Je suis l’abysse, de Donato Carrisi

Un nouveau roman de Donato Carrisi est forcément synonyme de tentation. Quand Je suis l’abysse a été proposé par NetGalley au format audio, je l’ai immédiatement sollicité. Ecouter ce roman dans la brume et le froid de l’automne serait parfait pour me mettre dans l’ambiance de ce thriller !

L’histoire

L’homme qui nettoie rôde autour de nous. Parmi nos déchets, il cherche des indices sur nos vies. En particulier sur celles des femmes seules. Une femme lui a fait beaucoup de mal enfant : sa mère.
La chasseuse de mouches, elle, tente de sauver les femmes en péril. Et elles sont nombreuses… Surtout quand l’homme qui nettoie rôde autour d’elles.

Mon avis

J’ai passé un excellent moment de lecture avec ce thriller psychologique bien ficelé et aux personnages très charismatiques. Je n’avais pas lu de thriller psychologique depuis bien longtemps, et Donato Carrisi est passé maître dans cet art !

Ne vous attendez pas à un thriller bourré d’action, vous n’y trouverez pas votre compte. Donato Carrisi nous propose ici un pur thriller psychologique, dont le principal attrait est donc, forcément, le trio de personnages principaux. J’ai adoré suivre ce trio, dont les destins se retrouvent entremêlés de manière à la fois émouvante et horrifiante. J’ai adoré la manière dont l’auteur joue sur l’ambiguïté de chacun : personne n’est tout blanc ni tout noir, chacun possède une part sombre qui est bien exploitée dans le cadre de l’intrigue, et le tout forme une intrigue qui n’est, certes, pas très originale, mais reste intelligente et bien ficelée.

Ce roman a beau être un thriller psychologique, il n’est pas pour autant synonyme d’ennui, bien au contraire. Donato Carrisi réussit à vous happer dès les premières pages, et vous distille de petits indices et de petites révélations au fil des chapitres, mettant en place petit à petit une toile inextricable dans laquelle les personnages se retrouvent pris. L’intrigue a beau se dérouler dans le paysage idyllique du Lac de Côme, l’ambiance reste très pesante et ne se relâche jamais.

Après, le roman souffre tout de même de quelques défauts. J’aurais aimé une fin un peu plus étoffée; les dernières pages sont explosives de rebondissements et révélations, et j’aurais aimé que l’aspect psychologique soit un peu plus développé. L’intrigue souffre également de quelques facilités, voire d’incohérences; alors oui, cela fait avancer le récit, qui ne souffre du coup d’aucune longueur, mais tout de même certaines avancées sont trop évidentes.

Concernant la version audio, je ne peux que la conseiller. Les quelques musiques insérées par Audiolib entre certains chapitres est angoissante à souhait, ajoutant à l’ambiance déjà pesante de l’intrigue. Et surtout, le narrateur est impeccable, que ce soit pour interpréter les voix masculines, féminines ou enfantines !

Je n’avais pas lu de roman de Donato Carrisi depuis longtemps, et je suis ravie d’avoir renoué avec son univers avec ce roman, que j’ai adoré !

Une réflexion sur “Je suis l’abysse, de Donato Carrisi

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s