Leurs enfants après eux, de Nicolas Mathieu

Cette année, j’ai décidé de me faire plaisir à la médiathèque. Non contente d’avoir des centaines de livres en ma possession, je suis incapable de résister à l’appel de la médiathèque et des merveilles littéraires qu’elle recèle. Et forcément, en voyant le roman lauréat du Prix Goncourt 2018, il a atterri dans mes mains…

L’histoire

Août 1992. Une vallée perdue quelque part dans l’Est, des hauts-fourneaux qui ne brûlent plus, un lac, un après-midi de canicule. Anthony a quatorze ans, et avec son cousin, pour mer l’ennui, il décide de voler un canoë et d’aller voir ce qui se passe de l’autre côté, sur la fameuse plage des culs-nus. Au bout, ce sera pour Anthony le premier amour, le premier été, celui qui décide de toute la suite. Ce sera le drame de la vie qui commence.Lire la suite »

Silo, tome 1, de Hugh Howey

La science-fiction est un genre qui m’attire énormément, et pourtant j’ai beaucoup de mal à me motiver à lire des romans de ce genre. Pourquoi ? Mystère… Peut-être une peur de faire face à un univers trop complexe, et à affronter des pavés de plus de 500 pages. Toujours est-il que quand ma copine Mademoiselle L Bouquine m’a prêté Silo, qu’elle avait vu dans ma wishlist, je ne me suis pas gênée pour m’y mettre !

L’histoire

Dans un futur postapocalyptique indéterminé, quelques milliers de survivants ont établi une société dans un silo souterrain de 144 étages. Les règles de vie sont strictes. Pour avoir le droit de faire un enfant, les couples doivent s’inscrire à une loterie. Mais les tickets de naissance des uns ne sont redistribués qu’en fonction de la mort des autres.
Les citoyens qui enfreignent la loi sont envoyés en dehors du silo pour y trouver la mort au contact d’un air toxique. Ces condamnés doivent, avant de mourir, nettoyer à l’aide d’un chiffon de laine les capteurs qui retransmettent des images de mauvaise qualité du monde extérieur sur un grand écran, à l’intérieur du silo. Ces images rappellent aux survivants que ce monde est assassin. Mais certains commencent à penser que les dirigeants de cette société enfouie mentent sur ce qui se passe réellement dehors et doutent des raisons qui ont conduit ce monde à la ruine.Lire la suite »

Bull Mountain, de Brian Panowich

IMG_20170908_213341_841

L’année dernière, la sélection globale du Prix Littéraire des Chroniqueurs Web m’avait fait une forte impression, car j’y avais vu des romans dont je n’avais jamais entendu parler. Je me suis donc penchée sur leur résumé, et beaucoup ont rejoint ma wishlist à cette occasion. Ce fut notamment le cas pour le roman Bull Mountain, dont le résumé m’a tout de suite attiré, mais que je n’avais pas du tout entendu parler. Je l’ai donc emprunté à la médiathèque, et ai profité d’un bon week-end cosy pour le déguster.

L’histoire
Chez les Burroughs, on est hors-la-loi de père en fils. Depuis des générations, le clan est perché sur les hauteurs de Bull Mountain, en Géorgie du Nord, d’où il écoule alcool de contrebande, cannabis et méthamphétamine jusque dans six États, sans jamais avoir été inquiété par les autorités. Clayton, le dernier de la lignée, a tourné le dos à sa fratrie, et comme pour mettre le maximum de distance entre lui et les siens, il est devenu shérif du comté. À défaut de faire régner la loi, il maintient un semblant de paix. Jusqu’au jour où débarque Holly, un agent fédéral décidé à démanteler le trafic des montagnards. Clayton se résout alors à remonter là-haut pour proposer un marché à son frère. Il sait qu’il a une chance sur deux de ne pas en redescendre. Ce qu’il ignore, c’est que Holly en a fait une affaire personnelle, et que l’heure des pourparlers est déjà passée.Lire la suite »