Ces livres que je souhaite lire en septembre…

autumn-book-hello-leaf-Favim.com-2068399

La rentrée approche à très très grands pas, et avec elle le retour de la routine métro/boulot/dodo ! Les petites habitudes qu’on laisse de côté l’été reprennent leur place, et parmi elles le rituel lecture dans les transports (bah oui parce que cet été, j’ai un peu joué à Pokemon Go en fait…) mais aussi à la maison ! Bouquiner le soir avec les pieds sous le plaid, j’adore !

Comme toujours, je souhaite participer à un grand nombre de lectures communes au mois de septembre, afin de vider un peu plus ma PAL ! Voici donc les 13 livres que j’aimerais lire en ce mois de rentrée !

brooklynBrooklyn, de Colm Toibin – 332 pages, éditions 10/18
La lecture du mois de septembre du Book Club Livraddict, que j’ai acheté à Livre Paris en mars, et qu’il me tarde de découvrir !
Enniscorthy, sud-est de l’Irlande, années 1950. Comme de nombreux jeunes de sa génération, Eilis Lacey, diplôme de comptabilité en poche, ne parvient pas à trouver du travail. Par l’entremise d’un prêtre, sa sœur Rose obtient pour elle un emploi aux États-Unis. En poussant sa jeune sœur à partir, Rose se sacrifie : elle sera seule désormais pour s’occuper de leur mère veuve et aura peu de chance de se marier. Terrorisée à l’idée de quitter le cocon familial, mais contrainte de se plier à la décision de Rose, Eilis quitte l’Irlande. À Brooklyn, elle loue une chambre dans une pension de famille irlandaise et commence son existence américaine sous la surveillance insistante de la logeuse et des autres locataires.

^^^^^

51-6AplKSdL._SX307_BO1,204,203,200_Une vie entre deux océans, de Margot L. Stedman – 528 pages, éditions Le Livre de Poche
La lecture commune du Club de lecture du Pingouin Vert, que je me fais une joie de découvrir avant la sortie de l’adaptation au cinéma !
Libéré de l’horreur des tranchées où il a combattu, Tom Sherbourne, de retour en Australie, devient gardien de phare sur l’île de Janus, une île sur les Lights, sauvage et reculée. À l’abri du tumulte du monde, il coule des jours heureux avec sa femme Isabel ; un bonheur peu à peu contrarié par l’impossibilité d’avoir un enfant. Jusqu’à ce jour d’avril où un dinghy vient s’abîmer sur le rivage, abritant à son bord le cadavre d’un homme et un bébé sain et sauf. Isabel demande à Tom d’ignorer le règlement, de ne pas signaler «l’incident» et de garder avec eux l’enfant. Une décision aux conséquences dévastatrices… Un premier roman plébiscité dans le monde entier qui interroge les liens du cœur et du sang.

^^^^^

9782266249157Code 93, d’Olivier Norek – 358 pages, éditions Pocket
J’ai reçu ce livre en cadeau en mars pour mon anniversaire, je profite donc d’une lecture commune organisée sur Livraddict pour le sortir de ma PAL !
Coste est capitaine de police au groupe crime du SDPJ 93. Depuis quinze ans, il a choisi de travailler en banlieue et de naviguer au cœur de la violence banalisée et des crimes gratuits.
Une série de découvertes étranges – un mort qui ouvre les yeux à la morgue, un toxico qui périt par autocombustion – l’incite à penser que son enquête, cette fois-ci, va dépasser le cadre des affaires habituelles du 9-3.
Et les lettres anonymes qui lui sont adressées personnellement vont le guider vers des sphères autrement plus dangereuses…

