis ravie de pouvoir enfin la découvrir. Bon, c’est un deuxième tome, mais apparemment cela ne gêne pas la lecture donc je tente !
Résumé : An 1177. La vicomtesse Ermengarde règne seule sur le riche comté de Narbonne. Dernière de sa dynastie, elle entretient une cour raffinée dont le jeune troubadour Guilhem de Malpas est le plus brillant fleuron.
Dans l’ombre, elle est pourtant la proie d’un complot implacable. Les marchands, qui constituent la richesse de la ville, veulent faire du comté une république à l’égal de Gênes ou de Pise. Le comte de Toulouse rêve de s’emparer du comté. Les marchands de Narbonne ourdissent un complot visant à instaurer une République. L’Eglise de Rome, quant à elle, se cherche des alliés pour éradiquer l’hérésie cathare.
Dans un palais déserté de sa cour et assiégé par la neige, Ermengarde, affaiblie par la maladie, elle assiste aux meurtres de ses derniers soutiens.
Pour fédérer son peuple, elle place tous ses espoirs dans un grand spectacle dont elle a confié la charge à Guilhem de Malpas.
Mais l’art peut-il vraiment sauver un monde en proie à la violence et à la cupidité ? Pour les Cathares, l’affaire est entendue : le monde est la création du diable et la beauté le dernier piège qu’il nous tend.
Conjurations, trahisons, complots sont les rouages d’un jeu sans pitié dont l’issue sera fatale pour toute une société.

8 réflexions sur “Ma pile à lire du mois d’Octobre 2021

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s