Jackie et Lee, de Stéphanie des Horts

Après ma lecture du Jour où Kennedy n’est pas mort de R.J. Ellory (cliquez ici pour lire ma chronique), j’ai eu envie de rester en compagnie de Jackie avec une sortie récente : Jackie et Lee, de Stéphanie des Horts, paru chez Albin Michel en février et que je m’étais procuré au format audio. J’ai réalisé que je ne connaissais Jackie Kennedy que par son mariage, et cette biographie couplée des deux soeurs Bouvier me paraissait parfaite pour mieux connaitre le personnage.

L’histoire

Deux soeurs. Un destin.
Américaines. Chic. Glamour. Deux sœurs intelligentes et belles. La première aura tout, la seconde en rêvera. La première épouse un président et s’érige en symbole. La seconde s’unit à un prince sans fortune et sans gloire.
Jackie et Lee Bouvier entrent dans la légende. Leurs amants s’appellent Gianni Agnelli ou Aristote Onassis. Elles fréquentent Cecil Beaton, Andy Warhol, Mick Jagger. Elles lancent les Hamptons, font vibrer Palm Beach. Sur la côte amalfitaine, Benno Graziani shoote à tout va pour Paris Match, c’est la dolce vita…
Et soudain, le drame : Dallas, 22 novembre 1963. Jackie va enfin faire profil bas, songe Lee. Elle se trompe, Jackie se prend pour le soleil et Lee marche dans l’ombre de son aînée.
De l’Inde de Nehru à la Ve avenue, du bal Noir et Blanc de Truman Capote aux pontons de Martha’s Vineyard, Jackie Kennedy et Lee Radziwill s’affrontent à coups de secrets inavouables, de serments bafoués et de testaments que l’on préférerait oublier.
Alors, les soeurs Bouvier, des filles infréquentables ou les dernières princesses de l’Amérique ?Lire la suite »

C’est lundi, que lisez-vous ? #234

banniere

Et oui, c’est lundi ! C’est donc parti pour le rendez-vous hebdomadaire du C’est lundi, que lisez-vous ? Ce joli rendez-vous hebdomadaire est géré depuis le blog I believe in Pixie Dust !

Pour rappeler le principe de ce rendez-vous hebdomadaire, qui est très simple, il suffit de répondre à 3 questions :
– qu’ai-je lu la semaine passée ?
– que suis-je en train de lire ?
– que vais-je lire ensuite ?Lire la suite »

Les trois filles du Capitán, de Maria Dueñas

Quand je vois un roman historique publié par les éditions Robert Laffont, je suis intriguée. Cette maison est pour moi synonyme de qualité dans ses choix de publication de ce genre, et je m’aventure souvent à lire les résumés de leurs romans. Et quand j’ai lu celui des Les trois filles du Capitán, j’ai foncé et l’ai sollicité sur NetGalley !

L’histoire

New York, 1936. El Capitán, petit restaurant de quartier de la 14e Rue, une des enclaves de la colonie espagnole, peine à être rentable. Le décès accidentel sur les docks de son propriétaire, le casse-cou bourlingueur Emilio Arenas, oblige ses trois jeunes filles au tempérament fougueux à en prendre les rênes. Abattues mais poussées par la nécessité de subvenir à leurs besoins, Victoria, Mona et Luz devront surmonter bien des obstacles pour voir leur rêve se réaliser, celui de transformer la gargote en night-club latino.Lire la suite »

Cinq cartes brûlées, de Sophie Loubière

Sophie Loubière est une autrice que je souhaite découvrir depuis longtemps. Je possède un de ses romans dans ma pile à lire, mais je n’avais pas encore pris le temps de me lancer. Alors quand les éditions 12-21 m’ont contacté pour un partenariat, j’ai foncé, et ai choisi de lire Cinq cartes brûlées, son dernier roman sorti début 2020 !

L’histoire

Laurence Graissac grandit aux côtés de son frère, Thierry, qui prend toujours un malin plaisir à la harceler et à l’humilier. Du pavillon sinistre de son enfance à Saint-Flour, elle garde des blessures à vif, comme les signes d’une existence balayée par le destin. Mais Laurence a bien l’intention de devenir la femme qu’elle ne s’est jamais autorisée à être, quel qu’en soit le prix à payer. Le jour où le discret docteur Bashert, en proie à une addiction au jeu, croise sa route, la donne pourrait enfin changer…Lire la suite »