^^^^^

41FQSee-GYL._SX305_BO1,204,203,200_Rebecca, de Daphné du Maurier – 448 pages, éditions Le Livre de Poche
Daphné du Maurier est une auteure que je souhaite découvrir depuis longtemps, je me fais donc une joie de sortir de ma PAL ce roman à l’occasion du Club des Moldus de Lecture !
Sur Manderley, superbe demeure de l’ouest de l’Angleterre, aux atours victoriens, planent l’angoisse, le doute : la nouvelle épouse de Maximilien de Winter, frêle et innocente jeune femme, réussira-t-elle à se substituer à l’ancienne madame de Winter, morte noyée quelque temps auparavant ? Daphné du Maurier plonge chaque page de son roman – popularisé par le film d’Hitchcock, tourné en 1940, avec Laurence Olivier et Joan Fontaine – dans une ambiance insoutenable, filigranée par un suspense admirablement distillé, touche après touche, comme pour mieux conserver à chaque nouvelle scène son rythme haletant, pour ne pas dire sa cadence infernale. Un récit d’une étrange rivalité entre une vivante – la nouvelle madame de Winter – et le fantôme d’une défunte, qui hante Maximilien, exerçant sur lui une psychose, dont un analyste aurait bien du mal à dessiner les contours avec certitude. Du grand art que l’écriture de Daphné du Maurier, qui signe là un véritable chef-d’oeuvre de la littérature du XXe siècle, mi-roman policier, mi-drame psychologique familial bourgeois.

^^^^^

all-souls,-tome-1---le-livre-perdu-des-sortileges-473639Le livre perdu des sortilèges,  tome 1, de Deborah Harkness – 833 pages, éditions Le Livre de Poche
La lecture du mois d’août du Bookclub Livraddict (oui, je sais, je suis très en retard !).
Diana Bishop est la dernière d’une longue lignée de sorcières, mais elle a renoncé depuis longtemps à son héritage familial pour privilégier ses recherches universitaires, une vie simple et ordinaire. Jusqu’au jour où elle emprunte un manuscrit alchimique : L’Ashmole 782. Elle ignore alors qu’elle vient de réveiller un ancien et terrible secret, et que tous – démons, sorcières et vampires – le convoitent ardemment. Parmi eux, Matthew Clairmont, un vampire aussi redoutable qu’énigmatique. Un tueur, lui a-t-on dit. Diana se retrouve très vite au coeur de la tourmente, entre un manuscrit maudit et un amour impossible.

^^^^^

13487_725069Le temps des secrets, de Marcel Pagnol – 320 pages, éditions Pocket
Ce livre fait partie de ma PAL d’été, je n’ai pas eu le temps de le lire en août, et il faut absolument que je le lise ce mois-ci pendant que les températures sont encore de circonstance… Car non, je ne m’imagine pas lire ce livre autre part que sous le soleil estival !
Marcel Pagnol grandit et poursuit de nouvelles vacances d’été dans les collines du Garlaban, ensuite ce sera le moment d’entrer au Grand Lycée de Marseille (le Lycée Thiers). Et entre cette rentrée de grand garçon et ce début des vacances, milles tracas, milles secrets vont venir émailler ces tendres moments à la Bastide Neuve.
Au fil des rencontres, Pagnol apprend avec fierté ce qu’est la vie, les amis, les chagrins. De cette période charnière après l’enfance inconsciente, « Le temps des secrets » donne les éléments de réflexion.

^^^^^

couv65939465Juste avant le bonheur, d’Agnès Ledig – 327 pages, éditions Pocket
La consigne du challenge Un genre par mois est de lire un contemporain ce mois-ci, j’ai donc choisi ce roman et de découvrir la plume d’Agnès Ledig !
Julie, 20 ans, qui élève seule son fils Lulu est caissière dans un supermarché. Elle attire l’attention d’un client, quinquagénaire aisé à nouveau célibataire. Généreux et désintéressé, Paul invite Julie à passer quelques jours dans sa belle villa de bord de mer en Bretagne. Ils y retrouvent Jérôme, le fils de Paul, qui se remet mal du suicide de sa jeune femme. Gaieté et optimisme reviennent grâce à l’attachante présence du petit Lulu. Mais au retour, un nouveau drame survient. Une chaîne de soutien, d’affection et de tendresse se forme autour de Julie. Avec elle, à travers elle, des êtres désemparés tentent de réapprendre à vivre et de saisir une deuxième chance. La force des épreuves surmontées, l’espoir d’un nouvel amour, ainsi qu’une bonne dose d’intelligence et d’humour peuvent réussir ce miracle.

