Un bûcher sous la neige, de Susan Fletcher

Un bûcher sous la neige est un roman que je possède depuis plus de quatre ans, et que je n’avais pas encore pris le temps de lire alors que je n’en entendais que d’excellentissimes avis. Je me suis enfin motivée à le sortir de ma liseuse, en ce mois de mars où j’ai voulu lire uniquement des romans historiques écrits par des femmes !

L’histoire

Au coeur de l’Écosse du XVIIe siècle, Corrag, jeune fille accusée de sorcellerie, attend le bûcher.
Dans le clair-obscur d’une prison putride le Révérend Charles Leslie, venu d’Irlande espionner l’ennemi, l’interroge sur les massacres dont elle a été témoin. Mais, depuis sa geôle, la voix de Corrag s’élève au-dessus des légendes de sorcières, par-delà ses haillons et sa tignasse sauvage. Peu à peu, la créature maudite s’efface; du coin de sa cellule émane une lumière, une sorte de grâce pure. Et lorsque le révérend retourne à sa table de travail, les lettres qu’il brûle d’écrire sont pour sa femme Jane, non pour son roi.
Chaque soir, ce récit continue, Charles suit Corrag à travers les Highlands enneigés, sous les cascades où elle lave sa peau poussiéreuse des heures de chevauchée solitaire. Chaque soir, à travers ses lettres, il se rapproche de Corrag, la comprend, la regarde enfin et voit que son péché est son innocence et le bûcher qui l’attend le supplice d’un agneau.

Lire la suite »

907 fois Camille, de Julien Dufresne-Lamy

S’il y a bien ouvrage que je ne pouvais pas manquer en cette rentrée littéraire, c’est le nouveau livre de Julien Dufresne-Lamy, 907 fois Camille. Après mon coup de coeur pour Jolis jolis monstres il y a deux ans (cliquez ici pour lire mon avis), j’ai décidé de lire toute son oeuvre. Autrement dit, je me suis jetée sur ce nouveau livre !

L’histoire

C’est l’histoire de Camille, fille de. Fille d’un acteur ? D’un chanteur ? Non, de Dominique Alderweireld alias Dodo la Saumure, proxénète. Camille qui doit composer avec l’absence d’un père désintéressé de son sort, trop occupé par la gestion de ses maisons closes et ses allers-retours en prison. Camille grandit et doit construire son identité, celle d’une femme moderne et indépendante, qui cherche à donner un sens aux silences et aux non-dits qui projettent une lumière trouble sur son univers familial. Sans cesse tiraillée entre la colère et le pardon, l’abandon et le désir de tisser un lien avec son père. L’expérience de Camille est à la fois personnelle et universelle car elle est aussi celle de toutes ces femmes qui ont pour seule figure masculine un homme qui ne les voit que comme des biens, des objets dont on se sert pour satisfaire son ego et réussir.
Mais c’est aussi l’histoire d’un auteur, Julien Dufresne-Lamy, qui veut raconter Camille, son amie, et ce que c’est d’écrire vrai, ce processus qui l’entraine sur le chemin tortueux des souvenirs enfouis, des résistances, des scrupules, des pudeurs, des choix que doit faire celui qui narre la vie d’une autre. « Il y a une histoire vraie qui me confisque. Ce doit être un livre sans fausseté et sans silence, je le dois à mon amie Camille d’abord, je le dois à l’écriture avec qui il est bon quelquefois de cesser les coups de triche. Alors depuis que ce livre existe, une peur pointille : comment faire de longues confidences un livre vrai, un vrai livre ? Comment faire de mon amie une héroïne ? »

Lire la suite »

Les lumières de l’aube, de Jax Miller

Qui dit nouveau livre de Jax Miller dit lecture incontournable ! J’avais lu et adoré Les infâmes il y a deux ans (cliquez ici pour lire ma chronique), je ne voulais donc pas passer à côté de son nouveau livre, que j’ai pu recevoir grâce à NetGalley.

L’histoire

30 décembre 1999, Welsh, Oklahoma. Lauria Bible et sa meilleure amie Ashley Freeman, 16 ans, passent la soirée ensemble chez les Freeman. Le lendemain matin, le mobil home familial est en feu et les deux jeunes filles ont disparu. Les corps des parents d’Ashley, sont découverts dans les décombres, deux balles dans la tête. L’affaire est restée non résolue et les jeunes filles n’ont jamais été retrouvées.
Que s’est-il réellement passé cette nuit-là ? Entre règlement de compte sur fond de trafic de drogue, vengeance, corruption et négligence policière, Jax Miller nous plonge dans les villes oubliées de l’Amérique profonde, loin des lois, là où les plus sombres secrets peuvent s’épanouir.

Lire la suite »

La chambre des dupes, de Camille Pascal

Qui dit rentrée littéraire dit tentation, surtout en matière de roman historique. Et s’il y a bien UN roman à côté duquel je ne voulais pas passer, c’était le nouveau roman de Camille Pascal, La chambre des dupes. Je n’ai pas lu son précédent titre L’été des quatre rois, mais j’en avais entendu tellement de bien que je ne voulais pas ne pas découvrir son univers, et j’ai donc profité de la disponibilité de son nouveau livre sur NetGalley pour le découvrir. Et sachant que je venais de visiter Versailles, décuplant ma passion pour ce lieu, et que le roman parlait de la Cour de Louis XV, le timing ne pouvait être plus parfait !

L’histoire

Après L’Été des quatre rois, couronné par le Grand Prix du roman de l’Académie française, Camille Pascal nous fait entrer cette fois de plain-pied dans le Versailles de Louis XV pour y surprendre ses amours passionnés avec la duchesse de Châteauroux. Subjugué par cette femme qui se refuse pour mieux le séduire, le jeune roi lui cède tout jusqu’à offrir à sa maîtresse une place qu’aucune favorite n’avait encore occupée sous son règne. Leur histoire d’amour ne serait qu’une sorte de perpétuel conte de fées si Louis XV, parti à la guerre, ne tombait gravement malade à Metz…
La belle Marie-Anne – adorée du roi, jalousée par la Cour, crainte des ministres et haïe par le peuple – devra-t-elle plier brusquement le genou face à l’Église et se soumettre à la raison d’État ?
Dans ce roman de la Cour, Camille Pascal plonge le lecteur dans les intrigues amoureuses, les cabales d’étiquette et les complots politiques d’un monde qui vacille.

Lire la suite »