Les cahiers d’Esther, tome 3 : Histoires de mes 12 ans, de Riad Sattouf

L’une de mes résolutions littéraires de cette année est d’avancer le plus possible dans mes séries en cours. J’ai quelques séries BD en cours, dont celle de Riad Sattouf, Les cahiers d’Esther. Une bande-dessinée pleine de charme que j’étais ravie de retrouver lors d’un gris dimanche d’hiver.

L’histoire

Dans ce troisième tome, Esther entre en sixième ! L’élection présidentielle, son premier téléphone portable, Manuela son hamster, l’arrivée de l’acné, son frère complotiste, son père mélenchoniste, sa mamy lepéniste, le président Macron l’Illuminati ou son amour pour la galette saucisson-abricot…
Esther grandit, c’est l’année de ses 12 ans !

Mon avis

Comme pour les deux premiers tomes, j’ai passé un très bon moment de lecture avec cette bande dessinée. Retrouver Esther est toujours un petit bonheur, qui me fait à la fois retrouver mes jeunes années et me sentir vieille…!

Esther est maintenant dans sa douxième année, et entre en 6ème. L’arrivée au Collège, devoir se faire de nouveaux amis, et découvrir les différences sociales, c’est quelque chose ! Avec sa philosophie d’enfant, Esther vit sa petite vie, et voit que les brutes ne se trouvent pas que dans les milieux sociaux défavorisés… Retrouver les principales préoccupations de cet âge, soit la popularité, les copines, et avoir de belles affaires, est à la fois rafraichissant et perturbant.

Entre deux mondes, celui de l’adolescence et de l’enfance, Esther porte un regard qui se fait de plus en plus pointu sur le monde et les personnes qui l’entourent. En pleine année d’élection présidentielle, elle porte un regard très naïf, et donc très drôle, sur le monde politique. La manière dont elle calque ses opinions sur celles de ses parents, dont les réflexions de son frère font naitre une naissance d’autoévaluation, m’ont souvent fait sourire et m’ont parlé. Et surtout, la manière dont elle caricature les hommes politiques en ne les ramenant qu’à un physique est au final si mignonne que j’ai été obligée d’être attendrie. Avec du recul, ces planches sont très drôles !

Il me tarde maintenant de voir Esther au moment de ses 13 ans, année charnière dans la vie d’une adolescente. Ca promet !

Une réflexion sur “Les cahiers d’Esther, tome 3 : Histoires de mes 12 ans, de Riad Sattouf

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s