Broken, de Laura Devillard et Jane Devreaux

Fin 2019, j’ai été gentiment contactée par Jane Devreaux pour me parler de son prochain roman, écrit à quatre mains avec une Laura Devillard, jeune autrice. Une histoire d’amour entre deux jeunes adultes, rien qui puisse m’intéresser outre mesure… sauf que le sujet du handicap était au premier plan. Il n’en a pas fallu plus pour aiguiser ma curiosité, et accepter sa proposition de lecture. Et quand mon petit Sorbet Kiwi des îles a proposé qu’on le lise ensemble en guise de première lecture de l’année 2020, j’étais encore plus ravie !

L’histoire

Je croyais ma vie parfaite, j’imaginais que rien ne pouvait m’atteindre… j’avais tort.
Je m’appelle Colyna Macklean. Je suis allongée sur un lit d’hôpital, dans un corps qui refuse de fonctionner. Je suis incapable de bouger, la douleur et l’ennui me collant à la peau, et cette envie furieuse de me laisser sombrer !
Puis, il est entré dans ma vie.
Je suis Mozart Stanlo. Ma batterie me nargue, je ne pourrai plus jamais jouer, je vais devoir affronter le regard des curieux pour le restant de mes jours, mais pour elle, je suis prêt à tout, y compris à enfreindre les règles.Lire la suite »

Les Dames du Lac, tome 1, de Marion Zimmer Bradley

Cela faisait plusieurs années que Les Dames du Lac patientait dans ma pile à lire, bien au chaud. Quand Margaud Liseuse a lancé une lecture commune autour de la série, je me suis enfin décidée à le sortir de sa petite bibliothèque cachée, et de m’y plonger. J’étais partie pour lire un chapitre par jour, ce que j’ai tenu cinq jours tout de même ! N’y tenant plus, je l’ai continué et terminé en continu.

L’histoire

Quand Viviane, prêtresse d’Avalon, arrive accompagnée du grand sage Merlin, Ygerne, femme du duc de Tintagel, ne peut contenir la joie de revoir sa sœur. Mais elle est de courte durée. La Dame du Lac lui annonce sa prochaine grossesse – fruit d’une union avec un autre homme – et le destin de l’ enfant qu’elle portera : futur Haut Roi de Grande Bretagne, il unira et protègera les peuples présents sur ses terres ainsi que leurs croyances contre les assauts des envahisseurs. Consciente de ne pouvoir échapper aux forces d’un inéluctable destin, Ygerne se soumet à la volonté de la Déesse… Mais dans un monde où chacun défend son Dieu et où temps anciens et modernes s’affrontent, la paix entre tous ne pourra régner qu’au prix de nombreux sacrifices.Lire la suite »

Eleanor Oliphant va très bien, de Gail Honeyman

Avez-vous dans votre pile à lire des livres qui vous effraient ? Qui vous attirent, mais que vous avez peur d’ouvrir, du fait d’un nombre de pages trop important, ou d’un mystère concernant l’histoire ? C’était mon cas avec Eleanor Oliphant va très bien, que j’avais acheté en ebook peu après sa sortie, mais que je n’osais pas lire. J’en avais entendu de bons avis, mais impossible de me faire une idée sur l’histoire qui allait m’être racontée. C’est une lecture commune avec la merveilleuse Flo & Books qui m’a fait prendre mon courage à deux mains !

L’histoire

Eleanor Oliphant est un peu spéciale. Dotée d’une culture générale supérieure à la moyenne, peu soucieuse des bonnes manières et du vernis social, elle dit les choses telles qu’elle les pense, sans fard, sans ambages. Fidèle à sa devise  » Mieux vaut être seule que mal accompagnée « , Eleanor évite ses semblables et préfère passer ses samedis soir en compagnie d’une bouteille de vodka. Rien ne manque à sa vie minutieusement réglée et rythmée par ses conversations téléphoniques hebdomadaires avec  » maman « .  Mais tout change le jour où elle s’éprend du chanteur d’un groupe de rock à la mode. Décidée à conquérir de l’objet de son désir, Eleanor se lance dans un véritable marathon de transformations. Sur son chemin, elle croise aussi Raymond, un collègue qui sous des airs négligés, va lui faire repousser ses limites. Car en naviguant sur les eaux tumultueuses de son obsession amoureuse et de sa relation à distance avec  » maman « , Eleanor découvre que, parfois, même une entité autosuffisante a besoin d’un ami…Lire la suite »

Les Hauts de Hurle-Vent, d’Emily Brontë

On pourrait croire que les romans classiques sont tous géniaux; c’est vrai, si ce sont devenus des classiques, c’est qu’ils sont forcément exceptionnels. Pourtant, j’ai toujours une appréhension en commençant un classique : le style d’écriture ne sera-t-il pas trop complexe ? Les descriptions ne seront-elles pas trop nombreuses ? Ce classicisme pourra-t-il me surprendre ? Je me suis posée toutes ces questions en commençant le célèbre Les Hauts de Hurle-Vent, roman victorien d’Emily Brontë, qui me tentait depuis des années (oui bon, depuis que j’ai vu Twilight !) !

L’histoire

Les Hauts de Hurle-Vent sont des terres balayées par les vents du nord. Une famille y vivait, heureuse, quand un jeune bohémien attira le malheur. Mr. Earnshaw avait adopté et aimé Heathcliff. Mais ses enfants l’ont méprisé. Cachant son amour pour Catherine, la fille de son bienfaiteur, Heathcliff prépare une vengeance diabolique. Il s’approprie la fortune de la famille et réduit les héritiers en esclavage. La malédiction pèsera sur toute la descendance jusqu’au jour où la fille de Catherine aimera à son tour un être misérable et fruste.Lire la suite »

Le jour où je suis partie, de Charlotte Bousquet

Depuis ma lecture de Là où tombent les anges, que j’avais bien apprécié (cliquez ici pour lire mon avis), je m’intéresse de près aux romans de Charlotte Bousquet. Parmi eux, Le jour où je suis partie me tentait particulièrement, de par son résumé et le thème féministe au cœur du récit. J’ai profité du dernier Salon de Montreuil pour me le procurer, et que ma choupichoups Carnet Parisien l’aie reçu pour le découvrir en sa compagnie !

L’histoire

Tidir rêve de liberté. Courageuse et déterminée, elle quitte son petit village près de Marrakech pour participer à la marche des femmes à Rabat. Au cours de son périple, la jeune femme doit faire face au mépris des gens et apprend à assumer son statut de femme libre.Lire la suite »