L’accident de chasse, de Landis Blair et David L. Carlson

Je lis peu de romans graphiques de manière générale, car c’est un support qui me touche peu. Mais je m’évertue à en lire, car je sais que de vraies pépites sont publiées. Pour faire mon choix, je me base donc, comme une bonne non-connaisseuse, sur les Prix. Quand j’ai vu cet ouvrage à la médiathèque et ai vu qu’il avait remporté le Fauve d’Or au festival de la BD d’Angoulême, je n’ai donc pas hésité à l’emprunter !

L’histoire

Chicago, 1959. Charlie Rizzo, qui vient de perdre sa mère, doit emménager avec son père aveugle. Pour le jeune garçon, l’histoire est limpide : Matt Rizzo a perdu la vue à la suite d’un accident de chasse, comme il le lui a toujours raconté. Mais le jour où un policier sonne à leur porte, Matt choisit de révéler à son fils la partie immergée de son passé, et la véritable raison de sa cécité : un vol à main armé qu’il a commis des années plus tôt, alors qu’il fréquentait la mafia de Chicago…

Lire la suite »

Blanc autour, de Wilfrid Lupano et Stéphane Fert

J’ai entendu tellement de bons avis sur le roman graphique Blanc autour que je n’ai pu que foncer dessus quand je l’ai vu en médiathèque, puis le lire lors d’un des multiples dimanches pluvieux de ce mois d’août.

L’histoire

1832, Canterbury. Dans cette petite ville du Connecticut, l’institutrice Prudence Crandall s’occupe d’une école pour filles. Un jour, elle accueille dans sa classe une jeune noire, Sarah. La population blanche locale voit immédiatement cette « exception » comme une menace. Même si l’esclavage n’est plus pratiqué dans la plupart des États du Nord, l’Amérique blanche reste hantée par le spectre de Nat Turner : un an plus tôt, en Virginie, cet esclave noir qui savait lire et écrire a pris la tête d’une révolte sanglante. Pour les habitants de Canterbury, instruction rime désormais avec insurrection. Ils menacent de retirer leurs filles de l’école si la jeune Sarah reste admise. Prudence Crandall les prend au mot et l’école devient la première école pour jeunes filles noires des États-Unis, trente ans avant l’abolition de l’esclavage.

Lire la suite »

Peau d’Homme, d’Hubert et Zanzim

Voilà un roman graphique que j’ai lu à cause des réseaux sociaux, et particulièrement d’Instagram ! Je ne m’y connais que trop peu en romans graphiques, et je regarde peu les sorties de ce format. Mais quand j’entends des avis dithyrambiques sur un ouvrage, je le note et tâche de l’emprunter à la médiathèque; c’est donc ce que j’ai fait avec Peau d’Homme.

L’histoire

Dans l’Italie de la Renaissance, Bianca, demoiselle de bonne famille, est en âge de se marier. Ses parents lui trouvent un fiancé à leur goût : Giovanni, un riche marchand, jeune et plaisant. Le mariage semble devoir se dérouler sous les meilleurs auspices même si Bianca ne peut cacher sa déception de devoir épouser un homme dont elle ignore tout. Mais c’était sans connaître le secret détenu et légué par les femmes de sa famille depuis des générations : une « peau d’homme » ! En la revêtant, Bianca devient Lorenzo et bénéficie de tous les attributs d’un jeune homme à la beauté stupéfiante. Elle peut désormais visiter incognito le monde des hommes et apprendre à connaître son fiancé dans son milieu naturel. Mais dans sa peau d’homme, Bianca s’affranchit des limites imposées aux femmes et découvre l’amour et la sexualité.

Lire la suite »

Miss Charity, tome 1 : L’enfance de l’art, de Loïc Clément et Anne Montel

Les noms de Loïc Clément et Anne Montel me sont restés en tête depuis ma lecture de Chaussette il y a quelques années (cliquez ici pour lire mon avis). Quand j’ai vu qu’ils s’étaient attelés à la réalisation d’une série graphique autour du roman Miss Charity de Marie-Aude Murail, et que le premier (et seul sorti à ce jour) tome était disponible à la médiathèque, j’ai foncé, et ai profité d’un joli dimanche brumeux d’automne pour m’y plonger !

L’histoire

En 1880, Charity est une petite fille de la bonne société anglaise. Endeuillée par la mort de ses petites soeurs, sa famille lui accorde peu d’attention ; aussi se réfugie-t-elle auprès de sa bonne, Tabitha. Elle élève également des souris dans la nursery, dresse un lapin, étudie des champignons au microscope et apprend Shakespeare par coeur, espérant qu’un jour quelque chose rompra sa solitude.

Lire la suite »

Le Prince et la Couturière, de Jen Wang

A force de voir des coups de cœur chez tous les lecteurs l’ayant lu, je me suis décidée à emprunter Le Prince et la Couturière à la médiathèque. Suivant ma résolution de lire un ouvrage graphique par semaine, je me suis plongée dedans en plein vendredi soir confiné !

L’histoire

Le prince Sébastien cherche sa future femme, ou plutôt, ses parents lui cherchent une épouse… De son côté, Sébastien est trop occupé à garder son identité secrète à l’abri des regards indiscrets. La nuit, il revêt les tenues les plus folles et part conquérir Paris sous les atours de l’époustouflante Lady Crystallia, l’icône de mode la plus courue de toute la capitale !
Sébastien a une arme secrète : sa couturière, Francès, une des deux seules personnes à connaître son secret, et sa meilleure amie. Mais Francès rêve de s’accomplir par elle-même, et rester au service du prince lui promet une vie dans l’ombre… pour toujours. Combien de temps Francès supportera-t-elle de vivre dans le boudoir de Sébastien en mettant ses rêves de côté ?

Lire la suite »