Les cahiers d’Esther, tome 2 : Histoires de mes 11 ans, de Riad Sattouf

Plus de deux ans et demi : c’est le temps qu’il m’a fallu pour lire la suite des aventures quotidiennes de la petite Esther, sous le dessin de Riad Sattouf. Je gardais de bons souvenirs du premier tome (cliquez ici pour lire ma chronique), et j’étais impatiente de lire ce que devenait la petite Esther !

L’histoire

Dans ce deuxième tome, Esther est en CM2. Elle raconte la naissance de son petit frère, les attentats, les garçons dont elle est amoureuse, les discussions sur Dieu avec sa meilleure amie, sa maîtresse naine, sa mère qui a grossi, son grand frère débile et son père ce héros… C’est l’année de ses 11 ans !

Mon avis

J’ai passé un très bon moment avec cette bande-dessinée, meilleur que dans le premier tome je dois dire !

Peut-être parce que j’étais « prévenue » du système de planche avec beaucoup de rappels, toujours est il que j’ai davantage apprécié le format que lors de ma lecture du premier tome. Pour rappel, les planches des Cahiers d’Esther sont initialement publiées dans le magazine L’Obs, et ne sont pas faites pour être toutes lues à la suite; il y a donc beaucoup de rappels des planches précédentes, qui peut étonner au moment de la lecture. Cela donne un rythme très dynamique à la lecture, et relève le côté très bref des histoires de coeur ou d’amitié d’Esther.

J’ai également préféré ce tome, car j’ai senti que j’avais en face de moi une Esther un peu plus mure que dans le tome 1, où elle était très naïve. Bon, OK, elle n’a que 11 ans dans ce tome, mais on sent la pré-adolescence poindre le bout de son nez. Mais j’ai apprécié ces derniers mois de pure naïveté d’enfant, sans réseaux sociaux, avec un amour familial pur, sans problèmes de réputation, où il suffit d’une simple paire de chaussures pour réunir les gens (mais pas encore les éloigner les uns des autres… enfin, pas trop).

Le caractère d’Esther s’affirme peu à peu, et j’ai adoré ses réflexions sur la femme qu’elle serait : éditrice, sure d’elle, avec le monde à ses pieds ! J’adore la personnalité rêveuse de cette petite fille, qui adore lire, vénère son père, se choque de toute allusion sexuelle, et est surtout profondément gentille et bienveillante. J’ai dévoré cette bande-dessinée en une soirée, et ai été conquise par son humour et son second degré.

Il me tarde maintenant de découvrir les prochaines aventures quotidiennes d’Esther, mais au collège !

3 réflexions sur “Les cahiers d’Esther, tome 2 : Histoires de mes 11 ans, de Riad Sattouf

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s