Bourbon Kid, tome 8 : Santa Mondega

La série Bourbon Kid est l’une de mes séries littéraires chouchou ! Dès qu’un nouveau tome sort, je suis au rendez-vous ! Le septième tome m’avait laissé totalement pantoise (cliquez ici pour lire ma chronique), j’avais donc hâte de voir ce que ce nouveau tome allait me réserver !

L’histoire

L’heure est grave à Santa Mondega. Après avoir réglé son compte à Dracula, le Bourbon Kid est de retour, plus en colère que jamais. Sanchez, le patron du Tapioca, vient d’être nommé maire de la ville. Et une tempête de neige à l’intensité biblique s’apprête à s’abattre dans les rues. Simple coïncidence, ou ruse du diable ? Justement, celui-ci a réuni les meilleurs tueurs à gages qui existent pour éliminer le Kid. Parmi eux, un homme à la hache complètement cinglé, une sorcière, une tribu de cannibales et une armée de squelettes. Et pour couronner le tout, il a convoqué la Grande Faucheuse en personne…
Pour le Bourbon Kid et les Dead Hunters, l’heure de la traque a sonné.

Mon avis

Chaque tome de cette série me fait passer un excellent moment de lecture, et celui-ci ne fait pas exception : il est tout aussi explosif, drôle et subversif que ses prédécesseurs !

Après le tome 7, je ne savais pas dans quelle direction l’auteur allait m’emmener. Enfin, j’espérais qu’il allait prendre un certain virage… et bien pas du tout ! Comme d’habitude, il m’a emmenée à l’opposé de la direction que je souhaitais qu’il prenne. Heureusement qu’il le fait bien et avec humour, sans quoi je pourrais m’énerver. En même temps, je ne vois pas pourquoi je continue à attendre des émotions « extrêmes » de cette série qui n’est qu’un énorme délire; je tends le bâton pour me faire battre, clairement.

Toujours est-il que ce tome-ci est bien différent du tome précédent, qui prenait largement son temps. Ici, les premières explosions/morts ont lieu à la page 25 (et encore !), et ne cessent qu’à la dernière page. Pour dépoter, ça dépote ! Mais quel plaisir ! Retrouver les Dead Hunters, le Diable, des tueurs sanguinaires, des zombies, des tueries plus délirantes les unes que les autres où les tripes volent dans tous les sens, quel plaisir !

Quand je dis que ce tome ne contient aucune émotion, c’est faux. Ce roman est un formidable roman sur l’amitié, la vraie, l’indéfectible. A travers le personnage du Bourbon Kid, d’une pudeur extrême, l’auteur traite des thématiques comme l’amour, l’amitié, la famille, la justice. Je suis fan absolue de ce personnages, et de toute la tribu des Dead Hunters, dont chaque membre complète son voisin.

Une seule question subsiste après avoir terminé ce tome : est-ce le dernier ? Que peut-il arriver après cette histoire, qui sonne comme une vraie fin à cette série ? L’auteur peut nous réserver des surprises, mais si ce tome est le dernier, il est une digne fin à cette série fantastique, mi-comédie mi-thriller, qui m’a fait passer de merveilleuses heures de lecture, et que j’ai déjà envie de relire !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s