^^^^^

livre-thya-689-1La Voie des Oracles, tome 1 : Thya, d’Estelle Faye – 337 pages, éditions Scrineo
Un roman qui me tente depuis longtemps, que j’ai emprunté à la médiathèque, et qui sera lu en début de mois !
La Gaule, au début du cinquième siècle après Jésus-Christ.
Cerné par les barbares, minés par les intrigues internes et les jeux malsains du pouvoir, l’Empire romain, devenu chrétien depuis peu, décline lentement.
Dans une villa d’Aquitania, perdue au milieu des forêts, vit Thya, seize ans, fille du général romain Gnaeus Sertor. À cinq ans, elle a manifesté pour la première fois des dons de devin. Mais dans l’Empire chrétien, il ne fait plus bon être oracle, et à cause de ce secret qu’elle doit garder, Thya est devenue une adolescente solitaire, à l’avenir incertain.
Lors d’une des visites en Aquitania, Gnaeus tombe sous les coups d’assassins à la solde de son fils Aedon qui souhaite s’emparer de son siège au sénat. Il est ramené à la villa entre la vie et la mort et Thya cherche dans ses visions un moyen de le sauver. Son don lui permet d’apercevoir la forteresse de Brog, dans les montagnes du nord, là où, autrefois, Gnaeus a obtenu sa plus grande victoire contre les Vandales. Elle comprend alors qu’elle doit s’y rendre et s’enfuit dans la nuit.
Sa route sera pavée de rencontres, Enoch, un jeune et séduisant barbare, ou encore un faune, un être surnaturel issu du monde païen, et Thya va évoluer et découvrir un monde en mutation qui n’est pas exactement celui que lui décrivait son père…

^^^^^

le-secret-de-l-inventeur,-tome-2---l-enigme-du-magicien-729161Le secret de l’inventeur, tome 2 : L’énigme du magicien, d’Andrea Cremer – 370 pages, éditions Lumen
J’avais moyennement apprécié le tome 1, mais je suis quand même curieuse de découvrir la suite des aventures de Charlotte dans cet univers si particulier. Et puis je dois le rendre à la médiathèque surtout…!
Imaginez un monde où l’Empire britannique aurait écrasé la rébellion qui a donné naissance aux États-Unis d’Amérique…
Après l’explosion des Catacombes, le seul foyer qu’elle ait jamais connu, Charlotte est contrainte de mener sa petite troupe de résistants à l’oppresseur anglais, parmi lesquels une dizaine d’enfants, vers La Nouvelle-Orléans. Désormais leader du groupe, elle se retrouve face à des choix difficiles pour préserver la vie de ses jeunes protégés, mais continue de voir en Grave, malgré sa force herculéenne et ses origines inquiétantes,
un allié et un ami.
L’Empire fera tout pour les empêcher de rallier le quartier général de la Résistance, où les attendent son frère Ashley et Jack, qu’elle tient désormais pour un traître… et c’est sans compter les stratagèmes de Nicodème, un puissant mage, et du capitaine du célèbre Persée, un flibustier français aux intentions troubles. Mais le danger ultime pourrait bien venir de la propre mère de Charlotte : leader de la rébellion, elle semble décidée à faire de Grave le premier des membres d’une invincible armée !

^^^^^

couv_Maîtresse-de-guerre-v2une2La maîtresse de guerre, de Gariel Katz – 446 pages, éditions Scrineo
Je continue ma découverte de l’oeuvre de Gabriel Katz avec ce one-shot qui m’a l’air prometteur, et que mon chéri a plutôt bien aimé en plus !
Dans le même univers que celui du Puits des mémoires, Kaelyn, fille d’un maître d’armes, rêve de reprendre le flambeau paternel, tandis que les autres filles de son âge rêvent d’un beau mariage. Elle a le talent, l’instinct, la volonté. Elle ne demande qu’à apprendre. Mais cela ne suffit pas : c’est un monde dur, un monde d’hommes, où la place d’une femme est auprès de son mari, de ses enfants, de ses casseroles. Il va falloir lutter. Elle s’engage donc dans cette grande armée qui recrute partout des volontaires pour aller se battre au bout du monde. Des milliers de soldats partis « libérer » le lointain sultanat d’Azman, plaque tournante de l’esclavage, terre barbare où règnent les cannibales. Dans la violence de la guerre, elle veut acquérir seule ce que personne n’a voulu lui enseigner. Mais le grand sud, plongé dans le chaos de l’invasion, va bouleverser son destin bien au-delà de ses attentes…

^^^^^

ChambreDesMortsLa chambre des morts, de Franck Thilliez – 342 pages, éditions Pocket
Mon premier Franck Thilliez… Oui oui, le premier ! J’ai la chance d’avoir eu ce livre en prêt, et j’ai hâte de découvrir le personnage de Lucie Hennebelle !
Imaginez… Vous roulez en pleine nuit avec votre meilleur ami, tous feux éteints. Devant vous, un champ d’éoliennes désert. Soudain le choc, d’une violence inouïe. Un corps gît près de votre véhicule. À ses côtés, un sac de sport. Dedans, deux millions d’euros, à portée de la main. Que feriez-vous ? Vigo et Sylvain, eux, ont choisi. L’amitié a parfois le goût du sang : désormais le pire de leur cauchemar a un nom… La Bête.

