Belle Greene, d’Alexandra Lapierre

Alexandra Lapierre est une autrice dont j’apprécie beaucoup le travail; elle s’évertue à publier des biographies de femmes oubliées, initiative que je soutiens. Après ma lecture l’année dernière de Je te vois reine des quatre parties du monde, que j’avais beaucoup aimé (cliquez ici pour lire ma chronique), j’avais envie de revenir à ses écrits. Et quelle meilleure opportunité pour cela que la lecture commune organisée par Lectures du chatpitre sur Belle Greene, dernier livre de l’autrice, que j’avais justement acheté il y a quelques mois au format audio ?!

L’histoire

New York, dans les années 1900. Une jeune fille, que passionnent les livres rares, se joue du destin et gravit tous les échelons. Elle devient la directrice de la fabuleuse bibliothèque du magnat J. P. Morgan et la coqueluche de l’aristocratie internationale, sous le faux nom de Belle da Costa Greene. Belle Greene pour les intimes. En vérité, elle triche sur tout. Car la flamboyante collectionneuse qui fait tourner les têtes et règne sur le monde des bibliophiles cache un terrible secret, dans une Amérique violemment raciste. Bien qu’elle paraisse blanche, elle est en réalité afro-américaine. Et, de surcroît, fille d’un célèbre activiste noir qui voit sa volonté de cacher ses origines comme une trahison. C’est ce drame d’un être écartelé entre son histoire et son choix d’appartenir à la société qui opprime son peuple que raconte Alexandra Lapierre.

Lire la suite »

Je te vois reine des quatre parties du monde, d’Alexandra Lapierre

Comment ne pas être intrigué par ce titre, Je te vois reine des quatre parties du monde ? Je n’avais jamais entendu parler de ce roman avant qu’on me le prête, et n’avais lu que des nouvelles du recueil 13 à table ! d’Alexandra Lapierre. Mais, en plein dans ma période de boulimie historique, et après lecture du résumé, je n’ai pas pu résister plus longtemps à sa lecture !

L’histoire

Comme Christophe Colomb, Dona Isabel Barreto rêva de repousser les limites des mondes connus. Admirée – haïe aussi -, elle devint, au temps des conquistadors, la première et la seule femme amirale de la flotte espagnole. En 1595, elle part de Lima avec quatre galions en quête du cinquième continent : l’Australie. Elle traverse le Pacifique, couvrant près de la moitié du globe sur une route maritime inexplorée. Au fil de ses découvertes, elle va devoir affronter la violence et tenir tête à la mort. Elle aimera follement deux hommes qui partageront son ambition. Mais pour survivre, elle accomplira des actes qu’elle-même ne pourra se pardonner…

Lire la suite »