Nous, les Magnifiques, de Julie de Lestrange

Comment résister à cette couverture estivale en plein mois de juillet ? Chaque été, j’apprécie un petit roman contemporain qui parle de vacances, d’amitié, de famille, d’amour, bref qui m’aide à me rappeler les vraies choses de la vraie vie (je n’en ai pas forcément besoin mais ça ne fait jamais de mal). Cette année, j’ai donc jeté mon dévolu sur Nous, les magnifiques, dernier tome de la série contemporaine de Julie de Lestrange, dont je découvrais la plume.

L’histoire

Ensemble, envers et contre tout. Alexandre a réussi. Il partage son temps entre son métier, sa famille et des projets qui fourmillent. Dans cette course effrénée, il ne voit pas que son monde se délite, petit à petit. C’est l’histoire d’un homme qui pensait tout connaître de l’existence. C’est aussi l’histoire de Marco, Claude, Anouk et Sophie. De ces amis que l’on garde pour la vie, et de nos défaites, dont jaillissent les plus grandes espérances.

Lire la suite »

Les Possibles, de Virginie Grimaldi

Tout arrêter et lire le dernier roman de Virginie Grimaldi ? Ca a longtemps été un leitmotiv, mais qui a mis du temps à se produire par manque de temps. Mais quand j’ai enfin pu me poser et démarrer ce roman, il n’est pas resté longtemps entre mes mains !

L’histoire

Juliane n’aime pas les surprises. Quand son père fantasque vient s’installer chez elle, à la suite de l’incendie de sa maison, son quotidien parfaitement huilé connaît quelques turbulences.
Jean dépense sa retraite au téléachat, écoute du hard rock à fond, tapisse les murs de posters d’Indiens, égare ses affaires, cherche son chemin.
Juliane veut croire que l’originalité de son père s’est épanouie avec l’âge, mais elle doit se rendre à l’évidence : il déraille.
Face aux lendemains qui s’évaporent, elle va apprendre à découvrir l’homme sous le costume de père, ses valeurs, ses failles, et surtout ses rêves.
Tant que la partie n’est pas finie, il est encore l’heure de tous les possibles.

Lire la suite »

Histoire du fils, de Marie-Hélène Lafon

Vous arrive-t-il de lire des livres uniquement parce qu’ils sont en lice pour des prix littéraire, ce qui implique une certaine qualité ? Je regarde de loin les prix littéraires, et j’avais repéré Histoire du fils dans quelques sélections. Cela m’a décidé à le demander sur NetGalley, et à le lire lors d’un week-end bien pluvieux !

L’histoire

Le fils, c’est André. La mère, c’est Gabrielle. Le père est inconnu. André est élevé par Hélène, la sœur de Gabrielle, et son mari. Il grandit au milieu de ses cousines. Chaque été, il retrouve Gabrielle qui vient passer ses vacances en famille. Entre Figeac, dans le Lot, Chanterelle ou Aurillac, dans le Cantal, et Paris, Histoire du fils sonde le cœur d’une famille, ses bonheurs ordinaires et ses vertiges les plus profonds, ceux qui creusent des galeries dans les vies, sous les silences.

Lire la suite »

Le Collier de la Reine, d’Alexandre Dumas

Depuis ma lecture du Comte de Monte-Cristo (cliquez ici pour lire ma chronique du premier tome), j’ai développé une passion pour les écrits d’Alexandre Dumas. J’apprécie particulièrement de les découvrir au format audio : je sais que j’en ai pour un ou deux mois d’écoute, et je rentabilise mon forfait audiobook ! Et ce sont des classiques tellement accessibles que je ne lâche pas l’histoire. Après ma visite de Versailles cet été, je n’ai pas pu m’empêcher de me procurer Le Collier de la Reine, histoire de prolonger le plaisir de cette visite !

L’histoire

Ce roman reprend de façon romancée l’histoire de l’affaire du Collier de la Reine, et met en scène la reine Marie-Antoinette dans une cour où mille complots se fomentent contre elle, et annoncent la fin de la Monarchie et de ses privilèges.

Lire la suite »

La cerise sur le gâteau, d’Aurélie Valognes

Il y a quelques jours, j’ai eu le plaisir d’être sélectionnée pour une rencontre avec Aurélie Valognes dans les locaux de Babelio. J’avais découvert cette autrice il y a deux ans avec son roman Au petit bonheur la chance !, qui avait été un petit coup de coeur (cliquez ici pour lire ma chronique). J’ai donc profité d’avoir emprunté La cerise sur le gâteau, sorti l’année dernière, à la médiathèque, pour me replonger dans ses écrits.

L’histoire

La vie est mal faite : à 35 ans, on n’a le temps de rien, à 65, on a du temps, mais encore faut-il savoir quoi en faire…
Bernard et Brigitte, couple solide depuis 37 ans, en savent quelque chose.
Depuis qu’elle a cessé de travailler, Brigitte profite de sa liberté retrouvée et de ses petits-enfants. Pour elle, ce n’est que du bonheur. Jusqu’au drame : la retraite de son mari !
Car, pour Bernard, troquer ses costumes contre des pantoufles, hors de question. Cet hyperactif bougon ne voit vraiment pas de quoi se réjouir. Prêt à tout pour trouver un nouveau sens à sa vie, il en fait voir de toutes les couleurs à son entourage !
Ajoutez à cela des enfants au bord de la crise de nerfs, des petits-enfants infatigables, et surtout des voisins insupportables qui leur polluent le quotidien…
Et si la retraite n’était pas un long fleuve tranquille ?Lire la suite »