Pile à lire du mois : Ces livres que j’aimerais lire en septembre…

autumn-book-hello-leaf-Favim.com-2068399

Qui dit septembre dit rentrée… Bon, pour ma part, mes vacances se sont terminées mi-juillet donc la rentrée c’était il y a looooonnngtemps ! Le mot rentrée signifie deux choses pour moi : plus de monde dans les transports, et rentrée littéraire !

Clairement, n’étant en partenariat avec aucune maison d’édition, la découverte des romans de la rentrée littéraire se fait uniquement via NetGalley, et je me restreins pour ne pas me laisser déborder. Il y a donc quelques nouveautés de la rentrée littéraire dans ma pile à lire du mois, mais surtout des romans plus anciens qui me tentent depuis des semaines, et des romans de mon challenge ABC (mine de rien la fin de l’année, et donc la fin du challenge, approche à grands pas) ! 

NETGALLEY / RENTREE LITTERAIRE

9782246814641-001-tMiss Jane, de Brad Watson – 384 pages, Editions Grasset
Un roman de la rentrée littéraire dont le résumé m’a beaucoup intrigué, et que j’ai reçu grâce à Grasset et NetGalley !
Jane Chisolm vient au monde en 1915, dans une petite ferme du Mississippi. Quelques instants après sa naissance, le Dr Thompson saisit un carnet et commence à prendre des notes. Jane est née avec une malformation : un handicap qu’elle devra surmonter sa vie durant. Les premières années à la ferme, au milieu d’une nature éblouissante, sont joyeuses et innocentes. Ce n’est qu’à l’approche de ses six ans que la petite Jane prend conscience de sa singularité. Mais sa soif d’apprendre est plus forte que les réticences de ses proches. Elle entre à l’école, se plonge dans les livres. Puis arrive l’adolescence et le Dr Thompson devient son principal confident, y compris lorsque celle-ci tombe amoureuse

******************************************

9782246861089-001-tTu t’appelais Maria Schneider, de Vanessa Schneider – 260 pages, Editions Grasset
Je ne pouvais pas passer à côté de ce roman de la rentrée littéraire qui évoque la vie de Maria Schneider, jeune actrice agressée sexuellement en plein tournage par Marlon Brando alors qu’elle n’avait que 19 ans… Un livre écrit par sa cousine, dont rien que le résumé me fait hérisser les poils…
Tu étais libre et sauvage. D’une beauté à couper le souffle. Tu n’étais plus une enfant, pas encore une adulte quand tu enflammas la pellicule du Dernier Tango à Paris, un huis clos de sexe et de violence avec Marlon Brando.
Tu étais ma cousine. J’étais une petite fille et tu étais célèbre. Tu avais eu plusieurs vies déjà et de premières fêlures. Tu avais quitté ta mère à quinze ans pour venir vivre chez mes parents. Ce Tango marquait le début d’une grande carrière, voulais-tu croire. Il fut le linceul de tes rêves. Tu n’étais préparée à rien, ni à la gloire, ni au scandale. Tu as continué à tourner, mais la douleur s’est installée.
Cette histoire, nous nous étions dit que nous l’écririons ensemble. Tu es partie et je m’y suis attelée seule, avec mes souvenirs, mes songes et les traces que tu as laissées derrière toi. Ce livre parle beaucoup de toi et un peu de moi. De cinéma, de politique, des années soixante-dix, de notre famille de fous, de drogue et de suicide, de fêtes et de rires éclatants aussi. Il nous embarque à Londres, à Paris, en Californie, à New York et au Brésil. On y croise les nôtres et ceux qui ont compté, Alain Delon, Brigitte Bardot, Patti Smith, Marlon Brandon, Nan Goldin…
Ce livre est pour toi, Maria. Je ne sais pas si c’est le récit que tu aurais souhaité, mais c’estle roman que j’ai voulu écrire.

