Frangines, d’Adèle Bréau

J’ai découvert l’univers d’Adèle Bréau l’année dernière avec son roman L’odeur de la colle en pot, que j’avais beaucoup aimé (cliquez ici pour lire ma chronique). Quand j’ai vu que son nouveau livre parlait de trois soeurs et de leurs étés dans le sud de la France, faisant un vrai parallèle avec ma vie, j’ai foncé !

L’histoire

Mathilde, Violette et Louise sont soeurs. Depuis l’enfance, elles vivent leurs plus belles heures à La Garrigue, une bâtisse que leurs parents ont achetée autrefois à Saint-Rémy-de-Provence. Tout les oppose et pourtant rien ne peut séparer Mathilde, éblouissante et dominatrice, Violette, qui a grandi dans l’ombre de son aînée, et Louise, la benjamine, née des années plus tard. Cet été, les frangines se réunissent dans la demeure familiale pour la première fois depuis le drame de l’année précédente.
Entre petites exaspérations et révélations inattendues, ces retrouvailles vont bouleverser à jamais leur vie. Car les murs de La Garrigue, gardiens des secrets de trois générations, ne les protégeront peut-être plus.Lire la suite »

L’audacieux Monsieur Swift, de John Boyne

Comment résister au nouveau roman de John Boyne ? Cet auteur a réussi en quelques mois à entrer dans mon top 3 des auteurs chouchou, ceux dont j’ai envie de lire l’oeuvre complète, de ses romans jeunesse à adulte en passant par les albums. Il était donc impossible de passer à côté de son nouveau roman traduit en français, que j’ai acheté chez ma libraire le jour de sa sortie (on passe sous silence le fait qu’il m’a fallu trois mois pour le lire s’il vous plait…) !

Résumé 

Dans un hôtel berlinois, Maurice Swift rencontre par hasard le célèbre romancier Erich Ackerman qui lui confie son lourd passé, et lui permet de devenir l’auteur qu’il a toujours rêvé d’être.
Quelques années plus tard, Maurice Swift s’est enfin fait un nom ; il a désormais besoin de nouvelles sources d’inspiration. Peu importe où il trouve ses histoires, à qui elles appartiennent, tant qu’elles contribuent à son ascension vers les sommets.
Des histoires qui le rendront célèbre, mais qui le conduiront aussi à mentir, emprunter, voler. Ou pire encore, qui sait ?Lire la suite »

Une sorcière à la cour, de Philippe Madral

 

En ce moment, j’ai très envie de me plonger dans des romans historiques, afin d’assouvir ma passion grandissante pour l’Histoire. J’avais vu passer Une sorcière à la cour sur Instagram, et ai imméditement été intéressée par cette histoire autour de L’Affaire des Poisons. Je n’ai donc pas attendu très longtemps avant de le solliciter sur NetGalley.

L’histoire

1678. Tandis que Louis XIV mène grand train à Saint-Germain et Versailles, Paris est frappé par les meurtres les plus abominables et la rumeur enfle : des empoisonneuses œuvrant pour le diable auraient infesté la ville.
Lorsque le scandale gagne la cour, le roi ordonne à La Reynie, lieutenant général de police, de démanteler les officines et de punir les sorcières. À mesure qu’il enquête, ce dernier comprend que le roi est victime d’un complot. Mais surtout, il découvre que derrière ces actes diaboliques se cache une plus grande violence encore, subie par les femmes. Maintenues toute leur vie sous l’autorité d’un père, d’un frère ou d’un mari, ont-elles d’autre choix que le crime pour conquérir leur liberté ?Lire la suite »

Les filles du 17 Swann Street, de Yara Zgheib

Quand mon petit cupcake mangue-coco Stéphanie du blog Sorbet Kiwi a montré ce roman sur son compte Instagram, son résumé m’a immédiatement interpelée. Quand j’ai vu qu’il était proposé sur NetGalley, je n’ai pas tardé à le demander, et à voir ma demande acceptée. Motivées comme jamais, Stéphanie et moi avons décidé de nous lancer dans une lecture commune !

L’histoire

Anna Roux était danseuse au ballet de l’Opéra de Paris quand elle a décidé de suivre l’homme de sa vie aux États-Unis. Seule face à ses angoisses – l’imperfection, l’échec, la solitude –, elle est emportée dans la spirale de l’anorexie mentale, et finit par ne peser que 40 kg. Contrainte de se faire soigner, elle est admise au 17 Swann Street, une maison rose où des femmes aux visages fantomatiques s’efforcent de vaincre leurs troubles alimentaires. Des femmes comme Emm, la cheffe du groupe ; Julia, toujours affamée ; ou la discrète Valérie. Ensemble, elles combattent leurs démons et affrontent six repas quotidiens. Chaque bouchée est une épreuve. Chaque calorie un déferlement de culpabilité. Et chaque pas vers la guérison réclame une force et une bravoure peu communes, qu’Anna va devoir trouver auprès de ses amies du 17 Swann Street.Lire la suite »

Les guerres intérieures, de Valérie Tong Cuong

Quand j’ai vu que NetGalley proposait le nouveau roman de Valérie Tong Cuong, dont j’avais adoré Par amour (cliquez ici pour lire ma chronique), je n’ai pas réfléchi plus de deux secondes et l’ai sollicité. Après une semaine professionnelle bien chargée, j’ai enfin pris le temps de me plonger dans sa nouvelle oeuvre !

L’histoire

Comédien de seconde zone, Pax Monnier a renoncé à ses rêves de gloire, quand son agent l’appelle : un grand réalisateur américain souhaite le rencontrer sans délai. Passé chez lui pour enfiler une veste, des bruits de lutte venus de l’étage supérieur attirent son attention – mais il se persuade que ce n’est rien d’important. À son retour, il apprend qu’un étudiant, Alexis Winckler, a été sauvagement agressé.
Un an plus tard, le comédien fait la connaissance de l’énigmatique Emi Shimizu, et en tombe aussitôt amoureux – ignorant qu’elle est la mère d’Alexis. Bientôt le piège se referme sur Pax, pris dans les tourments de sa culpabilité.Lire la suite »