Les cahiers d’Esther, tome 5 : Histoire de mes 14 ans, de Riad Sattouf

Riad Sattouf est l’un de mes auteurs graphiques favoris, et je prends toujours beaucoup de plaisir à découvrir ses œuvres. Parmi les séries que je suis, il y a L’arabe du futur, et aussi Les cahiers d’Esther. Cette série est très agréable à suivre, et me replonge dans mes jeunes années tout en me faisant réaliser que je ne suis plus toute jeune, et ça fait cinq tomes que ça dure…!

L’histoire

Je m’appelle Esher et j’ai 14 ans. Il y a dans ce livre 52 histoires en bandes dessinées inspirées de ma vraie vie (oui j’existe mais je reste anonyme pour me protéger). Elles sont dessinées par Riad Sattouf, un auteur trop stylé (il a fait « L’Arabe du futur » aussi, juste la bédé la plus connue du monde mdr). Ça parle de ma vie et de mes aventures au quotidien, c’est très réaliste et marrant, et il y a des GROS MOTS (je précise pour les personnes âgées qui se choquent facilement) car on parle comme ça nous les jeunes de France.

Mon avis

Comme avec les autres tomes, j’ai passé un très bon moment en lisant cette bande dessinée ! C’est un véritable plaisir de voir la jeune Esther grandir, prendre conscience du monde et de ses inégalités, tout en conservant une grande part de naïveté !

Ce que j’adore avec cette série, c’est qu’elle me fait revivre une partie de mon adolescence. Bon, clairement, j’ai 20 d’écart avec Esther, soit une génération; autant dire que les deux mondes dans lesquels nous avons grandi n’ont rien à voir (Internet, tout ça…). Cependant, je reconnais mes premiers intérêts politiques, mes premiers questionnements sur la manière dont fonctionne le monde. Mais surtout, c’est le rapport au corps, au sexe opposé, à l’amitié, aux parents, et à tout ce à quoi on croit depuis qu’on est petit et qui se remet en cause au fil des années, qui a réussi à me toucher.

J’ai trouvé que les transitions entre les planches était bien plus fluide dans ce tome-ci que dans les précédents. Pour rappel, les tomes reprennent 52 planches publiées dans l’Obs au fil de l’année, ce qui donnait parfois lieu à des répétitions un peu maladroites (mais logiques dans le cadre de ce mode de publication). Ici, j’ai davantage eu l’impression de lire un tome, une histoire, dans son ensemble, qu’une suite de planches sans ordre prédéfini, ce que j’ai beaucoup apprécié.

Les cahiers d’Esther est une série que je prends plaisir à suivre depuis plusieurs années maintenant, et je ne compte pas m’arrêter en si bon chemin ! Tant qu’Esther acceptera de partager sa vie avec l’artiste et ses lecteurs, je serai au rendez-vous !

Une réflexion sur “Les cahiers d’Esther, tome 5 : Histoire de mes 14 ans, de Riad Sattouf

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s