L’allée du Roi, de Françoise Chandernagor

Grande amatrice d’Histoire, je ne pouvais plus résister à l’appel de L’allée du Roi, roman qui avait rejoint ma pile à lire l’année dernière. J’ai donc profité d’un mois de mars entièrement consacré à des autrices ayant écrit des livres historiques pour le découvrir, enfin, et en lecture commune avec Bianca Lit !

L’histoire

« Je ne mets point de borne à mes désirs », disait celle qui fut presque reine de France… De sa naissance dans la prison de Niort à sa mort dans la douce retraite de Saint-Cyr, de l’obscure pauvreté de son enfance antillaise à la magnificence de la Cour, de la couche d’un poète infirme à celle du Roi-Soleil, de la compagnie joyeuse de Ninon de Lenclos et de ses amants au parti pris de dévotion de l’âge mûr, quel roman que cette vie ! À partir d’une documentation considérable et en recourant aux écrits, souvent inédits, de la marquise de Maintenon, Françoise Chandernagor a su restituer, à travers des « mémoires apocryphes » qui ont la séduction de la langue du XVIIᵉ siècle, le vrai visage d’une femme méconnue, témoin sans pareil d’une époque fascinante.

Lire la suite »

Moi, Tituba sorcière…, de Maryse Condé

Moi, Tituba sorcière… est un roman qui me tente depuis plusieurs mois. J’ai donc profité d’une lecture commune avec les copines pour me le procurer (vive les versions vintage qui sentent bon le vieux papier !) et le lire, enfin !

L’histoire

Fille de l’esclave Abena violée par un marin anglais à bord d’un vaisseau négrier, Tituba, née à la Barbade, est initiée aux pouvoirs surnaturels par Man Yaya, guérisseuse et faiseuse de sorts.
Son mariage avec John Indien l’entraîne à Boston, puis au village de Salem au service du pasteur Parris. C’est dans l’atmosphère hystérique de cette petite communauté puritaine qu’a lieu le célèbre procès des sorcières de Salem en 1692. Tituba est arrêtée, oubliée dans sa prison jusqu’à l’amnistie générale qui survient deux ans plus tard.

Lire la suite »

L’ami retrouvé, de Fred Uhlman

Quand j’ai réalisé ma pile à lire pour mon challenge ABC, j’y ai inséré un court roman historique que j’avais beaucoup vu, et qui me tentait bien : L’ami retrouvé. La Seconde Guerre Mondiale est une période qui me touche, et j’avais envie de découvrir ce roman que beaucoup ont étudié en cours.

L’histoire

Agé de seize ans, Hans Schwarz, fils unique d’un médecin juif, fréquente le lycée de Stuttgart. Il est encore seul et sans ami véritable lorsque l’arrivée dans sa classe d’un garçon d’une famille protestante d’illustre ascendance lui permet de réaliser son exigeant idéal de l’amitié, tel que le lui fait concevoir l’exaltation romantique qui est souvent le propre de l’adolescence.
C’est en 1932 qu’a lieu cette rencontre, qui sera de courte durée, les troubles déclenchés par la venue de Hitler ayant fini par gagner la paisible ville de Stuttgart. Les parents de Hans, qui soupçonnent les vexations que subit le jeune homme au lycée, décident de l’envoyer en Amérique, où il fera sa carrière et s’efforcera de rayer de sa vie et d’oublier l’enfer de son passé. Ce passé qui se rappellera un jour à lui de façon tragique.Lire la suite »

La ferme des animaux, de George Orwell

J’ai eu le bonheur de trouver en boîte à livres, il y a quelques mois, La ferme des animaux de George Orwell. Ce dernier est un auteur que j’ai découvert il y a des années avec son roman le plus connu et reconnu : 1984, que j’avais adoré ! Malgré sa couverture affreuse (il faut bien le reconnaître), j’ai sorti La ferme des animaux de ma pile à lire pour le Reading Classics Challenge, sans en attendre grand chose !

L’histoire

Un beau jour, dans une ferme anglaise, les animaux décident de prendre le contrôle et chassent leur propriétaire. Les cochons dirigent la ferme comme une mini société et bientôt des lois sont établies proscrivant de près ou de loin tout ce qui pourrait ressembler ou faire agir les animaux comme des humains. De fil en aiguille, ce microcosme évolue jusqu’à ce qu’on puisse lire parmi les commandements : « Tous les animaux sont égaux, mais (il semble que cela ait été rajouté) il y en a qui le sont plus que d’autres. »Lire la suite »

L’étranger, d’Albert Camus

Cette année, j’ai décidé de participer au Reading Classics Challenge (cliquez ici pour lire mon billet), afin de parfaire ma culture de littérature classique, qui est assez pauvre. Pour le mois de février, la consigne était de lire un roman d’Albert Camus ou de Marguerite Yourcenar. En fouillant ma pile à lire, j’ai trouvé L’étranger, un classique que je n’avais jamais eu l’occasion de découvrir, tout comme l’auteur dont la plume pourtant si célèbre m’était inconnue.

L’histoire

« Quand la sonnerie a encore retenti, que la porte du box s’est ouverte, c’est le silence de la salle qui est monté vers moi, le silence, et cette singulière sensation que j’ai eue lorsque j’ai constaté que le jeune journaliste avait détourné les yeux. Je n’ai pas regardé du côté de Marie. Je n’en ai pas eu le temps parce que le président m’a dit dans une forme bizarre que j’aurais la tête tranchée sur une place publique au nom du peuple français… »Lire la suite »