Canicule, de Jane Harper

Dans ma pile à lire depuis 2017, il devenait temps que je découvre Canicule, titre de circonstance en ce mois d’août torride ! Je lis peu de romans policiers, mais j’avais entendu de bons avis sur celui-ci, donc go !

L’histoire

Kiewarra. Petite communauté rurale du sud-est de l’Australie. Écrasée par le soleil, terrassée par une sécheresse sans précédent. Sa poussière. Son bétail émacié. Ses fermiers désespérés. Désespérés au point de tuer femme et enfant, et de retourner l’arme contre soi-même ? C’est ce qui est arrivé à Luke Hadler, et Aaron Falk, son ami d’enfance, n’a aucune raison d’en douter. S’il n’y avait pas ces quelques mots arrivés par la poste : « Luke a menti. Tu as menti. Sois présent aux funérailles… »
Revenir à Kiewarra est la dernière chose dont Aaron a envie. Trop vives sont encore les blessures de son départ précipité des années auparavant. Trop dangereux le secret qu’il a gardé pendant tout ce temps. Mais Aaron a une dette, et quelqu’un a décidé que le moment est venu de la payer…

Lire la suite »

Rêver, de Franck Thilliez

Ayant découvert et apprécié la plume de Franck Thilliez avec La chambre des morts (cliquez ici pour lire ma chronique), j’ai pu réitérer l’expérience de cet auteur grâce au club de lecture des dissidentes avec Rêver, un one-shot dont je n’avais pas entendu que du bien, mais dont j’ai tout de même tenu à me faire ma propre opinion.

L’histoire

Si ce n’étaient ses cicatrices et les photos étranges qui tapissent les murs de son bureau, on pourrait dire d’Abigaël qu’elle est une femme comme les autres.
Si ce n’étaient ces moments où elle chute au pays des rêves, on pourrait jurer qu’Abigaël dit vrai.
Abigaël a beau être cette psychologue qu’on s’arrache sur les affaires criminelles difficiles, sa maladie survient toujours comme une invitée non désirée. Une narcolepsie sévère qui la coupe du monde plusieurs fois par jour et l’emmène dans une dimension où le rêve empiète sur la réalité. Pour les distinguer l’un de l’autre, elle n’a pas trouvé mieux que la douleur.
 Comment Abigaël est-elle sortie indemne de l’accident qui lui a ravi son père et sa fille ? Par quel miracle a-t-on pu la retrouver à côté de la voiture, véritable confetti de tôle, le visage à peine touché par quelques bris de verre ? Quel secret cachait son père qui tenait tant, ce matin de décembre, à s’exiler pour deux jours en famille ? Elle qui suait sang et eau sur une affaire de disparitions depuis quelques mois va devoir mener l’enquête la plus cruciale de sa vie. Dans cette enquête, il y a une proie et un prédateur : elle-même.

Lire la suite »

Mexican Gothic, de Silvia Moreno-Garcia

Acheté lors d’une opération spéciale en fin d’année dernière, il m’a fallu une lecture commune organisée par Leah Book Addict pour sortir Mexican Gothic de ma liseuse… Je lis très peu de romans d’horreur, de quoi me sortir de ma zone de confort !

L’histoire

Après avoir reçu un mystérieux appel à l’aide de sa cousine récemment mariée, Noemí Taboada se rend à High Place, un manoir isolé dans la campagne mexicaine. Elle ignore ce qu’elle va y trouver, ne connaissant ni la région ni le compagnon de sa cousine, un séduisant Anglais. Avec ses robes chic et son rouge à lèvres, Noemí semble plus à sa place aux soirées mondaines de Mexico que dans une enquête de détective amateur. Elle n’a pourtant peur ni de l’époux de sa cousine, un homme à la fois troublant et hostile, ni du patriarche de la famille, fasciné par son invitée… ni du manoir lui-même, qui projette dans les rêves de Noemí des visions de meurtre et de sang. Car High Place cache bien des secrets entre ses murs. Autrefois, la fortune colossale de la famille la préservait des regards indiscrets. Aujourd’hui, Noemí découvre peu à peu d’effrayantes histoires de violence et de folie.

Lire la suite »

Avec tes yeux, de Sire Cédric

Cette année, le projet est de lire des reliques de ma pile à lire ! Et au mois de mai, j’ai profité d’une lecture commune organisée par Triple L de Mag pour sortir de ma bibliothèque le roman Avec tes yeux de ma bibliothèque, roman que j’avais acheté et fait dédicacer par l’auteur au salon Saint-Maur en poche en juin 2016…

L’histoire

Thomas ne croit que ce qu’il voit, mais personne ne le croit. Depuis quelque temps, Thomas fait des rêves atroces. D’épouvantables rêves qui le réveillent en sursaut et morcellent son sommeil qu’il a déjà fragile. Si ce n’était que ça ! Après une séance d’hypnose destinée à régler ses problèmes d’insomnie, il est en proie à des visions. Il se voit, à travers les yeux d’un autre, torturant une jeune femme… Persuadé qu’un meurtre est effectivement en train de se produire, il part à la recherche de la victime. Le cauchemar de Thomas ne fait que commencer.

Lire la suite »

La trilogie de la ville blanche, tome 2 : Les rites de l’eau, d’Eva García Sáenz de Urturi

Le silence de la ville blanche, premier tome de cette saga qui s’avère être une trilogie, m’avait bien plu à sa sortie il y a un an et demi (cliquez ici pour lire ma chronique). Je n’ai donc pas hésité très longuement avant de solliciter sa suite quand je l’ai vu dans le catalogue NetGalley.

L’histoire

Pays basque espagnol, 2016. Un tueur en série s’attaque aux femmes enceintes. Comble de l’horreur, l’individu semble s’inspirer d’un rite ancestral consistant à brûler les victimes avant de les pendre par les pieds pour les immerger dans un chaudron datant de l’âge de bronze. L’affaire est aussitôt confiée à l’inspecteur et profiler Unai López de Ayala, dit Kraken. Appelé sur la première scène de crime, ce dernier découvre, horrifié, que la victime n’est autre qu’Ana Belén Liaño, son amour de jeunesse. Une révélation qui va replonger l’inspecteur vingt-cinq ans en arrière, dans un passé qu’il croyait profondément enfoui…

Lire la suite »