L’allée du Roi, de Françoise Chandernagor

Grande amatrice d’Histoire, je ne pouvais plus résister à l’appel de L’allée du Roi, roman qui avait rejoint ma pile à lire l’année dernière. J’ai donc profité d’un mois de mars entièrement consacré à des autrices ayant écrit des livres historiques pour le découvrir, enfin, et en lecture commune avec Bianca Lit !

L’histoire

« Je ne mets point de borne à mes désirs », disait celle qui fut presque reine de France… De sa naissance dans la prison de Niort à sa mort dans la douce retraite de Saint-Cyr, de l’obscure pauvreté de son enfance antillaise à la magnificence de la Cour, de la couche d’un poète infirme à celle du Roi-Soleil, de la compagnie joyeuse de Ninon de Lenclos et de ses amants au parti pris de dévotion de l’âge mûr, quel roman que cette vie ! À partir d’une documentation considérable et en recourant aux écrits, souvent inédits, de la marquise de Maintenon, Françoise Chandernagor a su restituer, à travers des « mémoires apocryphes » qui ont la séduction de la langue du XVIIᵉ siècle, le vrai visage d’une femme méconnue, témoin sans pareil d’une époque fascinante.

Mon avis

Quelle lecture incroyable ! Jamais un roman ne m’avait autant immergée dans le siècle de Louis XIV, et en tant que passionnée d’Histoire, je ne peux que remercier et admirer Françoise Chandernagor pour cette expérience de lecture fabuleuse !

Que l’on soit amateur ou non d’Histoire, il est impossible de nier que ce livre est une pépite ! Il a été recommandé, à juste titre, par beaucoup d’historiens et de romanciers historiques, et je comprends maintenant pourquoi. Tout y est : un personnage au destin exceptionnel, un travail de documentation faramineux, et une plume adaptée à l’époque qui nous plonge littéralement dans le XVIème siècle. Quel travail a dû représenter ce livre pour l’autrice, mais quelle oeuvre au final ! Ce livre est un must-read, pour les amateurs d’Histoire mais aussi de beaux romans, à l’écriture travaillée et à l’univers étoffé.

Quelques jours après l’avoir terminé, je reste époustouflée par le travail de l’autrice. Son travail de documentation est remarquable ! Elle a su donner un souffle très romanesque au destin de Françoise d’Aubigné, en rendant son caractère assez fort, et surtout en dépeignant son univers et son entourage de manière assez caustique, avec beaucoup de recul. On sent très bien l’évolution du personnage, la complexité de son statut à la Cour et auprès du Roi, et le poids de son passé sur son caractère. Je n’appréciais pas énormément Madame de Maintenon avant de lire ce livre, je ne l’apprécie pas beaucoup plus maintenant, mais je la comprends davantage.

En plus d’un remarquable travail de documentation, Françoise Changernagor a écrit ce livre de manière exemplaire. A travers les mémoires « imaginaires » de son héroïne, elle nous retrace son parcours en s’adaptant à la langue de l’époque. Le livre est très riche en vocabulaire d’époque et tournures de phrases anciennes, et les notes de bas de page sont nombreuses, mais souvent nécessaires et passionnantes. Avec une plume plus moderne, cette expérience de lecture n’aurait clairement pas été la même !

Amateurs de romans historiques, biographies, mémoires, ou belles plumes, je vous conseille plus que chaudement la lecture de ce livre, qui vous offrira une véritable plongée au coeur du XVIème siècle ! Coup de coeur !

Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s