Ne lâche pas ma main, de Michel Bussi

 

Il y a « quelques temps » (je reste floue pour ne pas dire il y a bien trop longtemps…), ma collègue m’a prêté un roman qu’elle avait beaucoup aimé, elle qui lit peu : Ne lâche pas ma main, de l’auteur tant acclamé Michel Bussi. J’avais lu Nymphéas Noirs de ce dernier, qui ne m’avais pas franchement convaincue (cliquez ici pour lire ma chronique), mais vu son avis sur le livre, je l’ai tenté !

L’histoire

Un couple d’amoureux dans les eaux turquoise de l’île de La Réunion.
Farniente, palmiers, soleil.
Un cocktail parfait.
Pourtant, le rêve tourne court. Quand Liane disparaît de l’hôtel, son mari, Martial, devient le coupable idéal. Désemparé, ne sachant comment prouver son innocence, il prend la fuite avec leur fille de 6 ans. Pour la police, cela sonne comme un aveu : la course-poursuite, au cœur de la nature luxuriante de l’île, est lancée.Lire la suite »

Nymphéas Noirs, de Michel Bussi

Dans le paysage littéraire français actuel, il y a des auteurs incontournables : il y a Musso 51iPCvTW8eL._SX303_BO1,204,203,200_pour certains, Nothomb pour d’autres, ou encore Levy. Et dans le paysage des thrillers, il y a dorénavant Michel Bussi. Depuis quelques années, il s’est fait sa petite place dans le top des ventes, et chacune de ses sorties fait l’événement. En recueillant des avis ici et là sur ses romans, Nymphéas Noirs est souvent ressorti comme son livre le plus marquant. J’ai donc profité du week-end à 1000 pour déguster les 493 pages de ce roman prometteur !

L’histoire
Tout n’est qu’illusion, surtout quand un jeu de miroirs multiplie les indices et brouille les pistes. Pourtant les meurtres qui troublent la quiétude de Giverny, le village cher à Claude Monet, sont bien réels. Au cœur de l’intrigue, trois femmes : une fillette de onze ans douée pour la peinture, une institutrice redoutablement séduisante et une vieille femme aux yeux de hibou qui voit tout et sait tout. Et puis, bien sûr, une passion dévastatrice. Le tout sur fond de rumeur de toiles perdues ou volées, dont les fameux Nymphéas noirs. Perdues ou volées, telles les illusions quand passé et présent se confondent et que jeunesse et mort défient le temps.Lire la suite »