Pour une fois, de David Nicholls

Comment mieux démarrer ses vacances qu’avec un bon vieux roman de David Nicholls (emprunté à sa soeur il y a 6 ans…) ?

L’histoire

La poisse, Stephen McQueen connaît bien. Un divorce mal cicatrisé, une enfant qui le prend de haut, un studio minable dans une banlieue perdue, un CV qui déborde de rôles de figuration muette et inanimée… Pour ce trentenaire londonien, la vie a un goût amer. Pourtant, il le sait, il le sent, il ne lui manque pas grand-chose pour enfin mettre son nom en haut de l’affiche. Et voici que le destin semble lui offrir une chance de révéler son talent. Promu doublure-remplaçant du célébrissime et so sexy Josh Harper, Stephen attend chaque soir l’occasion de jouer les premiers rôles. Mais l’arrogante star n’est pas prête à partager la vedette, et prend même un malin plaisir à tourmenter et humilier ce pauvre Stephen. Alors que ce dernier pensait avoir touché le fond, la fortune place sur son chemin la belle et sensible Nora, la femme de Josh… L’amour ou la gloire, telle est la question.

Lire la suite »

Les grandes oubliées : Pourquoi l’Histoire a effacé les femmes, de Titiou Lecoq

A force d’entendre des avis dithyrambiques sur ce titre (notamment de la part de Flo & Books), j’ai décidé de lire, enfin, Les Grandes oubliées de Titiou Lecoq, proposé au format audio sur NetGalley.

L’histoire

« On nous a appris que l’histoire avait un sens et que, concernant les femmes, elle allait d’un état de servitude totale vers une libération complète, comme si la marche vers l’égalité était un processus naturel. Ce n’est pas exact. On a travesti les faits. On a effacé celles qui avaient agi, celles qui, dans le passé, avaient gouverné, parlé, dirigé, créé.»
A la préhistoire, les femmes chassaient, au Moyen Âge, elles étaient bâtisseuses de cathédrales ou encore espionnes durant la guerre de Cent Ans ; au XIXe siècle, elles furent journalistes… À chaque époque, elles ont agi, dirigé, créé, gouverné mais une grande partie d’entre elles n’apparaissent pas dans les manuels d’histoire. Dans la lignée des travaux de Michelle Perrot, Titiou Lecoq passe au crible les découvertes les plus récentes. Elle analyse, décortique les mécanismes, s’insurge, s’arrête sur des vies oubliées pour les mettre en lumière. Sa patte mordante donne à cette lecture tout son sel. Les femmes ne se sont jamais tues. Ce livre leur redonne leur voix.

Lire la suite »

Sous un grand ciel bleu, d’Anna McPartlin

Après mon immense coup de coeur intersidéral pour Les derniers jours de Rabbit Hayes il y a quelques années (cliquez ici pour lire ma chronique), je ne pouvais pas passer à côté de sa suite Sous un grand ciel bleu ! Et après l’avoir fait patienter dans ma pile à lire, ce début d’été était la période idéale pour l’en sortir…

L’histoire

Rabbit Hayes est morte, laissant derrière elle une famille brisée par le chagrin.
Désespérée, sa mère Molly se questionne sur sa foi tandis que son père Jack s’enferme dans le grenier durant des heures pour se perdre dans ses journaux intimes. Et peut-être son passé. C’est à Davey, son frère, qu’on confie la garde de Juliet, douze ans, que Rabbit élevait seule. Mais comment aider Juliet à surmonter son chagrin quand lui-même parvient à peine à faire face au sien ? Il faudra du temps et beaucoup de courage aux Hayes pour réinventer leur vie ensemble. Mais le souvenir radieux de Rabbit et l’amour inconditionnel qui relie chaque membre de cette famille peu conventionnelle sauront leur faire traverser cette épreuve. Il y aura des sourires qui transperceront la tragédie et beaucoup, beaucoup de fantaisie pour que chacun profite pleinement de cette vie, comme Rabbit l’aurait voulu.

Lire la suite »

Promis, je vais t’aimer, de Camille Roy

Je lis peu de romances contemporaines, mais s’il y a une saga dont j’achète tous les tomes dès leur sortie et que je lis dans la foulée, c’est la saga Promis de Camille Roy. J’ai acheté ce quatrième et dernier (!) tome le jour de sa sortie, et l’ai lu avant de revoir ma soeur qui, comme moi, tient à lire chaque tome de cette série qu’elle aime beaucoup ! Dernier tome de série, j’avais hâte de voir comment l’autrice allait clôturer son histoire !

L’histoire

Louise, 28 ans, vient d’avoir le choc de sa vie : elle est enceinte. Quand la nouvelle lui tombe dessus, c’est son monde qui s’écroule. Elle, qui est incapable de la moindre diplomatie, qui consacre tout son temps à son travail de journaliste ciné, comment pourrait-elle avoir un enfant ? Elle serait une mère horrible, à n’en pas douter. Noyée sous les injonctions de la société et les pressions que sa famille a fait peser sur elle toute son existence, Louise ne peut s’empêcher de se renfermer sur elle-même. Même l’affection indéfectible de ses trois amies n’y change rien. Pour la première fois depuis le début de leur amitié, elle ne parvient pas à trouver le réconfort dont elle aurait besoin auprès d’elles.
Quant au père de cet hypothétique bébé, elle préfère ne pas y penser. Leur histoire était vouée à l’échec dès le départ et il ne pourra lui être d’un quelconque secours.
Et si Louise se trompait sur toute la ligne ? Et si la seule solution qui semble s’offrir à elle n’était finalement pas celle qui lui convenait ? Grâce à cette nouvelle étape de sa vie, Louise apprendra peut-être enfin à aimer ?

Lire la suite »

Révolution, tome 2 : Les Désordres, d’Hilary Mantel

Malgré mon avis très mitigé sur le premier tome (cliquez ici pour lire ma chronique), j’ai tout de même voulu continuer et terminer la duologie Révolution d’Hilary Mantel. Et j’ai également réitéré avec la version audio !

L’histoire

1791. La Révolution a fait voler en éclats la société française. Tout a changé : le régime, les lois, le système éducatif… Mais la situation politique du pays reste profondément instable. À Paris et en province, les luttes de pouvoir, les conspirations, l’intransigeance des nouveaux élus, la menace d’une guerre qui anéantirait une France déjà exsangue instaurent un climat délétère. Après avoir œuvré pour la Révolution et occupé le devant de la scène, Danton et Camille Desmoulins voient Robespierre se radicaliser, et ériger la terreur en système. Peuvent-ils encore stopper leur ami ? Rien n’est moins sûr puisque Danton se retrouve mêlé à des affaires de corruption et que Desmoulins a été vu en train de pleurer devant ses amis condamnés et emmenés à la guillotine… Inéluctablement, les révolutionnaires vont devenir les victimes de la terrifiante machine qu’ils ont eux-mêmes créée.

Lire la suite »