The Father, de Florian Zeller

Enfin, les cinémas sont de nouveau ouverts ! Même si le cinéma de ma ville est en travaux jusqu’à la fin de l’année, cela ne m’a pas empêché d’aller en salle. Ai-je pose une demi-journée uniquement pour ça ? Oui, je l’avoue ! J’ai pu aller voir deux films, dont The Father, dont les nombreux avis positifs entendus au moment des Oscars m’ont convaincue. C’est donc ce film qui a signé mon retour en salle !

L’histoire
The Father raconte la trajectoire intérieure d’un homme de 81 ans, Anthony, dont la réalité se brise peu à peu sous nos yeux. Mais c’est aussi l’histoire d’Anne, sa fille, qui tente de l’accompagner dans un labyrinthe de questions sans réponses.

Lire la suite »

Judy, de Rupert Goold

0256170Les légendes hollywoodiennes me passionnent. Voilà, c’est avoué. Et oui, le dimanche après-midi, je suis bloquée devant OCS à regarder des reportages sur les légendes d’Hollywood (dont je n’ai jamais vu les films, voire que je ne connais pas du tout) ! Donc un film sur Judy Garland, en salle de cinéma, qui a permis à Renée Zellweger de renouer avec le succès et la critique, et de gagner l’Oscar de la meilleure actrice il y a quelques semaines, c’était un must see ! Avant le confinement, j’ai donc profité d’une salle de cinéma vide pour satisfaire mon envie de voir ce film !

L’histoire
Hiver 1968. La légendaire Judy Garland débarque à Londres pour se produire à guichets fermés au Talk of the Town. Cela fait trente ans déjà qu’elle est devenue une star planétaire grâce au Magicien d’Oz. Judy a débuté son travail d’artiste à l’âge de deux ans, cela fait maintenant plus de quatre décennies qu’elle chante pour gagner sa vie. Elle est épuisée. Alors qu’elle se prépare pour le spectacle, qu’elle se bat avec son agent, charme les musiciens et évoque ses souvenirs entre amis ; sa vivacité et sa générosité séduisent son entourage. Hantée par une enfance sacrifiée pour Hollywood, elle aspire à rentrer chez elle et à consacrer du temps à ses enfants. Aura-t-elle seulement la force d’aller de l’avant ?Lire la suite »

1917, de Sam Mendes

2912389L’une de mes résolutions de cette année 2020 est d’aller un peu plus souvent au cinéma. Ce début d’année commence bien, car de belles sorties cinéma se profilent (merci les cérémonies de remises de prix !) ! Je ne suis pas une grande adepte des films de guerre, et malgré tout, je n’avais pas envie de passer à côté de 1917, nouveau film de Sam Mendes, qui a reçu dernièrement les Golden Globes du Meilleur Film Dramatique et du Meilleur Réalisateur : il n’en fallait pas plus pour me convaincre de le voir sur grand écran !

L’histoire
Pris dans la tourmente de la Première Guerre Mondiale, Schofield et Blake, deux jeunes soldats britanniques, se voient assigner une mission à proprement parler impossible. Porteurs d’un message qui pourrait empêcher une attaque dévastatrice et la mort de centaines de soldats, dont le frère de Blake, ils se lancent dans une véritable course contre la montre, derrière les lignes ennemies.Lire la suite »

La Favorite, de Yórgos Lánthimos

2555640A l’approche des Oscars, je ne pouvais plus attendre pour voir La Favorite, LE film le plus nommé de la cérémonie. Etant en plus un film historique, mon genre de prédilection, j’avais très envie de le découvrir !

Synopsis
Début du XVIIIème siècle. L’Angleterre et la France sont en guerre. Toutefois, à la cour, la mode est aux courses de canards et à la dégustation d’ananas. La reine Anne, à la santé fragile et au caractère instable, occupe le trône tandis que son amie Lady Sarah gouverne le pays à sa place. Lorsqu’une nouvelle servante, Abigail Hill, arrive à la cour, Lady Sarah la prend sous son aile, pensant qu’elle pourrait être une alliée. Abigail va y voir l’opportunité de renouer avec ses racines aristocratiques. Alors que les enjeux politiques de la guerre absorbent Sarah, Abigail quant à elle parvient à gagner la confiance de la reine et devient sa nouvelle confidente. Cette amitié naissante donne à la jeune femme l’occasion de satisfaire ses ambitions, et elle ne laissera ni homme, ni femme, ni politique, ni même un lapin se mettre en travers de son chemin.Lire la suite »

Green Book – Sur les routes du sud, de Peter Farrelly

0070815Les nominations aux Oscars sont tombées il y a peu, et avec elles la sortie d’une multitude de films nommés qui arrivent enfin sur nos écrans ! Comme chaque année, j’essaie d’en voir la plupart, et à ce titre, je ne pouvais pas passer à côté de Green Book, dont le casting m’avait interpelé !

Synopsis
En 1962, alors que règne la ségrégation, Tony Lip, un videur italo-américain du Bronx, est engagé pour conduire et protéger le Dr Don Shirley, un pianiste noir de renommée mondiale, lors d’une tournée de concerts. Durant leur périple de Manhattan jusqu’au Sud profond, ils s’appuient sur le Green Book pour dénicher les établissements accueillant les personnes de couleur, où l’on ne refusera pas de servir Shirley et où il ne sera ni humilié ni maltraité.
Dans un pays où le mouvement des droits civiques commence à se faire entendre, les deux hommes vont être confrontés au pire de l’âme humaine, dont ils se guérissent grâce à leur générosité et leur humour. Ensemble, ils vont devoir dépasser leurs préjugés, oublier ce qu’ils considéraient comme des différences insurmontables, pour découvrir leur humanité commune. Lire la suite »