Quentin par Tarantino, d’Amazing Ameziane

Comment résister à un comics centré sur la vie et l’oeuvre de Quentin Tarantino ?!

L’histoire

240 pages de BD qui vous feront découvrir comment un jeune gars autodidacte et obsédé par les films est devenu l’un des plus grands réalisateurs de notre époque.9 films sur 30 ans de carrière qui ont changé à jamais le cinéma. Les films de Tarantino sont devenus un genre à part, mais aussi un adjectif. Souvent imité, jamais égalé. A la question, peut-on faire du grand art avec de l’art populaire, voire du ciné Z ? Quentin leur a dit : « Ne bouge pas, mother…, je vais te montrer. »

Lire la suite »

Inoubliable Grace de Monaco, de Jean des Cars

Il y a quelques semaines, j’ai eu envie de me plonger dans des biographies. En complément de celle de Sissi au format audio (cliquez ici pour lire ma chronique), j’ai sorti une biographie papier de Grace de Monaco, toujours sous la plume de Jean des Cars, qui vient d’être rééditée par les éditions du Rocher. Encore une princesse que je ne connaissais que peu !

L’histoire

Elle disait :  » Il y a des êtres qui ne s’éteignent jamais.  » La formule pourrait s’appliquer à elle-même : le rayonnement de Grace de Monaco ne disparaîtra jamais, car son souvenir est resté gravé dans nos coeurs. Authentique star en quelques films, vedette couronnée par un Oscar, actrice fétiche d’Alfred Hitchcock, qui sut mettre en valeur sa distinction, sa classe et sa beauté, Grace Kelly rencontra le prince Rainier au festival de Cannes en 1955. En secret, puis aux yeux du monde, la romance est devenue un vrai roman d’amour. Fidèle à ses amis et anciens partenaires, Grace de Monaco est une femme gaie, directe et généreuse. Son action sociale est la première à être aussi efficace, sérieuse et suivie, ouvrant la voie à l’humanitaire sans gadget ni bluff. C’est aussi une femme pleine d’humour, qui fait face à l’adversité. Jean des Cars signe ici la biographie, enlevée et forte, d’une grande dame que l’écrivain Anthony Burgess comparait à une déesse et dont Cary Grant répétait :  » Elle nous manque. ».

Lire la suite »

L’Audace de la liberté, de Karin Hann

J’ai découvert Karin Hann il y a quelques mois grâce à ma lecture de Reine des Lumières, sa biographie de Madame de Pompadour (cliquez ici pour lire ma chronique). Quand j’ai vu qu’elle sortait une biographie sur Olympe de Gouges, figure féminine incontournable de la Révolution française, j’ai foncé sur le livre, que j’ai reçu de la part des Éditions du Rocher que je remercie !

L’histoire

Paris, le 3 novembre 1793. Après plusieurs mois de détention et une parodie de procès, Olympe de Gouges, condamnée par le Tribunal révolutionnaire, est la première femme à périr sous la guillotine à la suite de Marie-Antoinette.
Arrivée de sa province natale vingt ans auparavant, cette fille naturelle d’un poète, essayiste et dramaturge élu à l’Académie française, ambitionne d’embrasser la carrière littéraire, en dépit d’une éducation qui ne l’y prépare pas.
Dans l’effervescence de ce siècle des Lumières, tandis que l’on repense la place de l’homme au sein de l’univers, Olympe songe à celle des femmes et plus largement des opprimés. Son instinct politique s’éveille ; sa plume se fait acerbe. Elle devient une pionnière de ce que l’on nommera ultérieurement le féminisme, tout en s’insurgeant contre l’esclavage à travers des pamphlets et des pièces de théâtre.
La Révolution génère un formidable élan d’espoir, l’incitant à se jeter à corps perdu dans la bataille avec un courage et une détermination qui forcent le respect.

Lire la suite »

Les visiteurs d’Histoire : Quand l’histoire de France s’invite chez moi, de Bruno Solo

Il y a peu, j’ai découvert la série documentaire La guerres des trônes, présentée par Bruno Solo, qui revient sur l’Histoire de France. Et j’ai adoré ! Alors quand j’ai vu qu’il sortait un livre historique, j’ai foncé, l’ai sollicité, et remercie les éditions du Rocher pour l’envoi !

L’histoire

Féru d’histoire et conteur savoureux, Bruno Solo a convié chez lui, le temps d’un dîner imaginaire, des personnages de l’Histoire de France : Clovis, l’inconnu le plus célèbre de notre récit national ; le sage Éloi, ministre de Dagobert ; Alcuin, l’avisé moine et conseiller très éclairé de Charlemagne ; l’ardente Aliénor d’Aquitaine, reine de France puis d’Angleterre ; Christine de Pizan, la première femme écrivaine et philosophe de langue française à avoir vécu de sa plume ; Michel de l’Hospital, chancelier, apôtre de la tolérance pendant les guerres de religion ; Théophraste Renaudot, homme-orchestre et fondateur de La Gazette ; René-Robert Cavelier, l’explorateur mégalo du Mississippi et de la future Louisiane ; le Chevalier d’Éon, l’agent secret à l’identité sexuelle mystérieuse ; Louise Michel, institutrice féministe, figure de la Commune de Paris et militante anarchiste ; Georges Mandel, politique clairvoyant face au péril nazi, chef de cabinet de Georges Clemenceau.
Le banquet promet d’être animé !

Lire la suite »

Reine des Lumières, de Karin Hann

Cette couverture, ce titre : je ne pouvais qu’être attirée ! J’ai donc lu cette biographie de la Marquise de Pompadour, personnage que j’ai toujours apprécié mais que je connaissais peu.

L’histoire

1745 – Jeanne-Antoinette Le Normant d’Étiolles, née Poisson, accède officiellement au statut de favorite. Véritable révolution de palais, qui voit s’établir une femme de petite noblesse aux côtés de Louis XV. Les mauvaises langues parient d’ailleurs sur la brièveté de sa faveur. Or, grâce à son charme, à son intelligence, à sa jovialité et à sa bienveillance, celle qui est bientôt titrée marquise de Pompadour conquiert au contraire durablement le coeur du roi et devient, au-delà de l’alcôve, une éminence grise dont l’influence politique et artistique s’accroît inexorablement. Bâtisseuse infatigable, esprit éclairé, esthète cultivée et raffinée, elle est l’amie des philosophes, des hommes de lettres, des scientifiques, des peintres et des musiciens, qu’elle protège, pensionne et encourage.

Lire la suite »