Jolis Jolis Monstres, de Julien Dufresne-Lamy

La rentrée littéraire est toujours un moment de frénésie, et j’ai du mal à savoir vers quels livres me tourner. J’avais entendu d’excellents avis sur Jolis Jolis Monstres, de Julien Dufresne-Lamy, et me suis penchée sur le résumé qui m’a beaucoup intriguée. Hop, j’ai foncé !

L’histoire

Au début des années sida, James est l’une des plus belles drag-queens de New York. La légende des bals, la reine des cabarets, l’amie fidèle des club kids et des stars underground. Quand trente ans plus tard il devient le mentor de Victor, un jeune père de famille à l’humour corrosif, James comprend que le monde et les mentalités ont changé.

Mon avis

Quel excellent moment de lecture j’ai passé avec ce roman ! Je ne m’attendais à trouver histoire si belle, émouvante, à la fois dure et pleine d’espoir, et si bien écrite. Ce roman est un joli petit coup de coeur !

J’avoue, j’avais un peu peur en commençant le livre, car je ne connaissais pas du tout le monde des drag-queens. Et rapidement, au bout de quelques pages seulement, j’ai été rassurée. J’ai eu un vrai coup de foudre pour James et sa drag Lady Prudence, un personnage haut en couleurs, en paillettes, courageux et honnête. Je me suis rarement sentie aussi proche d’un personnage masculin à vrai dire. Et même si je suis restée un peu hermétique au personnage de Victor, j’ai adoré les autres personnages secondaires !

Ce roman est un véritable hymne à la vie et à la tolérance. Je n’ai jamais ressenti le besoin de me travestir, et malgré cela, j’ai totalement compris voire partagé pendant quelques pages le besoin de ces hommes de faire sortir la drag qui est en eux, ou le monstre comme l’appelle James. J’ai été inspirée par leur courage, leur loyauté, leur tendresse. J’ai eu le coeur brisé en étant confrontée à l’incompréhension, la violence et la haine qui les entourait. Et vitre l’arrivée du Sida, l’hécatombe que cela a entrainé dans leur monde, m’a rappelé que cela a clairement marqué la fin d’une époque.

Julien Dufresne-Lamy a un véritable donc pour vous imprégner dans un décor, dans une culture, dans un monde. Dans ce roman, vous fréquenterez les grandes figures du monde des drags des années 1980, comme Venus Xtravaganza ou RuPaul. Vous fréquenterez le gratin artistique, de Basquiat à Warhol, en passant par Madonna. L’auteur en profite pour nous dispenser un petit tour sur les grandes figures historiques qui ont amené à faire avancer les droits des LGBTQ+, en faisant d’ailleurs un parallèle cynique sur la lutte actuelle.

Ce roman m’a émue, m’a appris des choses, m’a fait découvrir un monde inconnu, et m’a mis des paillettes plein les yeux. Donc lisez-le ! (Sur ce, je vais regarder RuPaul’s Drag Race)

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s