Ma pile à lire du mois d’août 2022

Qui dit mois d’août dit départ de la rentrée littéraire ! Quelques titres me font de l’oeil cette année, et j’ai prévu d’en lire ce mois-ci, ainsi que quelques autres romans de ma pile à lire : voici le prévisionnel du mois !

Lire la suite »

La guerre des trois Henri, tome 1 : Les rapines du Duc de Guise, de Jean d’Aillon

Ma pile à lire déborde, mais il en faut très peu pour m’inciter à lire des livres que je ne possède pas… Ma copine Alix le sait bien, et quand elle m’a parlé d’une lecture commune autour de la trilogie La guerre des trois Henri, que je n’avais évidemment pas mais qui était disponible à la médiathèque, et bien j’ai foncé…

L’histoire

1585. Après trente ans de guerre civile et le massacre de la Saint-Barthélemy, la France est plus divisée que jamais. Trois Henri se disputent un trône à l’équilibre fragile. Henri III veut garder sa couronne, mais n’a pas d’héritier. Henri de Navarre, le protestant, tient à faire valoir ses droits, mais Henri de Guise, l’ultra-catholique, refuse de laisser un huguenot régner sur la France. Sous la direction d’Henri de Guise, la Ligue organise un vaste rapinage de l’impôt de la taille, afin de lever une armée catholique. C’est en recherchant l’assassin de son père, contrôleur des tailles, qu’Olivier Hauteville va croiser la route des ligueurs. II rencontre également Cassandre, une jeune protestante qui a bien des raisons de s’intéresser à cette enquête…

Lire la suite »

Pour une fois, de David Nicholls

Comment mieux démarrer ses vacances qu’avec un bon vieux roman de David Nicholls (emprunté à sa soeur il y a 6 ans…) ?

L’histoire

La poisse, Stephen McQueen connaît bien. Un divorce mal cicatrisé, une enfant qui le prend de haut, un studio minable dans une banlieue perdue, un CV qui déborde de rôles de figuration muette et inanimée… Pour ce trentenaire londonien, la vie a un goût amer. Pourtant, il le sait, il le sent, il ne lui manque pas grand-chose pour enfin mettre son nom en haut de l’affiche. Et voici que le destin semble lui offrir une chance de révéler son talent. Promu doublure-remplaçant du célébrissime et so sexy Josh Harper, Stephen attend chaque soir l’occasion de jouer les premiers rôles. Mais l’arrogante star n’est pas prête à partager la vedette, et prend même un malin plaisir à tourmenter et humilier ce pauvre Stephen. Alors que ce dernier pensait avoir touché le fond, la fortune place sur son chemin la belle et sensible Nora, la femme de Josh… L’amour ou la gloire, telle est la question.

Lire la suite »

Les grandes oubliées : Pourquoi l’Histoire a effacé les femmes, de Titiou Lecoq

A force d’entendre des avis dithyrambiques sur ce titre (notamment de la part de Flo & Books), j’ai décidé de lire, enfin, Les Grandes oubliées de Titiou Lecoq, proposé au format audio sur NetGalley.

L’histoire

« On nous a appris que l’histoire avait un sens et que, concernant les femmes, elle allait d’un état de servitude totale vers une libération complète, comme si la marche vers l’égalité était un processus naturel. Ce n’est pas exact. On a travesti les faits. On a effacé celles qui avaient agi, celles qui, dans le passé, avaient gouverné, parlé, dirigé, créé.»
A la préhistoire, les femmes chassaient, au Moyen Âge, elles étaient bâtisseuses de cathédrales ou encore espionnes durant la guerre de Cent Ans ; au XIXe siècle, elles furent journalistes… À chaque époque, elles ont agi, dirigé, créé, gouverné mais une grande partie d’entre elles n’apparaissent pas dans les manuels d’histoire. Dans la lignée des travaux de Michelle Perrot, Titiou Lecoq passe au crible les découvertes les plus récentes. Elle analyse, décortique les mécanismes, s’insurge, s’arrête sur des vies oubliées pour les mettre en lumière. Sa patte mordante donne à cette lecture tout son sel. Les femmes ne se sont jamais tues. Ce livre leur redonne leur voix.

Lire la suite »

Sous un grand ciel bleu, d’Anna McPartlin

Après mon immense coup de coeur intersidéral pour Les derniers jours de Rabbit Hayes il y a quelques années (cliquez ici pour lire ma chronique), je ne pouvais pas passer à côté de sa suite Sous un grand ciel bleu ! Et après l’avoir fait patienter dans ma pile à lire, ce début d’été était la période idéale pour l’en sortir…

L’histoire

Rabbit Hayes est morte, laissant derrière elle une famille brisée par le chagrin.
Désespérée, sa mère Molly se questionne sur sa foi tandis que son père Jack s’enferme dans le grenier durant des heures pour se perdre dans ses journaux intimes. Et peut-être son passé. C’est à Davey, son frère, qu’on confie la garde de Juliet, douze ans, que Rabbit élevait seule. Mais comment aider Juliet à surmonter son chagrin quand lui-même parvient à peine à faire face au sien ? Il faudra du temps et beaucoup de courage aux Hayes pour réinventer leur vie ensemble. Mais le souvenir radieux de Rabbit et l’amour inconditionnel qui relie chaque membre de cette famille peu conventionnelle sauront leur faire traverser cette épreuve. Il y aura des sourires qui transperceront la tragédie et beaucoup, beaucoup de fantaisie pour que chacun profite pleinement de cette vie, comme Rabbit l’aurait voulu.

Lire la suite »