******************************************

couv31315904Coeur battant, d’Axl Cendres – 185 pages, Editions Sarbacane
J’avais plus qu’adoré Dysfonctionnelle de l’auteure, il me tarde de découvrir son dernier-né ! Axl Cendres me l’a gentiment proposé après vu ma chronique de Dysfonctionnelle, et j’ai accepté avec plaisir !
Après avoir essayé d’éteindre son cœur, il se retrouve dans une clinique pour « suicidants ». Il y rencontre Alice, aussi belle que cynique ; Victor, aussi obèse que candide ; la vieille Colette, aussi espiègle qu’élégante ; et Jacopo, aussi riche que grincheux. A eux cinq, ils décident de s’évader de la clinique, direction le manoir de Jacopo, en Normandie. Le but du voyage ? Se jeter d’une falaise, tous ensemble ! Mais la route va leur réserver plusieurs surprises. Assez pour qu’Alex se demande si, finalement, la vie n’en vaut pas la douleur…

******************************************

cover147097-mediumGwendy et la boîte à boutons, de Stephen King et Richard Chizmar – 160 pages, Editions Le Livre de Poche
Un peu de Stephen King pour pimenter un peu cette rentrée littéraire, quoi de mieux ?
Trois chemins permettent de gagner Castle View depuis la ville de Castle Rock : la Route 117, Pleasant Road et les Marches des suicidés. Comme tous les jours de cet été 1974, la jeune Gwendy Peterson a choisi les marches maintenues par des barres de fer solides qui font en zigzag l’ascension du flanc de la falaise. Lorsqu’elle arrive au sommet, un inconnu affublé d’un petit chapeau noir l’interpelle puis lui offre un drôle de cadeau : une boîte munie de deux manettes et sur laquelle sont disposés huit boutons de différentes couleurs. La vie de Gwendy va changer. Mais le veut-elle vraiment ? Et, surtout, sera-t-elle prête, le moment venu, à en payer le prix ? Tout cadeau n’a-t-il pas sa contrepartie ?

******************************************

couv30894342Cette maison est la tienne, de Fatima Farheen Mirza – 472 pages, Editions Calmann-Lévy
Un roman dont j’ai entendu énormément de bien, et dont la thématique a l’air très forte. Il me tarde de le lire enfin !
Avant-hier soir, elle n’avait encore jamais entendu parler de ces taches qui s’amoncellent comme la poussière sur le coeur. Et si ne pas porter le foulard valait une tache, est-ce qu’une nouvelle se formerait chaque fois qu’elle déciderait de rester tête nue ? Hadia, Huda et leur petit frère Amar ont grandi sous le même toit californien, tiraillés entre rêve américain et traditions chiites de leurs parents nés en Inde. Le mariage d’Hadia est l’occasion pour les deux soeurs de revoir Amar, disparu depuis trois ans. Grâce à l’exploration de leurs souvenirs d’enfance, parfois tendres, souvent douloureux, se dessine une fresque familiale bouleversante où chaque enfant se joue des interdits pour tenter de grandir librement dans son corps, et dans son coeur.

******************************************

9782260032465oriSujet inconnu, de Loulou Robert – 252 pages, Editions Julliard
Ma libraire m’a donné très envie de découvrir ce roman, pour lequel elle a eu un coup de cœur ! Quand j’ai vu qu’il était proposé sur NetGalley, je n’ai pas hésité une seconde et l’ai demandé !
J’avais huit ans quand j’ai su que je ne finirais pas mes jours ici. Qu’ici je ne deviendrais personne. Qu’ici je n’aimerais personne. Qu’ici, rien. Je ne ressentirais rien. J’avais huit ans et j’ai décidé de partir un jour. J’ai choisi de ressentir. J’ai choisi de souffrir. À partir de là, je suis condamnée à cette histoire. 
Sujet inconnu, c’est, dans un style brut et très contemporain, l’histoire d’un amour qui tourne mal. Entre jeux de jambes et jeux de mains, l’héroïne de ce roman boxe, court, tombe, se relève, danse, au rythme syncopé de phrases lapidaires et d’onomatopées. Plus la violence gagne le récit, plus on est pris par cette pulsation qui s’accélère au fil des pages. Un roman écrit d’une seule traite, d’un seul souffle, dans l’urgence de gagner le combat, dans l’urgence de vivre, tout simplement.


CHALLENGE ABC

A37463_L_Ami_Retrouve.inddL’ami retrouvé, de Fred Uhlman – 122 pages, Editions Folio
Un roman très court que je lirai pour mon challenge ABC !
Agé de seize ans, Hans Schwarz, fils unique d’un médecin juif, fréquente le lycée de Stuttgart. Il est encore seul et sans ami véritable lorsque l’arrivée dans sa classe d’un garçon d’une famille protestante d’illustre ascendance lui permet de réaliser son exigeant idéal de l’amitié, tel que le lui fait concevoir l’exaltation romantique qui est souvent le propre de l’adolescence. C’est en 1932 qu’a lieu cette rencontre, qui sera de courte durée, les troubles déclenchés par la venue de Hitler ayant fini par gagner la paisible ville de Stuttgart. Les parents de Hans, qui soupçonnent les vexations que subit le jeune homme au lycée, décident de l’envoyer en Amérique, où il fera sa carrière et s’efforcera de rayer de sa vie et d’oublier l’enfer de son passé. Ce passé qui se rappellera un jour à lui de façon tragique.

