Il n’est pire aveugle, de John Boyne

Dès qu’un nouveau roman adulte de John Boyne sort, je me rue dessus ! Depuis ma lecture des Fureurs invisibles du coeur, qui avait été un coup de coeur intersidéral (cliquez ici pour lire ma chronique), je veux lire tous ses romans adultes. Donc je n’ai pas hésité plus d’une demi-seconde avant de solliciter Il n’est pire aveugle, son dernier roman, sur NetGalley, sans même savoir de quoi le roman allait parler.

L’histoire

Propulsé dans la prêtrise par une tragédie familiale, Odran Yates est empli d’espoir et d’ambition. Lorsqu’il arrive au séminaire de Clonliffe dans les années 1970, les prêtres sont très respectés en Irlande, et Odran pense qu’il va consacrer sa vie au « bien ».
Quarante ans plus tard, la dévotion d’Odran est rattrapée par des révélations qui ébranlent la foi du peuple irlandais. Il voit ses amis jugés, ses collègues emprisonnés, la vie de jeunes paroissiens détruite, et angoisse à l’idée de s’aventurer dehors par crainte des regards désapprobateurs et des insultes.
Mais quand un drame rouvre les blessures de son passé, il est forcé d’affronter les démons qui ravagent l’Église, et d’interroger sa propre complicité.

Lire la suite »