Les jours brûlants, de Laurence Peyrin

Quand un nouveau roman de Laurence Peyrin sort en librairie, il rejoint directement ma wish list. Sans connaitre le résumé, j’ai envie de le lire. Car c’est un livre de Laurence Peyrin, et que son Miss Cyclone est un roman que j’ai adoré (cliquez ici pour lire ma chronique). Alors quand j’ai eu le bonheur de recevoir Les jours brûlants via NetGalley, je me suis jetée dessus !

L’histoire

À 37 ans, Joanne mène une vie sereine à Modesto, jolie ville de Californie, en cette fin des années 1970. Elle a deux enfants, un mari attentionné, et veille sur eux avec affection. Et puis… alors qu’elle rentre de la bibliothèque, Joanne est agressée. Un homme surgit, la fait tomber, l’insulte, la frappe pour lui voler son sac. Joanne s’en tire avec des contusions, mais à l’intérieur d’elle-même, tout a volé en éclats. Elle n’arrive pas à reprendre le cours de sa vie. Son mari, ses enfants, ne la reconnaissent plus. Du fond de son désarroi, Joanne comprend qu’elle leur fait peur. Alors elle s’en va. Laissant tout derrière elle, elle monte dans sa Ford Pinto beige et prend la Golden State Highway. Direction Las Vegas.
C’est là, dans la Cité du Péché, qu’une main va se tendre vers elle. Et lui offrir un refuge inattendu. Cela suffira-t-il à lui redonner le goût de l’innocence heureuse ?Lire la suite »

L’aile des vierges, de Laurence Peyrin

Il y a quelques mois, j’ai découvert Laurence Peyrin à travers son roman Miss Cyclone, que j’avais adoré (cliquez ici pour lire ma chronique) ! Quand L’aile des vierges a été annoncé, et qu’il a vite été proposé sur NetGalley, je ne me suis pas privée et l’ai sollicité !

L’histoire

Angleterre, avril 1946. La jeune femme qui remonte l’allée de Sheperd House, majestueux manoir du Kent, a le cœur lourd. Car aujourd’hui, Maggie O’Neill, un fort caractère, petite-fille d’une des premières suffragettes, fille d’une féministe active, va entrer comme bonne au service des très riches Lyon-Thorpe. Et la seule consolation de Maggie est que personne ne soit là pour assister à sa déchéance, elle qui rêvait de partir en Amérique et d’y devenir médecin. Qui en rêve toujours, d’ailleurs. L’intégration parmi la dizaine de domestiques vivant comme au siècle précédent est difficile pour Maggie. Elle trouve ridicules les préoccupations et exigences de Madame, surnommée par ses employés « Pippa-ma-chère », car c’est ainsi que ses amies l’appellent à grand renfort de voix haut perchées. Le maître de maison, lointain, l’indiffère. Seul trouve grâce à ses yeux le vieux lord, âgé de près de cent ans, qui perd la tête et la confond avec une mystérieuse Clemmie à qui il déclare son amour. Mais Maggie va bientôt découvrir que le maître de maison, John Lyon-Thorpe, est loin d’être l’héritier phallocrate qu’elle imaginait. Ils entament une liaison passionnée. Comme elle, John est prisonnier de son destin, et veut s’en libérer. Il a grandi en Afrique, où son père avait une immense propriété, et compte y retourner. Il éprouve les mêmes envies d’ailleurs que Maggie, le besoin de se sentir vivant. Et du jour où elle s’avoue son amour pour John, Maggie comprend qu’elle va devoir choisir entre la promesse du bonheur et son aspiration à la liberté.Lire la suite »

Miss Cyclone, de Laurence Peyrin

J’entends parler de Laurence Peyrin depuis quelques temps, notamment de son roman La drôle de vie de Zelda Zonk, qui est dans ma PAL depuis plus d’un an et demi maintenant… Mais vu que je ne lis jamais mes livres de manière logique, j’ai commencé ma découverte de cette autrice avec l’un de ses derniers romans, qui est sorti au format poche tout récemment : Miss Cyclone !

L’histoire

A l’ombre du Cyclone, les célèbres montagnes russes de Coney Island, là où New York se jette dans la mer, Angela et June, deux jeunes filles que tout oppose, se construisent ensemble dans une amitié indéfectible. A l’ombre du Cyclone, les célèbres montagnes russes de Coney Island, là où New York se jette dans la mer, Angela et June, deux jeunes filles que tout oppose, se construisent ensemble dans une amitié indéfectible.Lire la suite »