******************************************

1507-1Lola Bensky, de Lily Brett – 310 pages, Editions 10/18
Un roman qui se passe en été, et le lire au moment de la rentrée me donnera du baume au coeur ! J’ai entendu énormément de bien de ce roman que j’ai peu vu passer sur la blogosphère, il me tarde de m’y plonger !
Londres 1967 : Lola Bensky, jeune journaliste pour le magazine australien Rock-Out, n a que 19 ans quand elle se retrouve au coeur de la scène musicale la plus excitante du moment ! Sans diplôme mais douée, trop grosse et toujours au régime, trop sage pour les sixties, quelles questions cette drôle de fille qui ne connaît rien au rock, n a jamais étudié le journalisme et dont le seul bagage et pas des moindres est d être l enfant de deux survivants d Auschwitz, va-t-elle bien pouvoir poser à ces rock stars en devenir ? Armée de son magnétophone et tartinée de fond de teint, Lola observe, écoute, écrit. À Londres, elle parle bigoudis avec Jimi Hendrix et sexe avec Mick Jagger. À Monterey, elle échange avec Mama Cass sur leurs régimes respectifs et aborde l amour entre filles, la drogue et l alcool avec Janis Joplin. Un jour, elle prête même ses faux-cils à Cher… Subtiles, drôles, personnelles, les questions s enchaînent, dévoilant des portraits inattendus de ces dieux du rock, mais révélant surtout la quête identitaire que Lola mène inconsciemment. Épouse, mère, auteure reconnue, Lola Bensky continue à s interroger sur ce qui fait la force d un être humain.

******************************************

couv26739020Le palais des ombres, de Maxence Fermine – 363 pages, Editions Michel Lafon
Un roman qui, je ne sais pas pourquoi, me fait penser à la rentrée, d’où sa présence dans cette pile à lire ! Ca, et le fait qu’il fait partie de mon challenge ABC, évidemment !
Paris, dans les années 1960. Nathan Thanner, trentenaire taciturne et discret qui ne vit que pour ses marionnettes confectionnées dans le secret de sa boutique, voit sa vie bouleversée par une lettre de son père auquel il ne parle plus depuis vingt ans. Cet ex-romancier à succès, dont la rumeur veut qu’il soit devenu fou, lui annonce son décès et l’héritage qu’il lui lègue : l’énigmatique maison où il vivait reclus, Le Palais des Ombres. Mais, même dans la mort, Hugo Thanner reste un être fuyant et mystérieux, à l’image de cette demeure diabolique qui semble se jouer de Nathan. Commence alors pour le jeune homme un inquiétant jeu de pistes dont l’issue pourrait le changer à jamais…

******************************************

sweet-mama-s-cafe-660846Sweet Mama’s Café, d’Elaine Hussey – 400 pages, Editions Mosaïc
Un roman dont j’ai entendu d’excellents avis un peu partout, je suis ravie de pouvoir enfin le lire !
1969, Biloxi. Le Sweet Mama’s Café. C’est là qu’on peut déguster le meilleur Amen cobbler du Mississippi, cette délicieuse pâtisserie que Sweet Mama, soixante-quinze ans, confectionne depuis cinq décennies. C’est là aussi que vit Sis Blake, auprès de la figure lumineuse et protectrice de sa grand-mère. Un endroit où la jeune femme peut oublier la dureté de la vie, et les responsabilités qui pèsent sur ses épaules depuis ses quatorze ans, depuis la mort de ses parents. Mais un jour Sis fait une découverte qui bouleverse son monde : de vieux ossements humains, enterrés dans le jardin de Sweet Mama. Pour percer ce mystère et découvrir ce qui est arrivé bien des années plus tôt, elle va devoir plonger dans le passé de sa famille, et arracher au silence les secrets qu’on lui a cachés.


