Les secrets de Thornwood House, d’Anna Romer

Quand Anna Autumnalys a proposé ce roman pour son club de lecture, j’ai foncé sur l’occasion de le sortir de ma bibliothèque ! Il y est depuis quelques temps (années…), prêté par ma soeur… Oups ! L’occasion idéale d’enfin le découvrir, sachant que j’avais entendu de bons avis à son sujet !

L’histoire

Lorsque son ex-mari décède, Audrey et leur fille Bronwyn sont forcées de déménager. Heureusement, elles héritent d’une propriété abandonnée à plusieurs centaines de kilomètres de là. Sautant sur l’occasion de recommencer à zéro, elles emménagent dans la vieille demeure qu’elles remettent en état. Un jour, Audrey y découvre une photo d’un précédent occupant, médecin pendant la Seconde Guerre mondiale, et se passionne pour le personnage.
Bientôt, elle apprend que le docteur aurait battu à mort une jeune femme à son retour en 1946. Chose étrange, il semblerait que des meurtres similaires se produisent toujours dans la région. Le tueur serait-il encore en vie ?

Lire la suite »

Je te vois reine des quatre parties du monde, d’Alexandra Lapierre

Comment ne pas être intrigué par ce titre, Je te vois reine des quatre parties du monde ? Je n’avais jamais entendu parler de ce roman avant qu’on me le prête, et n’avais lu que des nouvelles du recueil 13 à table ! d’Alexandra Lapierre. Mais, en plein dans ma période de boulimie historique, et après lecture du résumé, je n’ai pas pu résister plus longtemps à sa lecture !

L’histoire

Comme Christophe Colomb, Dona Isabel Barreto rêva de repousser les limites des mondes connus. Admirée – haïe aussi -, elle devint, au temps des conquistadors, la première et la seule femme amirale de la flotte espagnole. En 1595, elle part de Lima avec quatre galions en quête du cinquième continent : l’Australie. Elle traverse le Pacifique, couvrant près de la moitié du globe sur une route maritime inexplorée. Au fil de ses découvertes, elle va devoir affronter la violence et tenir tête à la mort. Elle aimera follement deux hommes qui partageront son ambition. Mais pour survivre, elle accomplira des actes qu’elle-même ne pourra se pardonner…

Lire la suite »

La cité de feu, de Kate Mosse

En ce moment, je n’ai envie que d’une chose : lire des romans historiques. Je suis clairement en manque de sorties culturelles, et je retrouve dans ce genre les nouvelles connaissances dont j’aime m’abreuver. Et quand j’ai vu que MyBookVision lançait un club de lecture sur ce genre, j’ai foncé et me suis procuré la lecture de mars : La cité de feu, de Kate Mosse !

L’histoire

France, 1562. De Toulouse à Carcassonne, l’intolérance est la plaie du temps. Hors les murs, les troupes du cruel Duc de Guise aiment à faire couler le sang protestant, au grand dam du Prince de Condé… C’est dans cette atmosphère de massacre que Marguerite Joubert, catholique, fille d’un libraire livré à l’Inquisition, fait la connaissance d’un fugitif huguenot – que l’on dit mêlé à la disparition d’une mystérieuse relique… Réunis par le destin, traqués l’un et l’autre pour un secret qui les dépasse, leur chemin sera semé d’embûches et de complots, jusqu’à l’ardente Cité de feu…

Lire la suite »

La Scène des souvenirs, de Kate Morton

J’avoue tout : avant celui-ci, je n’avais lu de roman de Kate Morton ! J’en possède, mais j’ai attendu avant de les découvrir. Et j’ai voulu commencé par La Scène des souvenirs, suite au coup de coeur de Pikiti Bouquine pour ce livre, qui m’avait en plus été prêté par ma soeur. Alors, que penser de cette première expérience avec cette autrice, dont tout le monde parait apprécier les romans ?

L’histoire

2011. La célèbre actrice Laurel Nicolson se rend dans le Suffolk, au chevet de sa mère âgée. Dans la ferme de son enfance, la comédienne est assaillie par les souvenirs, et plus particulièrement par les images d’un après-midi d’été étouffant, cinquante ans auparavant. Partie se réfugier dans une cabane perchée dans les arbres afin de rêvasser tranquillement, Laurel, alors adolescente, avait vu sa mère poignarder un inconnu. Un événement que personne n’avait évoqué par la suite.
Hantée par ce drame resté secret, Laurel décide de plonger dans le passé de sa famille. Elle trouve dans le grenier une photographie datant de la Seconde Guerre mondiale qui lui révèle l’existence d’une certaine Vivien…

Lire la suite »

Les portraits de Joséphine, de Tara Conklin

Il y a quelques mois, j’ai reçu beaucoup de romans historiques aux couvertures affriolantes en prêt. Et vu que je mets toujours 65 ans à lire les romans qu’on me prête, je me suis réveillée cet été… Et je n’ai pas résisté à découvrir Les portraits de Joséphine, roman dont je n’avais entendu parler nulle part mais dont la très jolie couverture m’attirait.

L’histoire

Virginie, 1848. Joséphine, 17 ans, souhaite échapper à l’emprise du propriétaire de la plantation Bell Creek dont elle est l’esclave depuis l’enfance. Ne pouvant plus compter sur la protection de Lu Anne Bell, sa maîtresse artiste-peintre qui se meurt, elle s’enfuit dans l’espoir d’offrir un meilleur sort à l’enfant qu’elle porte. New York, 2004. Lina Sparrow, avocate, se voit attribuer un dossier d’envergure lié aux droits des descendants d’esclaves. Le hasard la place sur le chemin de Joséphine, que les experts soupçonnent d’être la véritable artiste à l’origine des tableaux signés Lu Anne Bell. Convaincue d’avoir trouvé le cas parfait pour illustrer la cause qu’elle défend, Lina entreprend de retracer l’histoire de Joséphine et de son fils. Au fil de ses recherches, elle en vient à se questionner sur sa propre famille: pourquoi tant de mystère autour de la mort de sa mère? En plongeant dans le passé d’une esclave en fuite, Lina pourrait bien finir par se découvrir elle-même…

Lire la suite »