Canicule, de Jane Harper

Dans ma pile à lire depuis 2017, il devenait temps que je découvre Canicule, titre de circonstance en ce mois d’août torride ! Je lis peu de romans policiers, mais j’avais entendu de bons avis sur celui-ci, donc go !

L’histoire

Kiewarra. Petite communauté rurale du sud-est de l’Australie. Écrasée par le soleil, terrassée par une sécheresse sans précédent. Sa poussière. Son bétail émacié. Ses fermiers désespérés. Désespérés au point de tuer femme et enfant, et de retourner l’arme contre soi-même ? C’est ce qui est arrivé à Luke Hadler, et Aaron Falk, son ami d’enfance, n’a aucune raison d’en douter. S’il n’y avait pas ces quelques mots arrivés par la poste : « Luke a menti. Tu as menti. Sois présent aux funérailles… »
Revenir à Kiewarra est la dernière chose dont Aaron a envie. Trop vives sont encore les blessures de son départ précipité des années auparavant. Trop dangereux le secret qu’il a gardé pendant tout ce temps. Mais Aaron a une dette, et quelqu’un a décidé que le moment est venu de la payer…

Mon avis

J’ai passé un très bon moment de lecture avec ce roman, dont l’ambiance très pesante et le jeu passé-présent mis en place par l’autrice m’ont totalement embarquée !

Ce roman a trois bons points principaux : son personnage principal, son décor et sa construction. J’ai beaucoup apprécié Aaron, le héros du roman, qui se retrouve à enquêter sur la mort de son meilleur ami d’enfance, et confronter à son passé douloureux dans cette ville qui a rarement autant souffert. J’ai trouvé ce personnage assez charismatique, bienveillant, et surtout intelligent; il réussit à avoir le même recul que le lecteur sur l’enquête et ses rebondissements, ce que j’ai bien apprécié.

Deuxième point positif du roman : son décor. Le bush australien en pleine canicule, dans un village principalement habité par des fermiers, tous les ingrédients sont réunis pour instaurer une ambiance pesante. Entre les caractères des uns, les animosités des autres, le tout exacerbé par la chaleur et les difficultés économique, ajoutez une sanglante affaire de meurtre plus ou moins liée à une ancienne affaire de disparition, et vous obtenez un excellent policier d’ambiance.

En plus de son ambiance très efficace, qui nous embarque sous sa chape de plomb, le roman est très bien construit. Jane Harper instaure un jeu passé-présent fascinant, avec un suspens autour de deux affaires. Découvrir de nouveaux éléments dans chacune de ses affaires ne laisse aucun répit au lecteur, donnant un roman policier qui, sans être un récit d’action, est bourré de révélations disséminées dans chaque chapitre, donnant envie au lecteur d’enchainer les pages sans s’arrêter. Pour ma part, je l’ai lu en à peine deux jours, et j’ai lu plus de 250 pages en une seule matinée : c’est dire s’il est efficace !

Je vous conseille chaudement ce roman policier efficace, à l’ambiance très pesante qui apporte un vrai point positif au récit ! Très très sympa !

Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s