Betty, de Tiffany McDaniel

Betty est un roman qui a énormément fait parler de lui l’année dernière. Il a été nommé pour plusieurs prix, et a reçu celui du Prix Roman Fnac. Coup de coeur de ma libraire, et de nombreux lecteurs, je n’ai pas pu passer à côté en le voyant à la médiathèque.

L’histoire

“Ce livre est à la fois une danse, un chant et un éclat de lune, mais par-dessus tout, l’histoire qu’il raconte est, et restera à jamais, celle de la Petite Indienne.” La Petite Indienne, c’est Betty. Née en 1954 dans une baignoire, Betty Carpenter est la sixième de huit enfants. Sa famille vit en marge de la bonne société car, si sa mère est blanche, son père est cherokee. Lorsque les Carpenter s’installent dans la petite ville de Breathed, après des années d’errance, le paysage luxuriant de l’Ohio semble leur apporter la paix. Avec ses frères et soeurs, Betty grandit bercée par la magie immémoriale des histoires de son père. Mais les plus noirs secrets de la famille se dévoilent peu à peu. Pour affronter le monde des adultes, Betty puise son courage dans l’écriture : elle confie alors sa douleur à des pages qu’elle enfouit sous terre au fil des années. Pour qu’un jour, toutes ces histoires n’en forment plus qu’une, qu’elle pourra enfin révéler au grand jour.

Lire la suite »

Va et poste une sentinelle, de Harper Lee

 

Il y a quelques jours, j’ai eu une envie irrépressible de littérature américaine, comme ça, d’un coup ! En regardant ma pile à lire mensuelle, j’ai remarqué un petit roman d’Harper Lee, classique de la littérature américaine : Va et poste une sentinelle. Il n’en fallait pas plus pour me convaincre de le lire !

L’histoire

Jean Louise Finch, dite « Scout », l’inoubliable héroïne de Ne tirez pas sur l’oiseau moqueur, est de retour dans sa petite ville natale de l’Alabama, Maycomb, pour rendre visite à son père Atticus. Vingt ans ont passé. Nous sommes au milieu des années 1950, à l’aube de la déségrégation, et la nation se déchire autour des questions raciales. Confrontée à la société qui l’a façonnée mais dont elle s’est éloignée en partant s’établir à New York, Jean Louise va découvrir ses proches sous un jour inédit et voir vaciller toutes les fondations de son existence, politiques, sociales et familiales.Lire la suite »

22/11/63, de Stephen King

couv22245877

Les livres audio me permettent de découvrir des romans vers lesquels je me serais difficilement tourner au format papier, notamment des pavés. Personnellement, sortir un roman de plus de 1000 pages, ça m’effraie un peu, mais des dizaines d’heures d’écoute, ça m’emballe ! C’est donc avec une grande curiosité que j’ai démarré la lecture de 22/11/63, roman emblématique de Stephen King !

L’histoire

Quand Jake Epping, professeur d’anglais, accepte la mission insolite que son ami Al, mourant, veut lui confier – empêcher l’assassinat de Kennedy le 22 novembre 1963 – il ne soupçonne pas à quoi il s’engage. Une fissure temporelle ramène Jake en 1958, à l’époque faste des Plymouth Fury, d’Elvis, mais aussi de JFK et d’un certain Lee Harvey Oswald… Il y rencontrera même l’amour de sa vie. Mais altérer l’Histoire — la grande ou la petite — n’est pas sans conséquences…Lire la suite »

Mon désir le plus ardent, de Pete Fromm

Il y a bien longtemps que lire un roman de Pete Fromm me tente, et pourtant jusqu’à récemment, je n’avais pas osé sauter le pas. Peur de la plume de l’auteur et de la particularité de la littérature américaine, probablement… Il  a fallu que le club des dissidentes le sélectionne comme lecture du mois pour que je me décide enfin à en tourner la première page !

L’histoire

Maddy s’était juré de ne jamais sortir avec un garçon du même âge qu’elle, encore moins avec un guide de rivière. Mais voilà Dalt, et il est parfait. À vingt ans, Maddy et Dalt s’embarquent dans une histoire d’amour qui durera toute leur vie. Mariés sur les berges de la Buffalo Fork, dans le Wyoming, devenus tous deux guides de pêche, ils vivent leur passion à cent à l’heure et fondent leur entreprise de rafting dans l’Oregon. Mais lorsque Maddy, frappée de vertiges, apprend qu’elle est enceinte et se voit en même temps diagnostiquer une sclérose en plaques, le couple se rend compte que l’aventure ne fait que commencer.Lire la suite »

Le chant des revenants, de Jesmyn Ward

Grâce au Picabo River Book Club, j’ai entendu parler en termes très élogieux de Jesmyn Ward, autrice américaine ayant été récompensée à plusieurs reprises pour ses romans. Je n’ai donc pas résisté longtemps à l’appel de son nouveau roman Le chant des revenants, proposé sur NetGalley !

L’histoire

Jojo n’a que treize ans mais c’est déjà l’homme de la maison. Son grand-père lui a tout appris : nourrir les animaux de la ferme, s’occuper de sa grand-mère malade, écouter les histoires, veiller sur sa petite sœur Kayla.
De son autre famille, Jojo ne sait pas grand-chose. Ces blancs n’ont jamais accepté que leur fils fasse des enfants à une noire. Quant à son père, Michael, Jojo le connaît peu, d’autant qu’il purge une peine au pénitencier d’État.
Et puis il y a Leonie, sa mère. Qui n’avait que dix-sept ans quand elle est tombée enceinte de lui. Qui aimerait être une meilleure mère mais qui cherche l’apaisement dans le crack, peut-être pour retrouver son frère, tué alors qu’il n’était qu’adolescent.
Leonie qui vient d’apprendre que Michael va sortir de prison et qui décide d’embarquer les enfants en voiture pour un voyage plein de dangers, de fantômes mais aussi de promesses…  Lire la suite »