Psycho Killer, d’Anonyme

Il y a maintenant deux ans que j’ai découvert la saga du Bourbon Kid, que j’ai repris cette année, et dont je me délecte d’un tome tous les deux mois environ. J’avais envie de lire Psycho Killer, du même auteur, qui introduit un personnage que l’on rencontre dans le cinquième tome de la saga, et qui est, heureux hasard !, le prochain tome que je compte lire !

L’histoire
Tout semble paisible à B Movie Hell, 3672 habitants. Jusqu’au jour où un tueur mystérieux portant un masque en forme de crâne, surmonté d’une crête iroquoise rouge, se mette à assassiner tranquillement certains des habitants de la ville. Le FBI confie l’affaire à un couple d’enquêteurs, Milena Fonseca et Jack Munson, surnommé le Fantôme, spécialiste des opérations clandestines. Bientôt de mystérieux liens apparaissent entre cette terrifiante série de meurtres et un projet top secret du Département d’Etat, l’opération Blackwash. Alors que la paranoïa s’empare de la ville, la collaboration entre le FBI et les autorités locales s’annonce difficile. Les habitants de B Movie Hell, bien décidés à garder leurs nombreux secrets, entendent en effet résoudre seuls et sans aide extérieure cette histoire aussi terrifiante qu’énigmatique.

Mon avis
Décidément cet auteur anonyme est très doué ! Même si ce roman est un hors série du Bourbon Kid, la qualité est présente, et j’ai passé un très bon moment de lecture ! La grosse différence entre la saga Bourbon Kid et ce roman, c’est l’aspect fantastique. Et c’est tout. Car tous les autres ingrédients qui font que j’aime le Bourbon Kid sont présents dans ce roman : il est bourré d’humour, d’action, et les personnages sont totalement délirants !

Dès la première scène, j’ai été prise dans cette ambiance assez dingue, pleine d’humour noir,de sang dégoulinant, et de dialogues acérés. Au fur et à mesure des chapitres, l’auteur nous dévoile ses personnages, leurs éventuels liens. La grande force de son écriture est qu’il réussit à décrire le caractère et la profondeur des personnages en quelques lignes. A cela s’ajoute une plume très visuelle : je n’avais aucun problème à me représenter clairement les lieux et personnages du roman, et les scènes dans la manière dont elles étaient écrites. L’auteur nous balade de lieu en lieu, de personnage en personnage, de tuerie en tuerie, jusqu’au moment où les différentes intrigues se mêlent et se démêlent autour d’une scène finale absolument dingue.

Mon personnage préféré est clairement l’Iroquois : un personnage au passé encore flou mais très intéressant, doté d’une grande profondeur et d’une immense force. J’ai vraiment très très hâte qu’il rencontre le personnage du Bourbon Kid dans la suite des aventures de ce dernier : une rencontre qui promet d’être explosive !

Si vous n’êtes pas frileux aux thrillers bourrés d’humour noir, de sang qui gicle partout, de sexe et de cinéma, foncez sur Psycho Killer !

6 réflexions sur “Psycho Killer, d’Anonyme

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s