Bilan cinéma – Février 2022

Le mois de février a été un mois court, mais riche en visionnages de films : 12 films vus au total, dont 3 en salle. Voici le bilan !

SÉANCES EN SALLE

→ Adieu Monsieur Haffmann, de Fred Cavayé
Un thriller historique assez réussi, que j’ai bien apprécié !
Ma chronique complète ici

→ Mort sur le Nil, de Kenneth Branagh
Que Kenneth laisse Agatha tranquille s’il vous plait ! C’était tout de même moins pire que le Crime de l’Orient Express, mais bon ça reste loin d’être inoubliable.
Ma chronique complète ici

→ Super-héros malgré lui, de Philippe Lacheau
Je suis friande des films de la bande à Phiphi, et dois malheureusement avouer que ce film-ci, même s’il m’a fait sourire, est celui que j’ai le moins apprécié.
Ma chronique complète ici


SÉANCES DE RATTRAPAGE

→ Une affaire de femmes, de Claude Chabrol
Avec Isabelle Huppert, François Cluzet, Marie Trintignant – Sortie le 14 septembre 1988
Synopsis : Marie, mère de famille, accepte d’aider une jeune voisine à se débarrasser d’un enfant non désiré. Encouragée par le succès, elle entame un processus qui en fera une faiseuse d’anges, et une femme adultère. Mais la dureté de la vie sous le régime de Vichy la rattrape…
Mon avis : J’ai adoré, adoré, adoré ce film ! Je ne connais pas le cinéma de Claude Chabrol, mais j’avais envie de voir ce film tiré d’une histoire vraie. Et quelle claque ! Plusieurs semaines après l’avoir vu, ce film me reste en tête. J’ai adoré la profondeur des personnages, la chronologie du film, sa brutalité et sa finesse. C’était mon premier Chabrol, mais sûrement pas le dernier !

*

→ Cléopâtre, de Joseph L. Mankiewicz
Avec Elizabeth Taylor, Richard Burton, Rex Harrison – Sortie le 25 septembre 1963
Synopsis : Cléopâtre. Un nom mythique pour une souveraine légendaire. Voici le fabuleux portrait de la Reine du Nil, dont la beauté dévastatrice a fait trembler deux des plus grands seigneurs de l’Empire romain, Jules César et Marc-Antoine. Une relation sulfureuse, faite de pouvoir et de trahison, qui changea le cours de l’histoire à jamais.
Mon avis : J’ai toujours eu envie de voir ce film, mais sa durée m’en empêchait. Je suis tombée sur la version de 4 heures (!) sur Disney+, donc j’ai profité d’un week-end pour le visionner en plusieurs fois. Et pfiou, quel film ! On sent que le budget a été colossal : des décors aux costumes en passant par le nombre de figurants, tout est somptueux et impressionnant ! Elizabeth Taylor est très convaincante dans le rôle de Cléopâtre, et lui insuffle un charisme incroyable. Je suis ravie de l’avoir enfin vu !

*

→ Miss Revolution, de Philippa Lowthorpe
Avec Keira Knightley, Gugu Mbatha-Raw, Jessie Buckley, Rhys Ifans – Sortie VOD le 11 novembre 2020
Synopsis : À la fin des années 60, le concours de Miss Monde est regardé par des millions de spectateurs. En 1970, le Mouvement de libération des femmes investit la compétition en plein direct. Cette intervention perturbera à jamais le cours de l’histoire de Miss Monde. Alors que Miss Suède part grande favorite, elle se fera doubler par Miss Grenade.
Mon avis : Une comédie féministe, rien de tel pour passer une bonne soirée, d’autant plus quand celle-ci est inspirée de faits réels ! J’ai beaucoup aimé ce film, que j’aurais aimé voir en salle… Le casting est excellent, et le scénario mêle habilement combat féministe, raciste et plus largement humaniste, tout en restant léger et permettant une comédie sociale efficace. Sympa comme tout !