CLUBS DE LECTURE

couv47045300

Une fille facile, de Louise O’Neill – 352 pages, Editions Quercus
Un roman sur lequel j’ai flashé quand je l’ai vu sur la chaine des Carnets d’Opalyne, et que je me suis procurée en VO ! J’ai hâte de le lire dans le cadre de la lecture du mois du Club de lectures féministes de Carnet Parisien !
Emma a dix-huit ans, c’est la plus jolie fille du lycée. En plus d’être belle, elle est pleine d’espoir en l’avenir. Cette nuit-là, il y a une fête, et tous les regards sont braqués sur elle. Le lendemain matin, ses parents la retrouvent inanimée devant la maison. Elle ne se souvient de rien. Tous les autres sont au courant. Les photographies prises au cours de la soirée circulent sur les réseaux sociaux, dévoilant en détail ce qu’Emma a subi. Les réactions haineuses ne se font pas attendre ; les gens refusent parfois de voir ce qu’ils ont sous les yeux. La vie d’Emma est brisée ? Certains diront qu’elle l’a bien cherché.


ENVIES LECTURE

couv39046145Les aventuriers de la mer, tome 3 : La conquête de la liberté, de Robin Hobb – 379 pages, Editions J’ai Lu
Je lis un tome par mois de cette série que j’aime beaucoup, il est temps d’entamer le tome 3 !
Perdu à Jamaillia, Hiemain s’apprête à affronter son destin. Dans sa fuite, l’apprenti prêtre va retrouver Vivacia pour subir avec elle les événements les plus douloureux de leurs jeunes existences. Son père, le capitaine Kyle, de plus en plus violent et humiliant, leste la vivenef d’esclaves, attirant les serpents de mer. Quant à Malta, elle entre progressivement en conflit avec ses aïeules et leur procure bien des tourments. Les Vestrit se déchirent de l’intérieur… Pendant ce temps, Kennit le pirate, affaibli et mutilé à l’issue d’un terrible abordage, sent la chance le quitter. Posséder une vivenef devient pour lui une priorité, un impératif audacieux mais quasi suicidaire…

******************************************

9782246798699-001-xCalifornia Girls, de Simon Liberati – 342 pages, Editions Grasset
Après avoir lu il y a peu The Girls qui est sur le même thème (la Manson Family), il est temps de lire ce roman !
Los Angeles, 8 août 1969 : Charles Manson, dit Charlie, fanatise une bande de hippies, improbable « famille » que soudent drogue, sexe, rock’n roll et vénération fanatique envers le gourou. Téléguidés par Manson, trois filles et un garçon sont chargés d’une attaque, la première du grand chambardement qui sauvera le monde. La nuit même, sur les hauteurs de Los Angeles, les zombies défoncés tuent cinq fois. La sublime Sharon Tate, épouse de Roman Polanski enceinte de huit mois, est laissée pour morte après seize coups de baïonnette. Une des filles, Susan, dite Sadie, inscrit avec le sang de la star le mot PIG sur le mur de la villa avant de rejoindre le ranch qui abrite la Famille. Au petit matin, le pays pétrifié découvre la scène sanglante sur ses écrans de télévision. Associées en un flash ultra violent, l’utopie hippie et l’opulence hollywoodienne s’anéantissent en un morbide reflet de l’Amérique. Crime crapuleux, vengeance d’un rocker raté, satanisme, combinaisons politiques, Black Panthers… Le crime garde une part de mystère.

******************************************

couv40592355Porcelaine, d’Estelle Faye – 274 pages, Editions Les Moutons Electriques
Alors non je ne possède pas la magnifique éditions des éditions des Moutons Electriques… seulement l’ebook ! Je me consolerai en admirant la couverture ! J’ai entendu énormément d’avis excellents sur ce roman, j’ai hâte de le découvrir !
Chine, vers l’an 200. Xiao Chen est un comédien errant, jeté sur les routes par un dieu vengeur. Un masque à forme humaine dissimule son faciès de tigre, tandis que son cœur est de porcelaine fêlée. Son voyage va durer plus de mille ans. Au cours de son périple, il rencontrera Li Mei, une jeune tisseuse, la Belle qui verra en lui plus qu’une Bête. Celle qui, sans doute, saura lui rendre son cœur de chair. Cependant Brume de Rivière, fille-fée jalouse et manipulatrice, intrigue dans l’ombre contre leur bonheur. Pendant presque quinze siècles, rivalités et amour s’entrecroisent, tissant une histoire de passion, de tendresse et de sacrifice, sur fond de magie et de théâtre.

