Vivantes, de Marie-Haude Mériguet

Il y a deux ans, j’ai découvert la plume de Marie-Haude Mériguet grâce à son roman Je vous en prie silence, que j’avais bien apprécié (cliquez ici pour lire ma chronique). Quand elle m’a proposé de recevoir son nouveau livre, j’ai accepté avec plaisir, et ai profité d’un week-end pour m’y plonger !

L’histoire

En 1996, Nicolette est envoyée en Italie pour s’occuper des deux garçons d’une famille franco-italienne. Pour l’étudiante avide de voyage et d’émancipation, cette immersion dans les paysages grandioses des Dolomites est le début de l’aventure. Là-bas, elle rencontre Faustine, une jeune fille aussi solaire que brillante, aussi belle que mystérieuse. Leur entente est évidente. Leur amitié, immédiate. Ensemble elles traversent un concentré de vie absolu, où la liberté s’impatiente, où les extrêmes se côtoient. Il reste pourtant cette part insaisissable, chez Faustine comme dans tout ce que cet été offre à Nicolette. Un secret après l’autre, Nicolette trouve les réponses qui vont changer le cours de sa vie. 

Mon avis

J’ai passé un très bon moment de lecture avec ce roman, que j’ai dévoré ! J’ai trouvé ce roman délicat, addictif et émouvant. Encore une fois, Marie-Haude Mériguet frappe fort !

Ce roman m’a rendu très nostalgique de mes vacances quand j’étais adolescente. A travers le regard de Nicolette, j’ai revécu l’engouement de nouvelles rencontres éphémères qui marquent un été, la chaleur du soleil, la naissance d’une nouvelle amitié qui marque une vie, cet esprit estival qui marque une transition entre deux périodes. Ce roman, ce n’est pas seulement une histoire d’amitié, c’est aussi et surtout un roman initiatique. Découvrir la véritable amitié, l’érotisme, la complexité des relations à travers Nicolette m’a replongé dans des années marquantes.

J’ai été très émue par l’histoire d’amitié entre Nicolette et Faustine. Faustine est un personnage inoubliable, dont la complexité émeut et marque. L’autrice exploite très bien le potentiel de ce personnage, le rendant tour à tour mystérieux, surprenant et émouvant. L’autrice ne dévoile son histoire que petit à petit, ce qui contribue à son attrait et à l’attachement du lecteur à son encontre. La manière dont elle traite ce personnage est très délicate, bouleversante, la rendant inoubliable. J’ai été très émue par Faustine, par son histoire, son passé, ses émotions, et sa manière de se dévoiler.

Vivantes est avant tout un roman sur une très belle histoire d’amitié, mais pas que, loin de là. Marie-Haute Mériguet profite d’un décor plutôt farniente pour évoquer des thèmes très difficiles, mais jamais en tombant dans le pathos. J’ai trouvé sa plume très addictive, et ai eu beaucoup de mal à ne pas dévorer ce roman d’une traite. L’histoire n’est pourtant pas bourrée de rebondissements, mais l’autrice réussit à y insérer suffisamment de mystère, enrobée de délicatesse, pour nous accrocher jusqu’aux dernières pages.

Je recommande chaudement Vivantes, un roman qui a su me surprendre, m’émouvoir, et me rendre nostalgique. Une très jolie lecture !

2 réflexions sur “Vivantes, de Marie-Haude Mériguet

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s