Le bal des louves, tome 2 : La vengeance d’Isabeau, de Mireille Calmel

L’automne est bien installé, et avec lui l’envie de lire des romans de circonstance, à savoir pour moi, des romans du genre fantastique. Mon choix s’est rapidement porté vers le second tome du Bal des louves de Mireille Calmel, dont j’avais bien apprécié le premier tome cet été (cliquez ici pour lire ma chronique).

L’histoire

1531. La vengeance des femmes-loups n'a pu être accomplie, mais leur vie a retrouvé normalité et gaieté. À Paris, Isabeau est devenue lingère du roi François 1er, qui apprécie sa compagnie. L'ancienne petite sauvageonne d'Auvergne gère de main de maître une boutique où les plus belles soieries de la Cour sont taillées et brodées. À ses côtés virevolte sa petite-fille, Marie, une adolescente rieuse et insolente, adorée à la cour des Miracles où elle a longtemps vécu cachée. Avec son ami d'enfance, le jeune Constant, fils du nain Croquemitaine, elle ne cesse de provoquer la police du roi. Pourtant, un jour de printemps, cette nouvelle vie bien ordonnée bascule. Un chargé de justice vient d'être nommé à Paris, et celui-ci n'est autre que François de Chazeron. Il est venu les traquer. La fuite n'est plus de mise, les femmes-loups devront affronter le cruel seigneur auvergnat. Et c'est unies toutes quatre, la maudite, la survivante, la louve et l'innocente, qu'elles se battront une dernière fois pour conquérir enfin leur liberté…

Mon avis

J’ai passé un excellent moment de lecture avec ce second tome, bien différent du premier, et qui a justement su me surprendre ! Je garderai un très bon souvenir de cette saga familiale, aux personnages féminins fabuleux, et à l’ambiance si fantastique !

J’avais bien apprécié le premier tome, et j’ai encore préféré le second ! Pourquoi ? Car il a pris un tournant bien différent du premier, sachant se renouveler et ne pas me lasser. Je pensais que Mireille Calmel allait me proposer une simple conclusion à son intrigue, et bien non, elle va bien au-delà. A travers l’histoire d’Isabeau, et de Marie dans ce tome-ci, elle nous propose une véritable fresque historique. Elle nous plonge au sein de la cour de François Ier, du Paris de la Renaissance, et de toutes les intrigues, complots, amitiés et histoires d’amour qui peuvent en résulter. Et j’ai adoré l’histoire de Marie, la manière dont elle se retrouve impliquée dans des histoires rocambolesques. On retrouve évidemment les personnages du premier tome, mais certains personnages principaux deviennent secondaires, et cèdent leur place à leurs descendants. J’ai beaucoup apprécié ce choix, qui permet de conclure l’intrigue du premier tome tout en renouvelant la série en introduisant de nouveaux personnages et de nouvelles intrigues..

Au-delà de l’intrigue si formidable du premier tome, Mireille Calmal m’a une nouvelle fois charmée avec sa plume. J’adore sa manière de raconter les histoires, navigant entre le conte et le style historique très documenté. J’adore le charisme qu’elle donne à ses personnages, la façon dont elle reprend des éléments au fil des chapitres pour que son roman ne soit pas qu’une suite de scènes sans rapport les unes aux autres mais bien une véritable saga qui implique ses héroïnes sur des décennies. Si vous êtes rebuté par le côté fantastique/lycanthropie, tentez la lecture; Mireille Calmel instaure davantage un aspect de légende que de roman fantastique classique, ce qui s’imprègne parfaitement dans le contexte historique qu’elle exploite.

Entre roman historique et fantastique, Mireille Calmel m’a totalement charmée avec sa saga familiale, même sa saga de femmes, en pleine Renaissance. Il me tarde de découvrir ses autres romans (je pense d’ailleurs que les prochains à y passer seront ses romans sur Aliénor d’Aquitaine…) !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s