******************************************

9782253098638-001-TJe suis là, de Clélie Avit – 235 pages, Editions Le Livre de Poche
J’avais entendu beaucoup de bien de ce roman que j’ai acheté il y a 2 ans… et qui traine dans ma pile à lire depuis ! Il est donc plus que temps de l’en sortir ! Il me tarde de découvrir la plume de Clélie Avit, dont je possède d’autres roman dans ma pile à lire !
À la suite d’un accident d’escalade en montagne, Elsa est plongée dans le coma. Tandis que l’espoir de son réveil s’amenuise de jour en jour, que ses proches et les médecins commencent à baisser les bras, un jeune homme, Thibault, pénètre par erreur dans sa chambre. Traumatisé par le sort de son frère, qui a renversé deux jeunes filles en voiture, Thibault décide de se confier à Elsa et noue une relation avec elle, malgré son mutisme. Est-il à ce point désespéré de lui-même ? Ou a-t-il décelé chez elle ce que plus personne ne voit ?

******************************************

9782264063694WEBAm Stram Gram, de M.J. Arlidge – 407 pages, Editions 10/18
J’ai entendu énormément de la série de thrillers de MJ Arlidge, j’ai donc hâte de pouvoir enfin la débuter avec ce premier tome qui est dans ma pile à lire depuis plus de deux ans !
Deux jeunes gens sont enlevés et séquestrés au fond d’une piscine vide dont il est impossible de s’échapper. À côté d’eux, un pistolet chargé d’une unique balle et un téléphone portable avec suffisamment de batterie pour délivrer un terrible message : « Vous devez tuer pour vivre. » Les jours passent, la faim et la soif s’intensifient, l’angoisse monte. Jusqu’à l’issue fatale. Les enlèvements se répètent. Ce sont les crimes les plus pervers auxquels le commandant Helen Grace ait été confrontée. Si elle n’avait pas parlé avec les survivants traumatisés, elle ne pourrait pas y croire. Helen connaît les côtés sombres de la nature humaine, y compris la sienne ; pourtant, cette affaire et ces victimes apparemment sans lien entre elles la laissent perplexe. Rien ne sera plus terrifiant que la vérité.

******************************************

couv1620084Les derniers jours de nos pères, de Joël Dicker – 450 pages, Editions De Fallois
Pour le moment, je n’ai lu que La vérité sur l’affaire Harry Québert… que j’avais adoré ! Il me tarde donc de découvrir le premier roman de l’auteur !
Londres, 1940. Soucieux de pallier l’anéantissement de l’armée britannique à Dunkerque, Winston Churchill a une idée qui va changer le cours de la guerre : créer une branche noire des services secrets, le Special Operation Executive (SOE), chargée de mener des actions de sabotage et de renseignement à l’intérieur des lignes ennemies et dont les membres seraient issus des populations locales pour être insoupçonnables. Du jamais vu jusqu’alors. Quelques mois plus tard, le jeune Paul-Émile quitte Paris pour Londres dans l’espoir de rejoindre la Résistance. Rapidement recruté par le SOE, il est intégré à un groupe de Français qui deviendront ses compagnons de coeur et d’armes. Entraînés et formés de façon intense aux quatre coins de l’Angleterre, ceux qui passeront la sélection se verront bientôt renvoyés en France occupée pour contribuer à la formation des réseaux de résistance. Mais sur le continent, le contre-espionnage allemand est en état d’alerte…

******************************************

9782253107804-001-x→ Les mots entre mes mains, de Guinevere Glasfurd – 448 pages, Editions Préludes
Rien de tel qu’un petit roman historique pour passer un bon moment ! Celui-ci a en plus la particularité de parler de Descartes, ce qui n’est pas pour me rebuter ! J’ai acheté ce roman-ci au moment de sa sortie, il est donc plus que temps de le sortir de ma pile à lire !
Quand Helena Jans van der Strom arrive à Amsterdam pour travailler chez un libraire anglais, la jeune femme, fascinée par les mots, a appris seule à lire et à écrire. Son appétit pour la vie et sa soif de connaissance trouveront des échos dans le cœur et l’esprit du philosophe René Descartes. Mais dans ce XVIIe siècle d’ombres et de lumières, où les penseurs sont souvent sévèrement punis, où les femmes n’ont aucun droit, leur liaison pourrait les perdre. Descartes est catholique, Helena protestante. Il est philosophe, elle est servante. Que peut-être leur avenir ?