*

→ Moi, Tonya, de Craig Gillepsie
Avec Margot Robbie, Sebastian Stan, Allison Janney – Sortie le 21 février 2018
Synopsis : En 1994, le milieu sportif est bouleversé en apprenant que Nancy Kerrigan, jeune patineuse artistique promise à un brillant avenir, est sauvagement attaquée. Plus choquant encore, la championne Tonya Harding et ses proches sont soupçonnés d’avoir planifié et mis à exécution l’agression…
Mon avis : J’avais envie de voir ce film depuis sa sortie en salle, en ayant entendu d’excellents avis… et j’ai adoré ! J’ai adoré la réalisation de Craig Gillepsie, véritable révélation pour moi. Margot Robbie, qui a produit le film, incarne incroyablement bien Tonya Harding. Le milieu sportif et social de l’héroïne est très bien retranscrit à l’écran. C’était excellent !

*

→ Un couple à la mer, de Garry Marshall
Avec Goldie Hawn, Kurt Russell – Sortie vidéo le 06 décembre 2000
Synopsis : Dean est un charpentier veuf menant une vie simple avec ses 4 enfants. À la demande de Joanna Stayton, une milliardaire capricieuse vivant sur un yacht, il construit un placard en chêne pour ses innombrables paires de chaussures. Mais la riche cliente refuse de le payer en prétextant que le placard aurait dû être fabriqué en cèdre, et l’envoie à l’eau avec ses outils. Lorsque Dean apprend plus tard que Joanna est elle-même tombée à l’eau en cherchant sa bague et est depuis lors tombée amnésique, il décide de se faire passer pour son mari et de la faire s’occuper de ses enfants pendant un mois en compensation de l’argent qu’il aurait dû toucher…
Mon avis : Le scénario de ce film est assez problématique il faut dire… mais en réalité, j’ai plutôt bien apprécié cette oeuvre. Le duo Hawn/Russell fonctionne terriblement bien, leur alchimie à l’écran est évidente, du coup on s’attache à ce couple totalement improbable. Goldie Hawn est tellement drôle dans son rôle, ses costumes sont géniaux, elle m’a totalement charmée ! Un film à prendre au 3735ème degré pour l’apprécier.

*

→ Les Trois Mousquetaires, de Paul W.S. Anderson
Avec Logan Lerman, Matthew MacFadyen, Ray Stevenson, Luke Evans, Milla Jovovich, Christoph Waltz, Orlando Bloom, Mads Mikkelsen – Sortie le 12 octobre 2011
Synopsis : L’histoire raconte les aventures de D’Artagnan, un jeune homme monté à Paris faire carrière afin de devenir mousquetaire. Il se lie d’amitié avec Athos, Porthos et Aramis, mousquetaires du roi Louis XIII. Ces quatre hommes vont s’opposer au premier ministre, le cardinal de Richelieu et à ses agents, dont le comte de Rochefort et la belle et mystérieuse Milady de Winter, pour sauver l’honneur de la reine de France Anne d’Autriche.
Mon avis : Mouais… non. Renouveler les classiques c’est bien, mais trop d’audace tue un peu trop l’audace. Cette adaptation des Trois Mousquetaires façon steampunk m’a laissé quelque peu pantoise, je dois l’avouer. Le casting est fou, et on sent que les acteurs s’amusent de ce film ovni, mais aucune interprétation n’est digne des Oscars tellement on sent qu’ils ne prennent pas le film au sérieux et en font des tonnes. Et je dois dire que je n’apprécie pas Logan Lerman, et étant l’acteur principal du film j’ai eu un peu de mal. Après bon, c’était audacieux, mais un peu trop pour moi qui préfère largement la version classique des classiques.

