Et que quelqu’un vous tende la main, de Carène Ponte

J’ai eu la surprise et le plaisir de recevoir le nouveau roman de Carène Ponte de la part des éditions Fleuve pour sa sortie ! Ravie de passer un nouveau moment en compagnie de sa plume, qui me fait généralement passer un bon moment, je me suis empressée de découvrir son dernier né !

L’histoire

Le Jardin des Cybèles est une maison de repos qui accueille des personnes abîmées par la vie. Cet été-là, elle ouvre ses portes à deux nouvelles pensionnaires : Valérie et Anna. Quelques jours après leur arrivée, elles font la connaissance de Charline, la propriétaire d’un petit salon de thé voisin. Ce lieu chaleureux devient un véritable refuge pour les deux femmes, qui adorent s’y retrouver pour déguster des gâteaux tout en bavardant. Mais une nouvelle dramatique va chambouler l’existence de Charline et perturber ce fragile équilibre. Valérie et Anna décident alors de mettre leur propre souffrance de côté pour épauler leur amie dans cette terrible épreuve. Toutes trois embarquent pour une virée au bord de la mer. Le temps de ce séjour improvisé, elles comptent bien réapprendre à profiter de la vie?!

Lire la suite »

Réinventer l’amour, de Mona Chollet

Mona Chollet est une autrice féministe vers laquelle je me dirige facilement; mais je dois avouer que Réinventer l’amour ne me tentait pas. Sans sa sélection pour le Club de lectures féministes de Carnet Parisien, je ne l’aurais pas lu.

L’histoire

Nombre de femmes et d’hommes qui cherchent l’épanouissement amoureux ensemble se retrouvent très démunis face au troisième protagoniste qui s’invite dans leur salon ou dans leur lit : le patriarcat. Sur une question qui hante les féministes depuis des décennies et qui revient aujourd’hui au premier plan de leurs préoccupations, celle de l’amour hétérosexuel, ce livre propose une série d’éclairages.
Au coeur de nos comédies romantiques, de nos représentations du couple idéal, est souvent encodée une forme d’infériorité féminine, suggérant que les femmes devraient choisir entre la pleine expression d’elles-mêmes et le bonheur amoureux. Le conditionnement social subi par chacun, qui persuade les hommes que tout leur est dû, tout en valorisant chez les femmes l’abnégation et le dévouement, et en minant leur confiance en elles, produit des déséquilibres de pouvoir qui peuvent culminer en violences physiques et psychologiques. Même l’attitude que chacun est poussé à adopter à l’égard de l’amour, les femmes apprenant à le (sur ?) valoriser et les hommes à lui refuser une place centrale dans leur vie, prépare des relations qui ne peuvent qu’être malheureuses. Sur le plan sexuel, enfin, les fantasmes masculins continuent de saturer l’espace du désir : comment les femmes peuvent-elles retrouver un regard et une voix ?

Lire la suite »

La Déraison, d’Agnès Martin-Lugand

Comment résister à l’appel du dernier roman d’Agnès Martin-Lugand, aka une autrice dont j’ai apprécié tous les romans que j’ai pu lire jusqu’ici ?

L’histoire

Une femme aux portes de la mort. Un homme incapable d’en finir avec la vie.
Leurs deux voix s’élèvent tour à tour pour nous confier leur histoire, leurs maux, leurs démons, et plus que tout l’amour fou. Un amour qui inspire, réunit et sauve autant qu’il a pu détruire et séparer.

Lire la suite »

Idéal Standard, d’Aude Picault

Cela fait plusieurs années que le roman graphique Idéal Standard me tentait; alors, quand j’ai eu l’occasion de l’avoir via une copine, j’ai foncé sur l’occasion et l’ai rapidement lu !

L’histoire

Claire, trentenaire, infirmière en néonatalogie, voit défiler ses relations amoureuses et désespère de construire un couple – le vrai, le bon, l’idéal. En choisissant de vivre avec Franck, elle croit enfin y être arrivée. Mais la réalité standardisée de ce qui l’attend n’est pas à la hauteur… 

Lire la suite »

La trilogie de la ville blanche, tome 2 : Les rites de l’eau, d’Eva García Sáenz de Urturi

Le silence de la ville blanche, premier tome de cette saga qui s’avère être une trilogie, m’avait bien plu à sa sortie il y a un an et demi (cliquez ici pour lire ma chronique). Je n’ai donc pas hésité très longuement avant de solliciter sa suite quand je l’ai vu dans le catalogue NetGalley.

L’histoire

Pays basque espagnol, 2016. Un tueur en série s’attaque aux femmes enceintes. Comble de l’horreur, l’individu semble s’inspirer d’un rite ancestral consistant à brûler les victimes avant de les pendre par les pieds pour les immerger dans un chaudron datant de l’âge de bronze. L’affaire est aussitôt confiée à l’inspecteur et profiler Unai López de Ayala, dit Kraken. Appelé sur la première scène de crime, ce dernier découvre, horrifié, que la victime n’est autre qu’Ana Belén Liaño, son amour de jeunesse. Une révélation qui va replonger l’inspecteur vingt-cinq ans en arrière, dans un passé qu’il croyait profondément enfoui…

Lire la suite »