Chroniques lunaires, tome 1 : Cinder, de Marissa Meyer

Second emprunt à la médiathèque, après en avoir lu des avis dithyrambiques sur la blogosphère : Cinder, premier tome des Chroniques Lunaires de Marissa Meyer. Tout ce que je savais en le commençant, c’était que c’était une réécriture du conte de Cendrillon dans le futucouv38130297r et façon cyborg… J’ai trouvé ça super original, et je me suis plongée dedans avec un grand plaisir !

L’histoire
A New Beijing, Cinder est une cyborg. Autant dire une paria. Elle partage sa vie entre l’atelier où elle répare des robots et sa famille adoptive. A seize ans, la jeune fille a pour seul horizon les tâches plus ou moins dégradantes qu’elle doit accomplir pour ses sœurs et sa marâtre.
Mais le jour où le prince Kai lui apporte son robot de compagnie – son seul ami -, le destin de Cinder prend un tour inattendu. La forte attirance qu’éprouvent le beau prince et la jeune cyborg n’a aucune chance de s’épanouir, surtout que le royaume est menacé par la terrible reine de la Lune !
Débute alors pour Cinder une aventure incroyable, où elle découvrira que le sort de l’humanité est peut-être entre ses mains.

Ce que j’en ai pensé
J’ai beaucoup aimé cette lecture !
Premier point positif : l’originalité de l’histoire. J’ai trouvé que transformer Cendrillon en cyborg mécanicienne, paria de cette société futuriste, le tout en Asie, c’était trop cool ! Les souris sont des droïdes, la bonne fée est un médecin, et le prince… bah reste le prince en fait ! Mais elle se fiche du bal, et ne pense qu’à s’enfuir !

Autre point positif : l’action. Dès les tous premiers chapitres, je suis complètement entrée dans l’histoire, avec le rejet de Cinder et l’épidémie qui menace la planète, ainsi que la rencontre avec le prince. Ce qui donne un excellent rythme de lecture, qui ne s’essouffle jamais.

Encore un point positif : les personnages. De Cinder à Peony (sa petite sœur), en passant par le prince et par Iko (son meilleur ami droïde), ils sont tous bons. Cinder est d’ailleurs une héroïne que j’aime beaucoup : elle n’est pas totalement en rébellion contre son monde et survoltée, mais au contraire très posée et réfléchie quand il le faut, ce que j’ai apprécié.
J’aurais juste aimé que la reine Levana soit plus « subtile » dans sa méchanceté, pour qu’on se pose quelques questions en plus, mais c’est du micro point de détails. Idem pour Adri, sa belle-mère, qui est ignoble mais pas autant que je l’espérais… Du moins elle aurait pu être encore plus horrible qu’elle ne l’est.

Par contre, tout de même un point négatif : j’avais deviné la révélation de fin au milieu du livre… Donc je n’ai pas lu la fin incroyable que certaines ont eue. Mais ça ne m’a pas trop dérangé, ça m’a conforté dans mon idée, et il se passe quand même beaucoup de choses sur la fin donc c’est bien passé.

Je me suis procuré le tome 2, qui s’intitule Scarlett, à la médiathèque, et devrais le lire dans les trois semaines qui arrivent. A priori l’histoire est liée à celle de Cinder, mais est centrée sur le conte du petit chaperon rouge et se passe en France… A voir donc…

En tout cas, si vous n’avez pas encore découvert Les chroniques lunaires, n’hésitez plus et laissez-vous entrainer dans l’histoire de Cinder !

17/20

Publicités

4 réflexions sur “Chroniques lunaires, tome 1 : Cinder, de Marissa Meyer

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s