L’Assassin Royal, tome 1 : L’apprenti assassin, de Robin Hobb

Il y a quelques années, l’Amoureux a acheté toute la saga de L’Assassin Royal, et en a 419PeRHC59L._SX309_BO1,204,203,200_dévoré les premiers tomes en me donnant très envie de les lire. Mais je n’avais jamais osé franchir le pas : tous ces tomes me faisaient vraiment peur. Mais j’ai pioché le tome 1 pour faire partie de mon challenge ABC 2017, et une lecture commune de la saga a été organisée sur Livraddict. Je n’avais donc plus aucune excuse, et je me suis lancée !

L’histoire
Au royaume des six Duchés, le prince Chevalerie, de la famille régnante des Loinvoyant – par tradition, le nom des seigneurs doit modeler leur caractère- décide de renoncer à son ambition de devenir roi-servant en apprenant l’existence de Fitz, son fils illégitime. Le jeune bâtard grandit à Castelcerf, sous l’égide du maître d’écurie Burrich. Mais le roi Subtil impose bientôt que FITZ reçoive, malgré sa condition, une éducation princière. L’ enfant découvrira vite que le véritable dessein du monarque est autre : faire de lui un assassin royal. Et tandis que les attaques des pirates rouges mettent en péril la contrée, Fitz va constater à chaque instant que sa vie ne tient qu’à un fil : celui de sa lame…

Mon avis
Je suis contente d’avoir découvert cette histoire, j’ai hâte de découvrir la suite des aventures de Fitz… mais je n’ai pas passé un très bon moment de lecture. En fait, j’ai surtout apprécié le dernier tiers du roman.

J’ai eu énormément de mal à m’habituer au style de Robin Hobb. L’auteure a fait le choix de nous présenter le récit du point de vue de Fitz, avec une narration à la première personne du singulier. Et vu que nous rencontrons Fitz quand il n’est âgé que de six ans, et bien nous avons les émotions, ressentis et réflexions d’un enfant de six ans. Et c’était long. Même si le récit s’étoffe au fur et à mesure que Fitz grandit, j’ai quand même eu l’impression que de nombreux éléments, qui auraient pu donner des passages passionnants au roman, étaient trop survolés (je pense notamment à la formation d’assassin). J’ai trouvé également pas mal de redondances dans le récit, et même si cela fait partie du décor du récit, ce n’était franchement pas utile selon moi.

Toutefois, je ne peux nier que l’univers est génial. Il est extrêmement riche, très travaillé, empli de mystère et de mythologie, et je n’ai aucun doute quant à son potentiel qui sera entièrement utilisé par l’auteure dans la suite de la saga. Tout ce mystère autour du Vif, de l’Art, de la magie, de la forgisation, en plus des intrigues de cour, promettent de la belle épopée !

J’ai eu un peu de mal à m’attacher au personnage de Fitz, car vu que le récit est raconté à la première personne, on sent qu’il a du mal à faire face à ses émotions. Mais il prend de l’étoffe, et au fur et à mesure de l’avancée du récit, j’ai réussi à mieux le comprendre. J’ai beaucoup apprécié sa relation paternelle avec Burrich, fraternelle avec Vérité, et tendre avec Patience et Molly.

Même si j’ai eu du mal à m’approprier le style de Robin Hobb dans ce premier tome, je dois bien avouer que le charme de L’Assassin Royal a opéré sur moi, et que je lirai la suite dans hésitation ! Je garde du dernier tiers de ma lecture un souvenir incroyable, plein d’émotions, d’action, de suspense et de révélations, ce qui ne fait augurer que du bon pour la suite !

Publicités

20 réflexions sur “L’Assassin Royal, tome 1 : L’apprenti assassin, de Robin Hobb

  1. Cela me fait penser qu’il faut vraiment que je continue cette saga…j’ai lu le premier tome, avec un peu plus de plaisir que toi je dois dire, c’est vrai que c’est lent, mais cela ne m’a pas dérangé au contraire. Il faudrait que je me replonge dedans.

    Aimé par 1 personne

  2. je n’ai pas lu cette saga, mais à chaque fois j’hésite à la commencer ! mais comme je suis en cours de lecture de la série L’épée de vérité (et ses 15 tomes), je ne préfère pas commencer d’autres lectures de ce genre ! mais ta chronique me donne quand même super envie ! cela doit être étrange de lire une histoire racontée par un enfant !

    Aimé par 1 personne

  3. Alors je pense que tu as lu le plus dur en terme de descriptions et de présentation de l’univers longuettes. Heureusement que je me suis mise pour ma part aux Intégrales, car je crois que j’aurais abandonné ce premier tome. La suite, c’est de la bombe, ça évolue bien plus vite et les personnages autour de Fitz prennent une dimension bien plus forte. Avec rebondissements, complots, tout et tout. Par contre, comme je t’ai dit sur Twitter, si tu as eu de la peine à la fin du 1er tome, ça ne va pas aller en s’arrangeant. Sorry, sorry 🙂 Mais t’inquiète ça va aller, hein ! Car c’est juste génial quand même.
    (=> la nana qui essaie maladroitement de remonter le moral <=)

    Aimé par 1 personne

  4. L’univers met un peu de temps à s’installer en effet dans le premier mais la série est tellement génial par la suite que ça vaut le coup de continuer pour retrouver l’exaltation que tu as pu avoir sur le dernier tiers.

    Aimé par 1 personne

  5. Même si j’ai bien aimé le début du roman – un peu plus lent -, je comprends ton ressenti. J’en retiens surtout la capacité incroyable de l’autrice à nous mettre dans la tête qu’il va se passer des évènements horribles par la suite, au point de presque nous faire oublier ce qu’on vient de lire. Je n’arrive toujours pas à déterminer s’il s’agit d’une qualité ou d’un défaut ! =D

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s