******************************************

couv56486495→ Le souffle des feuilles et des promesses, de Sarah McCoy – 384 pages, Editions Pocket
J’ai découvert la plume de Sarah McCoy au mois de mars, et j’ai convaincue par cette découverte. Je suis donc joie de me lancer à nouveau à l’assaut d’un de ses romans historiques !
Hallie Erminie, issue d’une famille de planteurs du Kentucky, est une jeune femme de caractère qui adore écrire. À New York, où elle s’est mis en tête de trouver un éditeur qui publierait son premier roman, elle fait la connaissance de Post Wheeler, un journaliste célibataire et fier de l’être. Tous deux discutent à bâtons rompus de la vie culturelle new-yorkaise, bouillonnante en cette fin de XIXe siècle, et s’attachent l’un à l’autre sans oser se l’avouer. Malheureusement, quand Post part pour l’Alaska du jour au lendemain, la possibilité d’une histoire d’amour s’évanouit. Commence alors un chassé-croisé qui durera une dizaine d’années, des États-Unis à l’Italie en passant par l’Angleterre ou la France. Tandis que Hallie Erminie rencontre le succès grâce à ses livres, Post Wheeler se destine finalement à une carrière politique. À chacune de leurs rencontres, les sentiments des deux jeunes gens grandissent mais le destin semble peu enclin à les réunir. Oseront-ils s’avouer leur amour ?

******************************************

41q3ku3yucl-_sx337_bo1204203200_Sukkwan Island, de David Vann – 199 pages, Editions Gallmeister
Il y a très longtemps que j’ai envie de découvrir la plume de David Vann, et je pense ne pas pouvoir le faire avec un meilleur roman que Sukkwan Island, qui est son roman le plus connu. Apparemment, on adhère totalement ou pas du tout à son style, j’espère que ça passera bien avec moi !
Une île sauvage du Sud de l’Alaska, accessible uniquement par bateau ou par hydravion, tout en forêts humides et montagnes escarpées. C’est dans ce décor que Jim décide d’emmener son fils de treize ans pour y vivre dans une cabane isolée, une année durant. Après une succession d’échecs personnels, il voit là l’occasion de prendre un nouveau départ et de renouer avec ce garçon qu’il connaît si mal. La rigueur de cette vie et les défaillances du père ne tardent pas à transformer ce séjour en cauchemar, et la situation devient vite incontrôlable. Jusqu’au drame violent et imprévisible qui scellera leur destin.

******************************************

003617040Une si jolie petite fille : Les crimes de Mary Bell, de Gitta Sereny – 496 pages, Editions Points
Un livre que j’avais gagné il y a plus d’un an à un concours organisé par les éditions Points, et que je sors dans le cadre d’une lecture commune ! J’en ai entendu des avis mitigés, le style est apparemment assez particulier, très « journalistique », je verrai bien ce que ça donne !
En 1968, à Newcastle, une fillette de 11 ans assassine deux enfants de 3 et 4 ans. Considérée par toute la Grande-Bretagne comme un être démoniaque, la petite fille, vive, jolie, exceptionnellement intelligente, est jugée comme une adulte et emprisonnée.
Près de trente ans plus tard, alors que, sortie de prison à sa majorité, mère de famille, Mary essaie de refaire sa vie, Gitta Sereny la retrouve et la convainc de rouvrir avec elle, dans de longs entretiens, le dossier de ses crimes. Toute la vie de Mary défile. Elle la revit à mesure, plonge dans les semaines qui ont conduit à la tragédie, puis dans ses années de captivité, raconte cette histoire qui est aussi l’histoire d’une lente reconstruction, d’une sortie progressive de l’horreur – celle dont elle s’est rendue coupable et celle dans laquelle sa mère l’avait plongée dès sa petite enfance, ce cauchemar que Mary, arrivée au bout d’elle-même, pourra enfin regarder en face.

