Eugénie Grandet, de Marc Dugain

Plus d’un mois que je ne m’étais pas rendue en salle de cinéma, il fallait bien un film historique, et une adaptation de roman, pour me faire remédier à cela, non ? Et une envie de soutenir le cinéma français historique, qui revient peu à peu sur nos écrans pour mon plus grand plaisir !

L’histoire
Felix Grandet règne en maître dans sa modeste maison de Saumur où sa femme et sa fille Eugénie, mènent une existence sans distraction. D’une avarice extraordinaire, il ne voit pas d’un bon œil les beaux partis qui se pressent pour demander la main de sa fille. Rien ne doit entamer la fortune colossale qu’il cache à tous. L’arrivée soudaine du neveu de Grandet, un dandy parisien orphelin et ruiné, bouleverse la vie de la jeune fille. L’amour et la générosité d’Eugénie à l’égard de son cousin va plonger le Père Grandet dans une rage sans limite. Confronté à sa fille, il sera plus que jamais prêt à tout sacrifier sur l’autel du profit, même sa propre famille...

Mon avis
J’ai passé un bon moment devant ce film sans prétention, très simple dans sa réalisation, mais très plaisant.

J’ai beaucoup apprécié l’histoire d’Eugénie Grandet, que je ne connaissais pas, n’ayant pas lu le roman de Balzac. J’ai bien compris que le film avait pris de grandes libertés avec la fin du roman, en la modifiant complètement. Je ne peux pas me prononcer sur l’aspect adaptation, mais pour ce qui est du film, ce changement de fin n’est pas du tout choquant. Au contraire, Marc Dugain a modernisé l’histoire d’Eugénie Grandet, en faisant une figure féministe en quête de liberté, ce qui n’est pas pour me déplaire. J’ai cru comprendre que le roman était tout l’inverse, donc bon… Mais pour ma part, cela ne m’a pas déplu. J’ai beaucoup apprécié cette histoire, mélange de huit clos et de romance.

Eugénie Grandet: Valérie Bonneton, Joséphine Japy

Le film ressemble à un tableau flamand : les couleurs sont ternes, l’air semble irrespirable, la maison des Grandet est d’une tristesse folle, le temps semble s’étirer à l’infini. La réalisation appuie énormément cet aspect chiche, floutant le décor autour d’Eugénie quand elle est filmée pour appuyer l’étriquement de son monde par exemple. Très peu de musique apparait dans le film, la seule musique étant un thème tournant autour de l’histoire d’amour entre Eugénie et Charles, ce qui appuie une nouvelle fois cette tristesse et cette pauvreté voulue. Cela est loin d’en faire un film poussiéreux, au contraire : le casting porte le film, et l’histoire est suffisamment envoutante pour que l’on soit pris dedans.

Je n’ai absolument rien à redire au casting, qui est impeccable. Joséphine Japy est parfaite dans le rôle d’Eugénie Grandet, avec le mélange de force et de candeur qui caractérise ses expressions. Olivier Gourmet est à la hauteur du rôle de Félix Grandet, avare pathologique de plus en plus détestable au fil des scènes, au point de séquestrer sa fille et de laisser mourir sa femme. Sa prestation est à la fois redoutable et effrayante. Valérie Bonneton et César Domboy sont également convaincants, sans pour autant marquer l’écran de leur présence.

Sans être d’une folle originalité ou inoubliable, Eugénie Grandet me parait être une bonne adaptation du roman de Balzac, en omettant les libertés prises avec la fin. Dans tous les cas, c’est un film historique convaincant, que j’ai pris plaisir à voir !

Une réflexion sur “Eugénie Grandet, de Marc Dugain

  1. tu me donnes envie de voir cette adaptation, même si ce n’est pas tout à fait précis, ce n’est pas très grave ! je sais que j’ai lu ce roman durant mon adolescence, mais je n’en ai aucun souvenir, à part la difficulté de lecture à cause de nombreuses descriptions….

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s