*

→ Que la fête commence…, de Bertrand Tavernier
Avec Philippe Noiret, Jean Rochefort, Jean-Pierre Marielle, Marina Vlady – Sortie le 26 mars 1975
Synopsis : A la mort de Louis XIV, le neveu de ce dernier, le duc Philippe d’Orléans, assure la régence jusqu’à la majorité de Louis XV. Toutefois, le duc est un homme des plus débauchés qui se laisse influencer par les mauvais conseils de l’abbé Dubois. Menée par le maquis de Pontcallec, une rébellion bretonne se prépare pour renverser le régent. 
Mon avis : Il est temps pour moi de me mettre aux réalisateurs les plus acclamés du cinéma français, et quand ceux-ci réalisent des films historiques, c’est le prétexte idéal pour m’y mettre. J’ai bien aimé Que la fête commence, qui décrit la régence comme le fait la réputation de cette période. Les trois acteurs principaux sont excellents, et apportent à la fois une légèreté et un sérieux à leur interprétation. On sent que le film date de par sa réalisation, mais ça m’a plutôt charmé. Sympa !

*

→ Epouse-moi mon pote, de Tarek Boudali
Avec Tarek Boudali, Philippe Lacheau, Charlotte Gabris, Philippe Duquesne – Sortie le 25 octobre 2017
Synopsis : Yassine, jeune étudiant marocain vient à Paris faire ses études d’architecture avec un visa étudiant. Suite à un événement malencontreux, il rate son examen, perd son visa et se retrouve en France en situation irrégulière. Pour y remédier, il se marie avec son meilleur ami. Alors qu’il pense que tout est réglé, un inspecteur tenace se met sur leur dos pour vérifier qu’il ne s’agit pas d’un mariage blanc…
Mon avis : Comme je l’ai dit plus haut, je suis friande des comédies de la bande à Phiphi, mais celui-ci me faisait un peu peur. Et au final, en le prenant au 375367ème degré, j’ai passé un bon moment. Je dois même avouer avoir ri à gorge déployée à plusieurs moments du film. Alors certes, ça ne vole pas haut, mais ce n’est pas ce que je demandais à ce film, qui explore les clichés plus qu’à fond. Un bon moment !

*

→ Les enfants du siècle, de Diane Kurys
Avec Juliette Binoche, Benoît Magimel – Sortie le 22 septembre 1999
Synopsis : 1832, George Sand vient de publier « Indiana », livre scandaleux où elle évoque sa vie de femme. Musset, lui, avait écrit « Namouna » dans une langue qui déconcertait et ravissait les femmes. Il avait vingt-deux ans. Elle avait six ans de plus.
Mon avis : Je me rappelais avoir vu des extraits de ce film étant petite, donc je n’ai pas hésité à le regarder en entier. Et j’ai adoré ! J’adore les films inspirés d’histoires vraies, et l’histoire d’amour entre George Sand et Alfred de Musset ne pouvait que m’intéresser. Le scénario est très extrême en intensité, et le film est sans fard sur le personnage d’Alfred de Musset. L’effervescence du XIXème siècle et l’attrait autour des salons et des écrivains est très intéressante. Mais ce sont surtout l’alchimie entre les deux acteurs principaux qui est incroyable et qui fait toute la force du film et de cette histoire. Un bon moment !

2 réflexions sur “Bilan cinéma – Février 2022

  1. Wow quel mois !
    Beaucoup de tes films, surtout tes rattrapages me tentent (les quatre premiers et le dernier). Je me note tout ça !
    Je partage ton sentiment de sympa mais bof pour Mort sur le Nil 😅
    Bon mois devant les écrans !

    Aimé par 1 personne

  2. Très beau bilan !
    Je n’ai jamais vu Un couple à la mer mais j’ai vu le remake qui date de 2017 avec Anna Faris (qui était disponible sur Prime Video à un moment et il me semble qu’il est maintenant sur Netflix). Et les rôles des personnages y étaient inversés. Dans Overboard, c’est le personnage masculin qui devient amnésique^^
    Après, j’avoue que le film ne m’a pas laissé un grand souvenir. (A croire que l’amnésie du personnage est peut-être contagieuse xD).

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s