******************************************

couv66336803Un éclat de givre, d’Estelle Faye – 245 pages, Editions Les Moutons électriques
Alors oui, le titre de ce roman évoque le froid, mais apparemment l’intrigue n’a rien à voir avec ça ! Donc pourquoi pas le lire cet été ?!
Un siècle après l’Apocalypse. La Terre est un désert stérile, où seules quelques capitales ont survécu. Dont Paris. Paris devenue ville-monstre, surpeuplée, foisonnante, étouffante, étrange et fantasmagorique. Ville-labyrinthe où de nouvelles Cours des Miracles côtoient les immeubles de l’Ancien Monde. Ville-sortilège où des hybrides sirènes nagent dans la piscine Molitor, où les jardins dénaturés dévorent parfois le promeneur imprudent et où, par les étés de canicule, résonne le chant des grillons morts. Là vit Chet, vingt-trois ans. Chet chante du jazz dans les caves, enquille les histoires d’amour foireuses, et les jobs plus ou moins légaux, pour boucler des fins de mois difficiles. Aussi, quand un beau gosse aux yeux fauves lui propose une mission bien payée, il accepte sans trop de difficultés. Sans se douter que cette quête va l’entraîner plus loin qu’il n’est jamais allé, et lier son sort à celui de la ville, bien plus qu’il ne l’aurait cru.

******************************************

4ccfabb2b587ba41c5f4705f8b94c1baDes fleurs pour Algernon, de Daniel Keyes – 252 pages, Editions J’ai Lu
Un classique de la science-fiction, dont je n’ai entendu que de bons avis, et que j’ai eu la chance de trouver à tout petit prix chez mon petit bouquiniste !
Algernon est une souris de laboratoire dont le traitement du Pr Nemur et du Dr Strauss vient de décupler l’intelligence. Enhardis par cette réussite, les deux savants tentent alors, avec l’assistance de la psychologue Alice Kinnian, d’appliquer leur découverte à Charlie Gordon, un simple d’esprit employé dans une boulangerie. C’est bientôt l’extraordinaire éveil de l’intelligence pour le jeune homme. Il découvre un monde dont il avait toujours été exclu, et l’amour qui naît entre Alice et lui achève de le métamorphoser. Mais un jours les facultés supérieures d’Algernon déclinent. Commence alors pour Charlie le drame atroce d’un homme qui, en pleine conscience, se sent retourner à l’état de bête…

******************************************

par-amour-1012553Par amour, de Valérie Tong Cuong – 384 pages, Editions Le Livre de Poche
Un roman que j’ai acheté au mois de février, et qui aura donc le mérite de n’avoir patienté que quelques mois dans ma pile à lire ! J’en ai entendu de très bons avis, je n’ai donc pas envie d’attendre plus longtemps pour le lire, et pour découvrir la plume de Valérie Tong Cuong par la même occasion !
Deux familles emportées dans la tourmente de la Seconde Guerre mondiale: d’un côté, Joffre et Émélie, concierges d’école durs au mal, patriotes, et leurs enfants ; de l’autre, le clan de Muguette, dont l’insouciance sera ternie par la misère et la maladie. Du Havre à l’Algérie où certains enfants seront évacués, cette fresque puissante met en scène des personnages dont les vies s’entremêlent à la grande Histoire, et nous rappelle qu’on ne sait jamais quelles forces guident les hommes dans l’adversité.


Plus d’une vingtaine de livres me tentent ce mois-ci, rien que ça ! Evidemment je n’aurai pas le temps de tous les lire, mais je piocherai dans cette pile à lire au gré de mes envies !

9 réflexions sur “Pile à lire du mois : Ces livres que j’aimerais lire en septembre…

  1. Am stram gram est un super thriller. J’avais lu Les mots entre mes mains à sa sortie et je craignais que ce soit une prise de risque pour moi en allant vers ce livre qui me paraissait d’un niveau plus élevé que mes lectures habituelles et en fait j’ai bcp aimé, il est très réussi.

    Aimé par 1 personne

  2. Coucou patchoulette!! J’ai mis Un éclat de givre dans ma wishlist, j’aime bien les livres post apo qui se passent à Paris, enfin je dit ça mais je n’en ai jamais lu, mais j’en ai qq1 dans ma wishlist lol
    Une si jolie petite fille est dans ma wishlist aussi!
    AmStramGram j’ai été déçue… L’ami retrouvé est formidable!
    Une fille facile je l’ai vu passer mais il ne me tentait pas, mais j’attends ton avis du coup! 🙂
    Bisouuuuus!!

    Aimé par 1 personne

  3. Je vais lire aussi Gwendy et la boîte à boutons, j’espère ne pas être déçue, ce qui me paraît difficile avec Stephen King ^^ Le tome 3 des Aventuriers de la mer m’a particulièrement plu, on décèle davantage où l’auteure veut nous mener. Et je te conseille vraiment Des fleurs pour Algernon, il est génial ! Bonnes lectures 🙂

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s