Les sorcières de Pendle, de Stacey Halls

Comment résister à la première lecture commune organisée par le Book Club de l’Histoire, en plus avec un livre qui était déjà dans ma pile à lire ?!

L’histoire

Lancashire, Pendle, 1612. A 17 ans, Fleetwood Shuttleworth est enceinte pour la quatrième fois. Mais après trois fausses couches, la maîtresse du domaine de Gawthorpe Hall n’a toujours pas donné d’héritier à son mari. Lorsqu’elle croise le chemin d’Alice Gray, une jeune sage-femme qui connaît parfaitement les plantes médicinales, Fleetwood voit en elle son dernier espoir. Mais quand s’ouvre un immense procès pour sorcellerie à Pendle, tous les regards se tournent vers Alice, accusée comme tant d’autres femmes érudites, solitaires ou gênantes.
Alors que le ventre de Fleetwood continue de s’arrondir, la jeune fille n’a plus qu’une obsession pour sauver sa vie et celle de son bébé : innocenter Alice. Le temps presse et trois vies sont en jeu.

Mon avis

J’ai passé un excellent moment en compagnie de ce roman, qui a su me surprendre par son ambiance et ses héroïnes surprenantes. Une très bonne lecture !

Si vous pensez lire un roman sur les sorcières en ouvrant ce livre, vous serez déçu. Ce roman porte mal son titre, car les sorcières ne sont pas du tout au centre de l’intrigue. Ce roman est avant tout une histoire de femmes, une histoire de maternité et une histoire d’amitié. Les sorcières sont bien évidemment évoquées, mais cette histoire reste en arrière-plan, et ne sert que de décor au développement de l’intrigue principale. Et cette intrigue principale, c’est être une femme au XVIIème siècle.

Suivre Fleetwood, l’héroïne de ce roman, fut un véritable plaisir. J’ai beaucoup aimé ce personnage, car il évolue au fil des chapitres. D’une jeune femme dans sa bulle, elle va petit à petit ouvrir les yeux sur sa condition de femme, de privilégiée, et de future mère. J’ai également beaucoup apprécié le personnage d’Alice, totalement opposée au personnage de Fleetwood mais tout aussi attachante et intéressante. L’histoire d’amitié qui lie ces deux femmes est aussi surprenante que belle, et développe des thèmes intéressants comme la relation particulière qui unit les femmes, le développement de soi ou les préjugés de classe.

Ce roman est bien loin du roman d’action ou les rebondissements s’enchainent; pour autant, je ne m’y suis pas ennuyée une seule seconde. Ce roman est un roman d’ambiance, où les relations humaines sont au centre de tout. C’est une ambiance froide, qui gagne en chaleur au fur et à mesure de l’évolution de cette belle amitié. C’est une ambiance intrigante, qui joue habilement sur certains mystères et situations familiales compliquées. Au fil de la grossesse de Fleetwood, le roman gagne en intensité, jusqu’à un final très puissant.

Je vous recommande chaudement ce roman d’ambiance, qui nous présente des personnages féminins très intéressants, le tout autour d’un contexte historique passionnant. Une excellente lecture !

7 réflexions sur “Les sorcières de Pendle, de Stacey Halls

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s