Magnificat, de François-Henri Soulié

En tant qu’amatrice de romans historiques, je n’ai pas su résister à la proposition des éditions 12-21 de lire Magnificat, nouveau roman de François-Henri Soulié, et deuxième tome de sa série Occitania.

L’histoire

An 1177. La vicomtesse Ermengarde règne seule sur le riche comté de Narbonne. Dernière de sa dynastie, elle entretient une cour raffinée dont le jeune troubadour Guilhem de Malpas est le plus brillant fleuron.
Dans l'ombre, elle est pourtant la proie d'un complot implacable. Les marchands, qui constituent la richesse de la ville, veulent faire du comté une république à l'égal de Gênes ou de Pise. Le comte de Toulouse rêve de s'emparer du comté. Les marchands de Narbonne ourdissent un complot visant à instaurer une République. L'Eglise de Rome, quant à elle, se cherche des alliés pour éradiquer l'hérésie cathare.
Dans un palais déserté de sa cour et assiégé par la neige, Ermengarde, affaiblie par la maladie, elle assiste aux meurtres de ses derniers soutiens.
Pour fédérer son peuple, elle place tous ses espoirs dans un grand spectacle dont elle a confié la charge à Guilhem de Malpas.
Mais l'art peut-il vraiment sauver un monde en proie à la violence et à la cupidité ? Pour les Cathares, l'affaire est entendue : le monde est la création du diable et la beauté le dernier piège qu'il nous tend.
Conjurations, trahisons, complots sont les rouages d'un jeu sans pitié dont l'issue sera fatale pour toute une société.

Lire la suite »

S’il n’en reste qu’une, de Patrice Franceschi

Je suis généralement peu attentive aux Prix littéraires, sauf au Prix Roman Fnac qui ne m’a jamais déçu. Quand j’ai vu que S’il n’en reste qu’une, le dernier roman de Patrice Franceschi, était dans le carré final, j’ai foncé le lire !

L’histoire

Une journaliste occidentale croit pouvoir enquêter impunément sur le destin magnifique de deux figures légendaires, Tékochine et Gulistan, afin de raconter la pureté de leur cause, l’inflexibilité de leur lutte, les circonstances exceptionnelles de leur mort dans les décombres d’une ville assiégée de l’ancienne Mésopotamie.
Mais accéder au premier cercle des dirigeants clandestins de cette guerre-là se mérite, et peut-être ne peut-on révéler la vérité qui se cache derrière tant de récits lacunaires et contradictoires qu’en se perdant à son tour : son enquête devient peu à peu parcours initiatique, remontée du fleuve du souvenir, hymne à une liberté dont nous avons perdu le sens en cessant d’être prêts à en payer le prix.

Lire la suite »

Celle qui brûle, de Paula Hawkins

Après avoir adoré La fille du train, que j’ai lu il y a plusieurs années (cliquez ici pour lire ma chronique), je n’ai pas hésité longtemps avant de solliciter sur NetGalley la version audio du dernier roman de Paula Hawkins, Celle qui brûle.

L’histoire

À Londres, trois femmes sont frappées de plein fouet par l’assassinat d’un jeune homme à bord de sa péniche : Carla, sa tante, Miriam, sa voisine, qui a découvert le corps, et Laura, avec qui la victime a passé sa dernière nuit.
Si elles ne se connaissent pas, ces trois femmes ont un point commun : chacune a été victime d’une injustice qui a gâché sa vie. Chacune couve une colère qui ne demande qu’à exploser. L’une d’elles aurait-elle commis l’irrémédiable pour réparer les torts qu’elle a subis ?

Lire la suite »

Le bal des folles, de Victoria Mas

Avec la sortie de son adaptation sur Prime Vidéo, je n’ai pas résisté à la lecture du Bal des Folles, premier roman de Victoria Mas, sorti en 2019, et qui avait rencontré un joli succès. J’ai donc profité du dernier week-end de l’été pour enfin m’y plonger !

L’histoire

Chaque année, à la mi-carême, se tient un très étrange Bal des Folles. Le temps d’une soirée, le Tout-Paris s’encanaille sur des airs de valse et de polka en compagnie de femmes déguisées en colombines, gitanes, zouaves et autres mousquetaires. Réparti sur deux salles – d’un côté les idiotes et les épileptiques ; de l’autre les hystériques, les folles et les maniaques – ce bal est en réalité l’une des dernières expérimentations de Charcot, désireux de faire des malades de la Salpêtrière des femmes comme les autres. Parmi elles, Eugénie, Louise et Geneviève, dont Victoria Mas retrace le parcours heurté, dans ce premier roman qui met à nu la condition féminine au XIXe siècle.

Lire la suite »

907 fois Camille, de Julien Dufresne-Lamy

S’il y a bien ouvrage que je ne pouvais pas manquer en cette rentrée littéraire, c’est le nouveau livre de Julien Dufresne-Lamy, 907 fois Camille. Après mon coup de coeur pour Jolis jolis monstres il y a deux ans (cliquez ici pour lire mon avis), j’ai décidé de lire toute son oeuvre. Autrement dit, je me suis jetée sur ce nouveau livre !

L’histoire

C’est l’histoire de Camille, fille de. Fille d’un acteur ? D’un chanteur ? Non, de Dominique Alderweireld alias Dodo la Saumure, proxénète. Camille qui doit composer avec l’absence d’un père désintéressé de son sort, trop occupé par la gestion de ses maisons closes et ses allers-retours en prison. Camille grandit et doit construire son identité, celle d’une femme moderne et indépendante, qui cherche à donner un sens aux silences et aux non-dits qui projettent une lumière trouble sur son univers familial. Sans cesse tiraillée entre la colère et le pardon, l’abandon et le désir de tisser un lien avec son père. L’expérience de Camille est à la fois personnelle et universelle car elle est aussi celle de toutes ces femmes qui ont pour seule figure masculine un homme qui ne les voit que comme des biens, des objets dont on se sert pour satisfaire son ego et réussir.
Mais c’est aussi l’histoire d’un auteur, Julien Dufresne-Lamy, qui veut raconter Camille, son amie, et ce que c’est d’écrire vrai, ce processus qui l’entraine sur le chemin tortueux des souvenirs enfouis, des résistances, des scrupules, des pudeurs, des choix que doit faire celui qui narre la vie d’une autre. « Il y a une histoire vraie qui me confisque. Ce doit être un livre sans fausseté et sans silence, je le dois à mon amie Camille d’abord, je le dois à l’écriture avec qui il est bon quelquefois de cesser les coups de triche. Alors depuis que ce livre existe, une peur pointille : comment faire de longues confidences un livre vrai, un vrai livre ? Comment faire de mon amie une héroïne ? »

Lire la suite »