^^^^^

les-apparencesLes apparences, de Gillian Flynn – 678 pages, éditions France Loisirs
J’avais adoré adoré adoré l’adaptation ciné par David Fincher, j’ai donc hâte de me plonger dans ce thriller prometteur que Mademoiselle L Bouquine a eu la gentillesse de me le prêter !
« À quoi penses-tu ? Comment te sens-tu ? Qui es-tu ? Que nous sommes-nous fait l’un à l’autre ? Qu’est-ce qui nous attend ? Autant de questions qui, je suppose, surplombent tous les mariages, tels des nuages menaçants. »
Amy, une jolie jeune femme au foyer, et son mari Nick, propriétaire d’un bar, forment, selon toutes apparences, un couple idéal. Ils ont quitté New York deux ans plus tôt pour emménager dans la petite ville des bords du Mississipi où Nick a grandi. Le jour de leur cinquième anniversaire de mariage, en rentrant du travail, Nick découvre dans leur maison un chaos indescriptible : meubles renversés, cadres aux murs brisés, et aucune trace de sa femme. Quelque chose de grave est arrivée. Après qu’il a appelé les forces de l’ordre pour signaler la disparition d’Amy, la situation prend une tournure inattendue. Chaque petit secret, lâcheté, trahison quotidienne de la vie d’un couple commence en effet à prendre, sous les yeux impitoyables de la police, une importance inattendue et Nick ne tarde pas à devenir un suspect idéal. Alors qu’il essaie désespérément, de son côté, de retrouver Amy, il découvre qu’elle aussi cachait beaucoup de choses à son conjoint, certaines sans gravité et d’autres plus inquiétantes. Si leur mariage n’était pas aussi parfait qu’il le paraissait, Nick est néanmoins encore loin de se douter à quel point leur couple soi-disant idéal n’était qu’une illusion.

^^^^^

9782259204309Les cygnes sauvages, de Jung Chang – 514 pages, éditions Plon
Un livre sur la Chine, dont j’adore l’Histoire et la culture, et sur les femmes. Il traine dans ma wish list depuis des années, et Mademoiselle L Bouquine a eu la gentillesse de me le prêter !
Petite-fille d’une concubine et d’un « Seigneur de la guerre », fille de hauts responsables communistes, Jung Chang vivra dans un « cocon de privilèges » jusqu’en 1965. La Révolution culturelle, son cortège de dénonciations et de persécutions, place alors la CHine sous le règne de la terreur. Jung voit ses parents internés dans un camp de rééducation tandis qu’elle est déportée à la campagne où elle sera paysanne, « médecin aux pieds nus », ouvrière…

^^^^^

Si j’arrive à consacrer un peu de temps à la lecture chaque jour, je pense pouvoir arriver à bout de ces 13 livres en ce mois de septembre ! Mais bon, je ne me fais pas non plus d’illusions, je ne pense pas réussir à lire ces 13 livres sachant que certains sont de bons pavés tout de même…

Et vous, qu’avez-vous prévu de lire en septembre ?

Publicités

22 réflexions sur “Ces livres que je souhaite lire en septembre…

  1. Daphné du Maurier est mon auteure préférée ! J’espère que tu aimeras ! 🙂 Pour ma part, je trouve que Rebecca n’est pas son meilleur roman, je conseille surtout L’auberge de la Jamaïque, Le Bouc émissaire et La crique du français qui sont juste incroyables !

    Aimé par 1 personne

  2. Aaaah il faut que je m’achète Rebecca!! Vu qu’il y a une nouvelle traduction, il parait qu’elle est meilleure que la traduction originale! Et je vais voir pour Brooklyn aussi pour Livraddict…
    Sinon je lirai La couleur des sentiments, Juste une ombre, et peut être La peur de Zweig, le tome 2 de La Passe-Miroir, Le chant du rossignol… à voir ^^

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s